Tout mon amour - ?· Tout mon amour a t cr par le collectif Les Poss d s, ... Je suppose qu'ils n' taient…

  • Published on
    15-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

  • Tout mon amour

  • DU MME AUTEUR

    LOIN DEUX, roman, 1999 (double, no 20)APPRENDRE FINIR, roman, 2000 (double, no 27)CEUX D CT, roman, 2002SEULS, roman, 2004LE LIEN, 2005DANS LA FOULE, roman, 2006 (double, no 60)DES HOMMES, roman, 2009 (double, no 73)CE QUE JAPPELLE OUBLI, 2011

  • LAURENT MAUVIGNIER

    Tout mon amour

    LES DITIONS DE MINUIT

  • Tout mon amour a t cr par le collectif Les Possds,au Thtre Garonne, Toulouse, en octobre 2012.

    r 2012 by LES DITIONS DE MINUITwww.leseditionsdeminuit.fr

    http://www.leseditionsdeminuit.fr

  • Indications typographiques

    Le : indique que la parole est interrompue brutalement parle locuteur, ou quelle est suspendue avant de reprendresur un autre registre, ou bien quelle est coupe parlinterlocuteur suivant.

    Le : {indique que, partir de cet endroit, les paroles des inter-locuteurs senchevtrent, se mlent, se chevauchent, nescoutent pas ; elles se combattent, signorent, se pro-voquent, se relancent.

    Les espaces blancs dune ligne indiquent un temps assezlong de pause. Ils sont le plus souvent lis une paroleintrospective, un temps de rcit adress soi et/ou aupublic. Un temps autre, o le silence entre dans lespacedu rcit.

    7

  • Squence 1

    Le Pre et la Mre sont dans la maison du Grand-Pre, juste aprs son enterrement. Elle est en robe etlui en costume noirs.

    PQuoi ?

    MJe disais que je naurais pas pari l-dessus.

    PTu sais, cest la campagne ici. Les gens peuventse dtester mais un mort, a se respecte.

    MOui, enfin... avec ton pre, ils auraient pu faireune exception.

    PIl leur a donn du travail.

    9

  • MDonn, tu dis ? Lui ?

    PIls taient l, non ? Cest ce qui compte ?

    MIls auraient aussi bien pu rester chez eux, je nevois pas trop qui aurait pu le leur reprocher.Je suppose quils ntaient pas surpris que tonfrre ne vienne pas ?

    PPersonne ne ma rien dit. Au fait, il est quelleheure l-bas ?

    MJe ne sais pas, autour de (elle regarde sa montreet fait le calcul)...

    PBon, de toute faon, je vais lappeler.

    M23 heures, je pense. Et lui, il ne pourrait pastappeler, pour changer ?

    10

  • P (ironique)Tu le connais, le tlphone doit tre cher Tokyo...

    MOui, jimagine quon aura des nouvelles pourlhritage...

    PTu exagres, il nest pas comme a.

    MComme a, quoi ? Comme votre pre, tu veuxdire ?

    PBon, chrie, on ne va pas recommencer aveca. Je vais dans le bureau.

    MCest a, va. Dis, tu veux partir avec ta vesteou avec ton gilet ?

    PJe... je ne pars pas. Enfin, pas avant demain.Ou, aprs. Aprs-demain, je veux dire. Pluttaprs-demain.

    11

  • Elle ne rpond pas, dsappointe.

    P

    Je suis dsol.

    M

    Jai accept de taccompagner uniquement si

    on ne restait pas.

    P

    Excuse-moi, il faut que je voie le notaire, et

    puis le maire veut absolument que je passe,

    alors, je... Je nai pas le choix. Mais rentre, si

    tu veux. Prends la voiture, je partirai en train.

    M

    Tu aurais pu me prvenir.

    P

    Je sais bien, mais (Il est interrompu par une

    sonnerie de tlphone.) Ah ! Tu vois ?

    Le tlphone est prs delle, elle dcroche.

    M

    All ? Ah, cest toi. On pensait que ctait ton

    oncle. Non, videmment quil nest pas venu.

    (Une pause.) coute, non, on ne va pas rentrer

    12

  • tout de suite. Il parat quil faut rester un jourou deux de plus

    PMais je ne toblige pas ! Pars, si tu veux. Tupeux partir, la voiture est l, { les cls sontdessus.

    M (au Fils)Excuse-moi, je } ne tentends pas trs bien.Quoi, tu veux quoi ? Oui, a sest bien pass.Enfin, je veux dire, comme un enterrement...Cest a, ctait un enterrement et a sest bienpass. Oui, mon chri, je tembrasse. Je te passeton pre.

    Il prend le tlphone.

