Une tumeur ovarienne mucineuse borderline avec des nodules muraux mixtes

  • Published on
    19-Oct-2016

  • View
    218

  • Download
    4

Transcript

<ul><li><p>Journal de Gynecologie Obstetrique et Biologie de la Reproduction (2011) 40, 469472</p><p>CAS CLINIQUE</p><p>Une tumeur ovarienne mucineuse borderline avecdes nAn ova</p><p>A. DhoM. Car</p><p>a Service db Service dc Service de</p><p>Recu le 17Disponible</p><p>MOTS CNodule mTumeurOvaire</p><p>KEYWOMural noEpitheliaOvary</p><p> Auteur cAdresse</p><p>0368-2315/$doi:10.1016odules muraux mixtesrian mucinous borderline tumour with mixed mural nodules</p><p>uibia,, Y. Denouxa, N. Touil a, M. Devouassoux Shisheboranb,bonnelc, A.C. Baglina</p><p>anatomie pathologique, hpital FOCH, 40, rue Worth, 92150 Suresnes, Franceanatomie pathologique, hpital de la Croix Rousse, 103, Grande rue de la Croix Rousse, 69317 Lyon, Francegyncologie obsttrique, hpital FOCH, 40, rue Worth, 92150 Suresnes, France</p><p>decembre 2010 ; avis du comit de lecture le 22 mars 2011 ; dnitivement accept le 24 mars 2011sur Internet le 29 avril 2011</p><p>LSural ;</p><p>pithliale ;</p><p>Rsum Le dveloppement de nodules muraux (NM) dans les tumeurs sreuses ou mucineusesde lovaire est exceptionnel. Ces nodules peuvent exister dans des tumeurs bnignes, borderlineou malignes, principalement de type mucineux. Ces NM peuvent tre bnins, malins ou mixtes.Le pronostic de la tumeur ovarienne sous-jacente peut donc tre profondment modi par ladcouverte de tels nodules. Quatre-vingt et deux cas de NM tout type confondu ont t rapportsdans la littrature, parmi lesquels on compte quatre cas de NM mixtes. Nous rapportons uncas supplmentaire de NM mixtes de type pseudosarcomateux et carcinomateux indiffrencidvelopps dans une tumeur mucineuse borderline chez une femme de 60 ans. Nous rappelons, cette occasion la classication, les diagnostics diffrentiels et la signication pronostique deces nodules. 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.</p><p>RDSdules;l tumours;</p><p>Summary The occurrence of mural nodules in serous or mucinous ovarian tumours is notfrequent. Mural nodule can be developed in benign, borderline or malignant tumours. Theycan be benign, malignant or mixed type. Thus the prognosis of the ovarian tumour can bedramatically modied by the presence if these nodules. Eighty-two cases of mural noduleswere reported in the literature, among which we account four cases of mixed nodules type. Wereport an additional case of mixed type mural nodules of anaplastic carcinoma and sarcoma-likedeveloped in an ovarian mucinous borderline tumour at a 60-year-old woman.We give detailsabout the classication, the differential diagnosis and prognosis of theses nodules. 2011 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.</p><p>orrespondant.e-mail : abdelmajidhouibi@yahoo.fr (A. Dhouibi).</p><p> see front matter 2011 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs./j.jgyn.2011.03.006</p></li><li><p>470 A. Dhouibi et al.</p><p>Introduction</p><p>Les tumeurs pithliales de lovaire sont classes, selonleur degr de malignit, en tumeurs bnignes, border-line et malignes. Parmi les diffrents types cellulaires, lestumeurs sreuses et les tumeurs mucineuses sont de loinles plus frquentes reprsentant respectivement 40% et15% des tumeurs pithliales [8]. Les nodules muraux (NM)constituent des lsions intralsionnelles exceptionnelles,dveloppes dans la paroi de ces tumeurs, souvent daspectkystique. Seuls quatre-vingt et deux cas de NM ont trapports dans la littrature [1]. Ces NM, qui sont prati-quement toujours observs dans des tumeurs mucineuses[1,8], peuvent prsenter des aspects morphologiques extr-mement variables. Ils peuvent tre de nature ractionnelleou noplasique, exceptionnellement mixte. La physiopatho-logie de ces nodules reste obscure, mais il ne sagit enaucun cas de nodules