S’ouvre à nous l’ère de la simulation …

  • Published on
    23-Dec-2016

  • View
    215

  • Download
    3

Transcript

  • DITORIAL / EDITORIAL

    Souvre nous lre de la simulation

    G. Meurette

    Springer-Verlag France 2013

    Les temps changent ! La coloproctologie, comme dautresspcialits, bnficie de lapport de technologies innovantesqui optimisent le diagnostic, prcisent le geste opratoire,augmentent lefficacit thrapeutique. Dans tous les domai-nes que couvre notre spcialit : lendoscopie, la proctologie,la chirurgie colorectale, nous avons fait lexprience de nou-veaux outils qui ont rvolutionn notre pratique quotidienne.Cest le progrs inluctable dun monde dans lequel la tech-nologie de limage, du partage des donnes, des ultrasons, delinfrarouge, de la ralit virtuelle ou augmente se metau service des mdecins et du soin.

    Dans ce contexte, nous avons su, au-del de lenthou-siasme soulev, garder en tte le bnfice pour le patientcar tout progrs se justifie si la qualit des soins sen trouveamliore. Des tudes scientifiques rigoureuses, relayes parles recommandations des socits savantes tiennent le rlede gardiennes du raisonnement rigoureux lorsque les argu-ments subjectifs (ou marketing) auraient tendance tre misen avant par telle industrie. Ainsi, linstar des dispositifsinnovants de coagulation, des matriels dassistance vido,dagrafage chirurgical qui ont pntr notre bloc opratoire,le partenariat entre recherche industrielle et recherche mdi-cale fonctionne bien, pour le confort des mdecins et le bn-fice des patients.

    Parmi les craintes suscites par linnovation technolo-gique on entend encore souvent la peur exprime par cer-tains, de ne plus savoir faire de faon conventionnelle, comme avant . Cette question est encore souleve dansles congrs de chirurgie en particulier. Curieuse attitude quede sattacher autant aux comportements du pass au motifquils taient rigs en dogmes. Craignons-nous ainsi demonter dans un airbus A380 rempli dlectronique au motifque le pilote qui vous fait traverser locan atlantique nestpas capable de poser son appareil comme le faisait Jean Mer-moz avec son Latcore 25 sur la cordillre des Andes ?Faut-il exiger du conducteur de TGV quil sache faire roulerune locomotive vapeur au motif quune panne lectriquedu rseau ferroviaire peut survenir ? La littrature scienti-

    fique abonde de publications montrant que ladoptiondinnovations technologiques dans nos spcialits se faitsans diminution de comptence ou defficacit des prati-ciens. Lintervention reste la mme, seul loutil change, cequi suscite une rflexion :

    Ce qui se conoit bien sopre clairement et les gestespour le faire viennent aisment Quelle que soit la voiedabord !

    En revanche, la multiplication des innovations technolo-giques soulve un autre dbat sur la formation des mdecins lutilisation de ces nouveaux outils. Ce qui pouvait jus-qualors relever de quelques explications sur les modalitsde fonctionnement dun gnrateur ultrasons, le compa-gnonnage dans lapprentissage de la chirurgie laparosco-pique conventionnelle pour des gestes simples pourrait bienatteindre ses limites lorsquon a recours des matriels deplus haute technicit. Ceci suscite une autre rflexion prci-sant la dernire :

    Nous sommes laube dune re o ce qui se conoitbien sopre clairement condition dtre familier de loutilqui nous permet de raliser le geste

    Cest dans ce contexte qumerge la simulation.

    Lexemple de la chirurgie est dans ce domaine trs repr-sentatif. Chaque jeune chirurgien au dbut de son internaten 2013 doit envisager sa formation en poursuivant deuxobjectifs : lapprentissage des techniques opratoires (incluantles indications, les procdures et les suites opratoires)dabord. Cest la partie que nous maitrisons actuellement lemieux et qui fait la renomme de la formation chirurgicale denotre pays au-del de nos frontires ( juste titre !). Mais illeur faut aussi prvoir lapprentissage des outils technologi-ques. Si le modle prclinique porcin est dj valid depuisplusieurs annes [1], plus rcemment de nombreux modlesde simulateurs ont t conus et proposs sur le march [2].La littrature scientifique nord-amricaine a sur ce plan large-ment pris de lavance sur le vieux continent en valuant desprogrammes de formation par simulateur pour les jeunes rsi-dents avec des rsultats prometteurs.