    PSalut. a va ? Oui, a va. Non, je ne suis pastriste. Mais non, je te dis, a va. Ou alors unpeu, mais cest normal, non ? (Une pause.) Etpuis de revenir ici et de voir tout ce monde, l,ctait, cest trange. a me fait trange, oui.(Une pause.) Attends, ctait mon pre, tout demme ! Ok, a va, cest bon, je sais ce que jaidit de lui... Tu appelais pour quoi au juste ?(Une pause.) Pourquoi ? (Une pause.) Cest en

    13

  • bas, dans le cellier. Non ? Ah bon ? Tu mton-nes. Tu as regard dans la cave ? Il y en avait,il me semble... (Une pause.) On avait fini ? Ah.De toute faon, tu nas pas des examens rvi-ser plutt que de te mettre jardiner ?

    On sonne la porte. La Mre ne ragit pas, elle triedes lettres sur le buffet.

    P ( la Mre)Chrie, tu vas voir ? (On continue sonner. AuFils.) Oui, attends une seconde. ( la Mre.)Chrie, sil te plat !

    La Mre va vers la porte. On ne la voit pas. Onentend ses talons qui vont jusqu la porte, horschamp.

    POui, oui, jy suis, excuse-moi. Bon, quest-cequon disait ? Dis, tu nes pas venu lenterre-ment de ton grand-pre parce que tu as desexamens dans trois jours, et l, tu nous appellespour me demander o est-ce quon a foutulengrais pour les plantes ? Cest a, jai biencompris ? (Une pause.) Tu te fous de moi,non ? Je sais bien quil faut que tu te dten-des un peu ! Et tu crois que nous aussi on

    14

  • naurait pas besoin de se dtendre un peu,comme tu dis ?

    Soudain en off, la voix de la Mre.

    MNon ! Dgage ! { Dgage ! Fous le camp ! Maisfous le camp ! Espce de folle ! Espce de cin-gle ! Dgage ! Dgage dici je te dis ! Dispa-rais ! Disparais !

    P (au Fils)Attends, attends, je te rappelle. (Il raccroche,court vers sa femme. la Mre.) Quest-ce qui sepasse ? Pourquoi tu cries ? Quest-ce quil y a ?

    Il revient en emmenant sa femme avec lui, malgr sarsistance, ses cris.

    MLaisse-moi ! Laisse-moi ! Fous-la dehors !Fous-la dehors, je te dis !

    Il essaie de la retenir :

    PMais quest-ce qui se passe ? Quest-ce quil ya ? Il ny a rien, il ny a personne !

    15

  • MMais quelle dgage, quelle dgage, putain !

    PDe quoi tu parles ? Faire sortir qui ?

    MVire-moi cette cingle, quelle dgage, fais-ladgager je te dis !

    PCalme-toi, cest bon, cest bon, jy vais. } ava, ma chrie, calme-toi... Ok, cest bon, a va,a va... Jy vais mais calme-toi, daccord ?Calme-toi.

    Une pause. La Mre se calme, elle ne bouge plus.

    Le Pre se retourne et voit la jeune fille lautre boutde la pice. Vtue de noir, en jean et tee-shirt.

    Il marche vers elle. Elle recule dun pas ds quilavance.

    PQuest-ce que vous voulez ? Qui tes-vous ?(Une pause courte.) Je vous parle, pourquoivous ne me rpondez pas ? Quest-ce que vouslui avez dit pour la mettre dans cet tat ? Parlez.

    16

  • Pourquoi vous attendez... Attendez je vous...Je vous ai vue au cimetire ? Oui. Oui, oui,ctait vous. Vous y tiez, je vous ai vue, je vousreconnais, vous

    LISAJe comprends quelle ne veuille pas. Je ne peuxpas lobliger vouloir. Ce que je peux vousdire, cest que, oui, ce que jai dit, je peux leprouver. Je peux vous prouver que cest vrai.

    PQuoi, quest-ce qui est vrai ? De quoi vous par-lez ? Quest-ce que vous avez dit ?

    LISAVenez si vous voulez. De lautre ct du village,la caravane prs du rond-point, avant le bois.Demain, si vous voulez. Venez demain. Vousverrez, cest vrai. Je ne suis pas une menteuse.

    Le tlphone se met sonner. Le Pre est troubl, seretourne, lisa en profite pour partir. Il reste l, sanscomprendre. La sonnerie du tlphone continue retentir.

    17

  • Cette dition lectronique du livre Tout mon amour de Laurent Mauvignier

    a t ralise le 07 mai 2012 par les ditions de Minuit

    partir de ldition papier du mme ouvrage (ISBN : 9782707322456).

    2012 by LES DITIONS DE MINUIT pour la prsente dition lectronique.

    www.leseditionsdeminuit.fr ISBN : 9782707324535

    CouvertureDu mme auteurTitreCopyrightIndications typographiquesSquence 1Justification

Recommended

View more >