de carcinose pritonale. Le pronosticde la tumeur ovarienne peut tre modi par la prsencede tels nodules lorsque ceux-ci sont malins. partir duncas dune tumeur mucineuse borderline associe des NMde type mixte, nous nous proposons de rappeler les carac-tristiques anatomopathologiques et le pronostic de cesdiffrents nodules, et den numrer les principaux diag-nostics difintratumor</p><p>Observat</p><p>La patientea t hossiques. Leovariennekystique m47,7. Uneexamen exvoquantneuse lomentectoaortique ela tumeur</p><p>Fi</p><p>Figure 2 (Macroscopie) : la masse kystique ouverte avec mul-tiples nodules paritaux bruntres (ches).(Gross): the cystic mass opened with multiple brownish wallnodules (arrows).</p><p>grand axe. la coupe, elle tait kystique, multi locu-laire, avec un contenu mucineux et hmorragique. Elle</p><p>rtait de nombreux nodules bruntres, intrakystiques,s la paroi, dont le plus grand mesurait 10 cm).tologar unratiflineface</p><p>comfaitmorses</p><p>3 (HES, 50) : aspect de tumeur mucineuse border-type intestinal.50): aspect of mucinous borderline tumour of intestinalfrentiels, particulirement celui de mtastaseale.</p><p>ion</p><p>ge de 60 ans, sans antcdents particuliers,pitalise pour des mtrorragies postmnopau-scanner abdominopelvien a montr une massegauche de 25 cm. Cette masse avait un aspectultiloculaire lIRM (Fig. 1). Le CA 125 tait annexectomie bilatrale par laparotomie avectemporan ont t raliss. Devant un aspect un carcinosarcome avec composante muci-examen extemporan, une hystrectomie avecmie totales et curages ganglionnaires lombo-t pelviens ont t raliss. Macroscopiquement,ovarienne pesait 1400 g et mesurait 23 cm de</p><p>gure 1 (IRM) : masse kystique de 24 cm.(MRN): cystic mass of 24 cm.</p><p>compoannex(Fig. 2</p><p>Hisses pprolifborderen sur</p><p> unelikeplobreu</p><p>Figureline de(HES,type.iquement, les cavits kystiques taient tapis-revtement muco scrtant de type intestinal,dterminant un aspect de tumeur mucineuse(Fig. 3). Les nodules bruntres taient ulcrset constitus de deux composantes distinctes :</p><p>posante pseudosarcomateuse de type pulis-e de faisceaux de cellules fusiformes, noyauxphes et mitotiques, auxquelles sassocie de nom-cellules gantes. Cette prolifration tait le plus</p></li><li><p>Une tumeur ovarienne mucineuse borderline avec des nodules muraux mixtes 471</p><p>Figure 4 (HES, 100) : nodule pseudosarcomateux pulis-like( droite : ches noires) avec des foyers dossication mta-plasique ( gauche : ches blanches).(HES, 100): sarcoma-like nodule (to the right: black arrows)with foci of ossifying metaplasia (to the left: white arrows).</p><p>souvent dissocie par des plages de ncrose ainsi que pardes microcalcications et des zones dossication mta-plasique (Fig. 4) ;</p><p> une comen napperhabdod(CK) AE1lombo-adix et 13</p><p>Figure 5carcinomecomateux ((HES, 100cinoma (towhite arrow</p><p>Figure 6cinomateusngativit d(AE1/AE3,cytokeratinlike compon</p><p>Devantde tumeumultiple N</p><p>omarencstadpro</p><p>ois).</p><p>ssio</p><p>sencairen 19posante carcinomateuse indiffrencie organises de grandes cellules atypiques, parfois daspecte (Fig. 5), exprimant fortement les Cytokratines/AE3 en immuno-histochimie (Fig. 6). Les curagesortique et pelviens comportaient respectivementganglions indemnes.</p><p>dosarcindiffet dena thuit m</p><p>Discu</p><p>La prde lovfois e(HES, 100) : nodule mixte avec aspects deindiffrenci ( droite : che noire) et pseudosar- gauche : che blanche).): mixed nodule with aspect of undifferentiated car-the right: black arrow) and sarcoma-like (to the left:).</p><p>tiellementrarement bdans dautrdes aspectleur classiNM accomp</p><p> raction(lpulisvale, ric</p><p> noplasi noplasi</p><p>indiffre</p><p>Exceptiotionnels etobservation</p><p>Les NMbien limitgique. Hisfusiformes,(AE1/AE3, 100) : positivit de la composante car-e avec la pancytokratine ( droite : che) ete la composante pseudosarcomateuse ( gauche).100): positivity of the carcinomatous foci with(to the right: arrow) and negativity of the sarcoma-ent (to the left).