    En France, il devient dsormais urgent de proposer dansle cadre de la formation universitaire un apprentissage destechnologies innovantes. Inclure au programme de forma-tion des jeunes des sances de training sur simulateur faisant

    G. Meurette (*)Institut des maladies de lappareil digestif,INSERM-UMR 913, CHU Nantes Htel-Dieu, 44000 Nantese-mail : guillaume.meurette@chu-nantes.fr

    Colon Rectum (2013) 7:203-204DOI 10.1007/s11725-013-0493-3

  • lobjet dune validation officielle et un suivi par les mentorsdevrait tre mise en place. On voit dj des initiatives allantdans ce sens comme les sances de formations la chirurgielaparoscopique organise pour les internes de spcialits parle comit enseignant des hpitaux universitaires du grandouest (HUGOfirst) linitiative du Pr Faure (Poitiers). Desgrilles dapprentissage de la gestuelle en laparoscopie sontainsi mises en place et doivent tre valides par les internes.A limage de linitiative poitevine, il faut structurer cet ensei-gnement. Dans les centres qui possdent un laboratoire per-mettant laccueil des grands animaux, le modle porcin estpolyvalent et doit tre exploit (ouverture de lcole de chi-rurgie de Nantes Laboratoire des grands animaux LGAINSERM UMR 1074). Les simulateurs doivent aussi intgrerles laboratoires de simulations (anesthsie/urgence) qui nais-sent dans nos facults linitiative souvent des anesthsisteset ranimateurs. Lexprience anglo-saxonne nous apprendque la chirurgie est un trs bon modle de simulation.

    Au-del de lexemple chirurgical, cest lensemble de lacoloproctologie interventionnelle qui doit satteler entrerdans lre de la simulation. Il ne suffit pas de valider uneapproche technologique innovante par nos socits savan-

    tes, encore faut-il faire en sorte que la technique soit diffuseet utilise de faon optimale ! Il est probable que tt ou tard,les tutelles exigent des mdecins spcialistes davoir unequalification particulire pour lemploi de nombreux outilsinnovants, comme elle le fait des pilotes de lignes qui chaque prise en main dun nouvel appareil, justifient dunequalification spcifique.

    Si lon veut maintenir la qualit de la formation mdicale la franaise il faut non seulement veiller suivre leprogrs, mais aussi lenseigner !

    Lart de simuler doit nous aider progresser dans laralit

    Rfrences

    1. La Torre M, Caruso C (2012) Resident training in laparoscopiccolorectal surgery: role of the porcine model. World J Surg36:201520

    2. Nagendran M, Gurusamy KS, Aggarwal R, et al (2013) Virtualreality training for surgical trainees in laparoscopic surgeryCochrane Database Syst Rev:CD006575

    204 Colon Rectum (2013) 7:203-204

    /ColorImageDict > /JPEG2000ColorACSImageDict > /JPEG2000ColorImageDict > /AntiAliasGrayImages false /CropGrayImages true /GrayImageMinResolution 150 /GrayImageMinResolutionPolicy /OK /DownsampleGrayImages true /GrayImageDownsampleType /Bicubic /GrayImageResolution 160 /GrayImageDepth -1 /GrayImageMinDownsampleDepth 2 /GrayImageDownsampleThreshold 1.31250 /EncodeGrayImages true /GrayImageFilter /DCTEncode /AutoFilterGrayImages true /GrayImageAutoFilterStrategy /JPEG /GrayACSImageDict > /GrayImageDict > /JPEG2000GrayACSImageDict > /JPEG2000GrayImageDict > /AntiAliasMonoImages false /CropMonoImages true /MonoImageMinResolution 1200 /MonoImageMinResolutionPolicy /OK /DownsampleMonoImages true /MonoImageDownsampleType /Bicubic /MonoImageResolution 600 /MonoImageDepth -1 /MonoImageDownsampleThreshold 1.50000 /EncodeMonoImages true /MonoImageFilter /CCITTFaxEncode /MonoImageDict > /AllowPSXObjects false /CheckCompliance [ /None ] /PDFX1aCheck false /PDFX3Check false /PDFXCompliantPDFOnly false /PDFXNoTrimBoxError true /PDFXTrimBoxToMediaBoxOffset [ 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000 ] /PDFXSetBleedBoxToMediaBox true /PDFXBleedBoxToTrimBoxOffset [ 0.00000 0.00000 0.00000 0.00000 ] /PDFXOutputIntentProfile (None) /PDFXOutputConditionIdentifier () /PDFXOutputCondition () /PDFXRegistryName (http://www.color.org?) /PDFXTrapped /False

    /CreateJDFFile false /SyntheticBoldness 1.000000 /Description >>> setdistillerparams> setpagedevice

Recommended

View more >