Traitement de la névralgie faciale «essentielle» : levée ... ?· Longtemps, la névralgie faciale…

  • Published on
    10-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Longtemps, la nvralgie faciale de Trousseau, tout comme le spasme de lhmiface, a conserv lpithte dessentielle , traduisant notre totale incomprhension de sa physiopathognie.

    la suite daudacieux pionniers, tels Dandy puis Gardner en particulier, cest bien P.J. Janetta, suivi en France par Sindou, qui a, le premier et ds 1975, sous la critique gnrale, compris, expliqu, dmontr puis enseign que ce syndrome est d un conflit vasculo-nerveux dans langle ponto-crbelleux, conflit concernant le nerf V, nerf trijumeau.

    Dans les annes 1990, deux quipes complmentaires vont considrablement bouleverser la prise en charge de ces pathologies :

    - J. Magnan au travers de llgante, sre et minimale voie dabord rtro-sigmode quil a mise au point avec G.A. Bremond et M. Garcin, va utiliser lendoscope pour placer lil du chirurgien au cur de langle ponto-crbelleux : ainsi, il pourra situer parfaitement le lieu du conflit, en dcrire son mcanisme, concevoir les gestes qui permettront de lliminer et les excuter dans la foule.

    - Ch. Raybaud et N. Girard, radiologues, vont, munis du tout nouvel et puissant examen IRM, faire la dmarche de venir au bloc opratoire pour, en temps rel, analyser, comprendre et dcrire les capacits de cet examen devenu roi dans cette pathologie.

    Depuis, mme si de fortes rsistances persistent a et l, il ne fait plus de doute que dans limmense majorit des cas, la nvralgie de Trousseau est due un conflit entre lartre crbelleuse suprieure et le nerf V sa zone dmergence de la protubrance.

    Outre les artres, il arrive que des lments veineux participent, voire gnrent le conflit mais cette dernire ventualit est beaucoup plus rare.

    Lexpos du jour dcrit la prise en charge dun patient porteur dune nvralgie de Trousseau : diagnostic clinique, bilan radiologique, indication opratoire, technique chirurgicale, complications potentielles et rsultats attendus.

    Traitement de la nvralgie faciale essentielle : leve du conflit vasculo-nerveux dans langle ponto-crbelleux.Pr Andr Chays / Service dOtorhinolaryngologie et Chirurgie cervico-faciale CHU Reims, FRANCEachays@chu-reims.fr

    Jeudi 22 mai > aprs-midi / 14h15-15h45 (Amphithtre et retransmission en Salle)

    CoNfreNCe

    [ 7 ]

    Greffe et transplantation souffrent, dans le langage mdical dune malheureuse synonymie. Et lun et lautre sont affubls des mmes prfixes, ce qui ajoute la confusion.

    Convenons quune transplantation (dun organe, dun ensemble de tissu constituant organe ) suppose le rtablissement (dans le temps dischmie froide permis) de la vascularisation du fragment transplant.

    Loin des greffes osseuses dOllier ou ostopriostique de Delagenires, largement utilises au cours du premier conflit mondial, lauto-transplantation osseuse, dveloppe dans le droit fil de la maitrise de la micro-chirurgie vasculaire est destine remplacer une perte de substance osseuse maxillaire ou mandibulaire partir dun site donneur du sujet lui-mme. Faut-il encore que les consquences lies au prlvement ne soient pas rdhibitoires : illustration en sera donne partir dun fond documentaire de plus de 400 observations : avantages et inconvnients en seront discuts de mme que les limites de la technique.

    Demeure lexceptionnelle indication de lallotransplantation (que lon dissociera videmment de lallogreffe) quand la perte de substance reconstruire est trop complexe ou trop tendue pour tre valablement refaite partir du sujet lui-mme.

    Surgissent alors de nouveaux problmes techniques (spatialisation du transplant, fonctionnalit, qualit de la vascularisation) pour les quelques rares cas (une quinzaine dobservations) rapports dans la littrature.

    Demeure inventer, au-del des frmissements de lingnierie tissulaire, lorganognse (celle de la mandibule et des maxillaires) dans la complexit des entremlements tissulaires quelle suppose.

    La reconstruction du squelette maxillo-mandibulaire : de lauto-transplantation lallotransplantation.Pr Bernard Devauchelle / Service de Chirurgie Maxillo-faciale, CHU Amiens, FRANCEdevauchelle.bernard@chu-amiens.fr

    Jeudi 22 mai > aprs-midi / 14h15-15h45 (Amphithtre et retransmission en Salle)

    CoNfreNCe

    [ 6 ]

    62me Congrs de la SFCO, 01002 (2014) DOI:10.1051/sfco/20146201002 Owned by the authors, published by EDP Sciences, 2014

    This is an Open Access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License 4.0, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original work is properly cited.

    Article disponible sur le site http://www.sfco-congres.org ou http://dx.doi.org/10.1051/sfco/20146201002

    http://www.sfco-congres.orghttp://dx.doi.org/10.1051/sfco/20146201002

Recommended

View more >