</p><p>ces aspects, le diagnostic retenu tait celuir mucineuse borderline de type intestinal avecM de type mixte associant un contingent pseu-teux pulis-like un contingent de carcinomei . La tumeur tait localise lovaire gauchee pT1a pN0. Aucun traitement complmentairepos avec une volution sans rcidive (recul de</p><p>n</p><p>e de NM dans les lsions pithliales kystiquesest un vnement rare dcrit pour la premire79 [1,2]. Ces nodules se dveloppent essen-</p><p>dans des tumeurs mucineuses malignes, plusnignes ou borderline, et exceptionnellementes types de tumeurs pithliales [3]. Ils prennents morphologiques trs varis qui rendent parfoiscation un peu complexe. Schmatiquement, lesagnant ces tumeurs sont de trois types [4] :</p><p>nel ou pseudosarcomateux de type pulis-likeest une tumeur bnigne de la muqueuse gingi-he en cellules gantes multinucles) ;que bnin surtout de type liomyomateux ;que malin de type sarcomateux, carcinomateuxnci ou cellules claires [8].</p><p>nnellement ces nodules sont mixtes (rac-noplasiques) comme cest le cas de notre[8].pseudosarcomateux sont macroscopiquement</p><p>s, de consistance molle et daspect hmorra-tologiquement, ils sont constitus de cellulesde cellules gantes plurinucles et de cellules</p></li><li><p>472 A. Dhouibi et al.</p><p>inammatoires. Ils montrent parfois des plomorphismesnuclaires et des mitoses mais ils sont dpourvus de mitosesanormales, de caractre invasif et demboles noplasiquesce qui permet de les distinguer des vrais nodules sarcoma-teux [5].</p><p>Les NM de type carcinome indiffrenci sont rares et sou-vent dvelopps sur un cystadnocarcinome mucineux, plusexceptionnbnignes ode diamtrconstitusrondes oumitotique eCes celluletions au PAtrs frquecellules tumtine [3,4].intratumordiffrentie(IHC) montla CK. Danscinome dupermet de</p><p>Les NMpuisque qulittraturele cinquiassociationindiffrencla prsenctuelle et nostode eavec une dtraves ostune couche</p><p>La prisecis descodie etran. Ce dsouvent immixtes (b lexamecarcinosarcadnocarcitonale pannexectomlombo-aortnales muldnitif etstratgie tcadre de r</p><p>Du faitsignicatiodmontredu type devolution dnodules mnostic dunprsence d</p><p>mme, la prsence de nodules pseudosarcomateux dans unetumeur ovarienne, bnigne ou maligne, nen modie pas lepronostic [2,4]. En revanche, la prsence de NM de type car-cinome anaplasique ou de type sarcome dans une tumeurovarienne bnigne ou borderline assombrit son pronostic, etcertains auteurs ont suggr dans ce dernier cas de classerces tumeurs comme des carcinomes ou des carcinosarcomes</p><p>lusi</p><p>danvente maderlLeupro</p><p>peuviagn</p><p>rat</p><p>teurn av</p><p>enc</p><p>gor Tign mderlinecolt J,</p><p>mu9;44:g SR,enomSci</p><p>venzarianng thctrumhol 20u Sucin</p><p>holog2;26(i S, Kcomatic c5;20(manovaral ge904nde Da in</p><p>hologngcinoss ovaecolellement, ils sont retrouvs au sein de tumeursu borderline [4]. Ils peuvent atteindre 11 cme. Microscopiquement mal circonscrits, ils sontde nappes de cellules pithliales monomorphesovodes ou plus rarement fusiformes. Lactivitst forte et les mitoses atypiques sont frquentes.s prsentent souvent une afnit pour les colora-S et le mucicarmin. Les emboles vasculaires sontnts. Lors de ltude immuno-histochimique, lesorales expriment fortement les CK et la Vimen-Les NM pseudosarcomateux et les mtastases</p><p>ales reprsentent leurs principaux diagnosticsls. Dans le premier cas, limmuno-histochimiere une ngativit ou une positivit faible avecle cadre des mtastases intratumorales de car-</p><p>ne autre origine, lIHC avec diffrents type de CKtrancher [4].mixtes, sont exceptionnels et rarement dcritsatre cas seulement ont t rapports dans la[4,6]. notre connaissance, notre cas