Prévalence de l'anticorps anti-VHC et des marqueurs sérologiques de l'HVB chez 175 malades infectés par le VIH

  • Published on
    01-Jan-2017

  • View
    214

  • Download
    1

Transcript

<ul><li><p>Prevalence de I'anticorps anti-VHC et des marqueurs serologiques de I'HVB chez 175 malades infect s par le VlH. E. ROSENTHAL*, A. PESCE*, H. VINTI*, G. GARNIER*, J.G. FUZIBET***, M. NI:I:GRE *, R. MAIOLINI . . . . , J.F. QUARANTA**, B. REBOULOT*, J.P. CASSUTO* </p><p>The authors evaluated the prevalence of anti-HCV and HBV serologic markers in 175 HIV-infected patients. The global prevalence of anti-HCV was 51.4 %. This was higher in intravenous drug users than homo or heterosexual people. </p><p>Le but de cette ~tude ~tait d'apprecier la prevalence des anticorps dirig~s contre le virus de I'h~patite C (anti-VHC), comparee 9. celle des marqueurs s~rologiques de I'h#patite virale B (HVB) dans une population infect6e par le virus de I'immunodeficience humaine (VIH). </p><p>Mater ie l et m e t h o d e s : </p><p>Cette etude a ete realisee sur 175 malades ayant consult~ durant le dernier trimestre 1990. Tous avaient une serologie positive vis-9.-vis du VIH (ELISA avec confirmation par immunoempreinte). Les anti-VHC ont ~t~ d6tect~s par une methode immunoenzymatique (Ortho ELISA). Les marqueurs s6rologiques de I'HVB (Ag HBs, anti-HBc, anti-HBs) ont 6t~ 6tudi6s chez 156 malades. </p><p>R e s u l t a t s : </p><p>IIs sont exprim~s dans le tableau ci-dessous. </p><p>Prevalence des anti-VHC et des marqueurs de I'HVB. Repartition selon les modes de contamination </p><p>Malades H/F Age moyen Anti-VHC positifs (annees) Marqueurs B positif* </p><p>Toxicomanes Transfus6s </p><p>Het~rosexuels Homosexuels </p><p>Total </p><p>9/34 6/4 5/8 27/0 </p><p>129/46 </p><p>30.2 42.6 35.0 40.7 32.5 </p><p>78 (62,4 %) 4 ( 40,0 %) 4 ( 30,7 %) 4 ( 14,8 %) 90 (51,4 %) </p><p>104 (92,8 %) 4 ( 44,4 %) 6 ( 54,5 %) </p><p>21 ( 87,5 %) 135 (86,5 %) </p><p>* Au moins 1 marqueur positif </p><p>C o m m e n t a i r e s : </p><p>La prevalence des marqueurs de I'HVB et celle des anti-VHC est forte parmi les toxicomanes. Ceci explique la prevalence globale ~lev~e not6e dans notre population, la toxicomanie repr#sentant le mode de contamination par le VlH le plus frequent dans la r~gion Provence AIpes CSte d'Azur. Parmi les homo et les h~t~rosexuels (les 2 modes de contamination confondus), la prevalence des anti-VHC reste 6levee (20 %), ce qui souligne I'importance de la contamination sexuelle ence qui concerne le VHC. Enfin, except~ deux cas, tousles malades ayant un anti-VHC ~taient egalement porteurs de marqueurs de I'HVB, ce qui sugg~re un risque de positivit~ faible des anti-VHC en cas de negativit~ des marqueurs de I'HVB. </p><p>C o n c l u s i o n : </p><p>Notre ~tude confirme la forte prevalence des anti-VHC chez les malades i nfect~s par le VIH. La transmission du VHC n'apparaft pas superposable 9. celle du VlH ou de I'HVB puisque, notamment, elle semble plus rare par voie sexuelle. </p><p>* M#decine Interne II-H#matologie (Pr J.P. CASSUTO) ; H6pital de Cimiez ; BP 179 ; 06003 NICE C#dex. ** Laboratoire d'lmmunologie (Pr A. BERNARD) ; H6pital de I'Archet ; 06012 NICE C#dex. *** M#decine Interne I-H#matologie (Pr P. DUJARDIN) ; H6pital de Cimiez ; BP 179 ; 06003 NICE C#dex. . . . . Laboratoire d'Analyses Biologiques Sp#cialis#es ; 57, route de Canta Gallet ; 06200 NICE. </p><p>S 30 La Revue de M#dec ine Interne Supp l#ment au Num#ro 3 </p></li></ul>

Recommended

View more >