Radioprotection des personnels et des oprateurs en radiologie interventionnelle

  • Published on
    30-Dec-2016

  • View
    216

  • Download
    4

Transcript

  • J Radiol 2010;91:1236 2010. ditions Franaises de Radiologie.

    dit par Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs

    formation mdicale continue

    le point sur

    Radioprotection des personnels et des oprateurs en radiologie interventionnelle

    JL Marande

    es personnels sont soumis des risques dirradiation inter-mittente du corps entier, des mains et de la tte qui peuventtre responsables deffets dterministes (radiodermites,

    opacits du cristallin) et deffets stochastiques (troubles hmato-logiques, leucmies).Des dcrets en 2003 et 2007 ont redfini la radioprotection destravailleurs exposs. Ces textes ont t retranscrits dans le nou-veau code du travail (dcret n

    2010-750 du 2 juillet 2010).Les salles pendant les actes sont des zones contrles. Un afficha-ge appropri est obligatoire. Les oprateurs qui sont les plusexposs, sont classs en catgorie A. Les autres personnels sontclasss en catgorie A ou B. Les femmes enceintes sont de princi-pe exclues de ces actes car leur tat les oblige des travaux ne re-qurant pas un classement en catgorie A.Les travailleurs bnficient dune formation la radioprotectionorganise par lemployeur laquelle participe le mdecin du tra-vail qui est renouvele priodiquement (au moins tous les troisans). Lemployeur tablit pour chaque travailleur une fiche dex-position (avec copie au mdecin du travail) et lui remet une noticerappelant les risques particuliers lis au poste occup.Les moyens de radioprotection sont la qualit du poste (linstalla-tion doit permettre de positionner le tube rayons X sous la ta-ble), loptimisation du temps dexposition qui est dpendante dela dextrit de loprateur, lutilisation de guides pour les mon-tes de sondes afin daugmenter la distance et le port daccessoiresplombs. Les tabliers plombs doivent tre adapts la taille dutravailleur, lactivit et en nombre suffisant. Les lunettes ou lavisire de radioprotection doivent tre le plus souvent portes.Un gant radio-attnuateur peut tre port la main la plus expo-

    se de loprateur. Le port du cache-thyrode est trs discut. Seulle personnel indispensable lacte reste proximit du patientpendant lmission des rayons X. Les appareils et les installationssont vrifis trs rgulirement par des organismes de contrleagrs afin de maintenir leur conformit pour la scurit des tra-vailleurs.Les travailleurs classs en catgorie A ou B sont soumis une sur-veillance mdicale renforce. Un travailleur ne peut tre affectdans ces secteurs quaprs avoir fait lobjet dun examen mdicalpar le mdecin du travail. Ils bnficient dun examen mdical aumoins une fois par an. Ils sont la charge de lemployeur. Ils sontrenouvels en cas dabsence ou dexposition exceptionnelle. Lacirculaire DGT/ASN n 4 du 21 avril 2010 relative aux mesuresde prvention des risques dexposition aux rayonnements io-nisants prcise dans sa fiche n 6 le contenu du suivi mdicalrenforc. Mais un suivi des oprateurs avec des examens ophtalmo-logiques et des capillaroscopies sous-unguales (dont la priodici-t reste dterminer) semble pertinent.Le suivi mdical est coupl une surveillance radiologique ap-proprie :a) catgorie A dosimtrie passive thoracique mensuelle, dosi-mtrie active et dosimtrie des extrmits la demande (bagues,TLD) ;b) catgorie B dosimtrie passive thoracique trimestrielle et do-simtrie active en cas de prsence dans la salle lors de lmissiondes rayons X.Le mdecin du travail tablit pour chaque travailleur un bilandosimtrique afin de calculer la somme des doses efficaces et desdoses quivalentes reues. Il constitue et tient, pour chaque tra-vailleur expos, un dossier individuel contenant le double de lafiche dexposition, le suivi dosimtrique et les dates et les rsultatsdes examens mdicaux complmentaires pratiqus. Il doit treconserv au moins 50 ans aprs la fin de la priode dexposition.Il dlivre et tient jour une carte individuelle du suivi mdicalrglementaire pour les travailleurs classs en catgorie A et B.

    L

    Groupe hospitalier Cochin, Saint-Vincent de Paul, 27 rue du Faubourg Saint-Jacques, 75679 Paris cedex 1, France.Correspondance : JL MarandeE-mail : jean-luc.marande@cch.aphp.fr

    Radioprotection des personnelset des oprateurs en radiologie interventionnelle

Recommended

View more >