sera</p><p>me de ces NM mixtes et le quatrime dunedes types pseudosarcomateux et carcinome</p><p>i. Notre observation est particulire aussi pare dune diffrenciation ostode qui est inhabi-on rapporte auparavant. Cette diffrenciationst plutt mtaplasique et nest pas en rapportiffrenciation ostsarcomateuse. En effet, lesodes restaient trs organodes et bordes pardostoblastes rguliers non atypiques.en charge chirurgicale, initiale, de ces NM asso-tumeurs kystiques de lovaire nest pas biendpend des rsultats de lexamen extempo-ernier nest pas sans difcults vu la taille,portante, des tumeurs et la prsence de nodulesnins et malins). En prsence dun aspect malinn extemporan (ex : carcinome indiffrenci,ome etc.), la prise en charge est celle dunnome de lovaire cest--dire : cytologie pri-remire associe une hystrectomie avecie bilatrale, curages ganglionnaires pelviens et</p><p>ique, omentectomie totale et biopsies prito-tiples. Aprs un diagnostic anatomopathologiqueune stadication TNM des lsions, la meilleurehrapeutique postopratoire est faite dans leunions de concertation pluridisciplinaire (RCP).de la raret des observations rapportes, la</p><p>n pronostique de ces NM nest pas clairement. Elle dpend la fois du type du nodule et</p><p>la lsion dans laquelle il se dveloppe. Unefavorable est observe dans environ 50% des</p><p>alins [8,9], mais il ne semble pas que le pro-e tumeur ovarienne maligne soit modi par lae nodules carcinomateux ou sarcomateux. De</p><p>[7].</p><p>Conc</p><p>Les NMIls peude typou bortante.pas detairesrares d</p><p>Dcla</p><p>Les aurelatio</p><p>Rfr</p><p>[1] GunMalborGyn</p><p>[2] Pralike197</p><p>[3] HontadMed</p><p>[4] ProovasizispePat</p><p>[5] Bagin mpat200</p><p>[6] FujSarplas198</p><p>[7] Seidthefem791</p><p>[8] AllenomPat</p><p>[9] ChaCarnouGynon</p><p>s les tumeurs pithliales de lovaire sont rares.modier le pronostic de la maladie quand ils sontlin et quils surviennent dans une lsion bnigneine, et leur identication est donc trs impor-r diagnostic histologique ne pose gnralementblme, mais certaines techniques complmen-ent tre indispensables pour liminer quelquesostics diffrentiels.</p><p>ion dintrt</p><p>s dclarent ne pas avoir de conits dintrts enec cet article.</p><p>es</p><p>, Altinkaya SO, Akbay S, Bilge U, Mollamahmutoglu L.ural nodules associated with serous ovarian tumor ofe malignancy: a case report and literature review. ArchObstet 2010;281:48590.Scully RE. Ovarian mucinous tumors with sarcoma-ral nodules: a report of seven cases. Cancer133244.Chun YK, Kim YJ, Lim KT, Kim HS. Ovarian mucinous cys-a with mural nodule of anaplastic carcinoma. J Korean1998;13:6804.C, Young RH, Prat J. Anaplastic carcinoma in mucinous</p><p>tumors. A clinicopathologic study of 34 cases. Empha-e crucial impact of stage on prognosis, their histologic, and overlap with sarcomalike mural nodule. Am J Surg08;32(3):3839.</p><p>, Rodriguez IM, Prat J. Sarcoma-like mural nodulesous cystic tumors of the ovary revisited. A clinico-ic analysis of 10 additionnal cases. Am J Sur Pathol11):146776.onishi I, Kobayashi F, Okamura H, Yamabe H, Mori T.-like mural nodules combined with a microfocus of ana-arcinoma in mucinous ovarian tumor. Gynecol Oncol2):21933.JD, Russel P, Kurman JR. Surface epithelial tumors ofy. In: Kurman RJ, editor. Blausteins pathology of thenital tract,. 5th Edition New York: Springer; 2002. p..S, Drake RD, Chen L. Mural nodules of clear cell carci-</p><p>a mucinous borderline tumor of the ovary: a case report.Res Int 2010;2010:438534.</p><p>WC, Sheu BC, Lin MC, Chow SN, Huang SC.arcoma-like mural nodule in intestinal-type muci-rian of borderline malignancy: a case report. Int JCancer 2005;15(3):54953.</p><p>Une tumeur ovarienne mucineuse borderline avec des nodules muraux mixtesIntroductionObservationDiscussionConclusionDeclaration d'intertReferences</p></li></ul>

Recommended

View more >