Éruption acnéiforme unilatérale sur paralysie faciale

  • Published on
    30-Dec-2016

  • View
    214

  • Download
    2

Transcript

  • Annales de dermatologie et de vnrologie (2010) 137, 727729

    CAS CLINIQUE

    ruption acniforme unilatrale sur paralysie faciale

    Unilateral acneiform rash in facial palsy

    D. Keroba,, V. Hennequinb, G. Bousquetc,E. Behmd, C. Lebbea

    a Service de dermatologie, hpital Saint-Louis, APHP, 1, avenue Claude-Vellefaux,75010 Paris, Franceb Service de radiothrapie, hpital Saint-Louis, APHP, 1, avenue Claude-Vellefaux,75010 Paris, Francec Service doncologie mdicale, hpital Saint-Louis, APHP,1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, Franced Service dORL, hpital Saint-Louis, APHP, 1, avenue Claude-Vellefaux, 75010 Paris, France

    Recu le 11 mai 2010 ; accept le 22 juin 2010Disponible sur Internet le 6 septembre 2010

    MOTS CLSCetuximab ;ruption acniforme ;Raction toxique ;Lymphdme ;Paralysie faciale

    RsumIntroduction. Le cetuximab est un anticorps monoclonal chimrique slectif pour le rcep-teur au facteur de croissance pithlial (EGFR). Il est de plus en plus utilis dans le traitementdes cancers pithliaux, le plus souvent en association avec la chimiothrapie ou la radioth-rapie. Il est responsable de nombreux effets secondaires cutans, en particulier des ruptionsacniformes du visage et du tronc, qui sont habituellement bilatrales et symtriques.Observation. Nous rapportons un cas unique druption acniforme localise unilatraleinduite par le cetuximab sur une zone de paralysie faciale.Discussion. Il nexiste pas, notre connaissance, dobservation similaire dans la littraturemdicale. Pour expliquer la topographie unilatrale de lruption, notre hypothse est quunerduction du drainage lymphatique lie la paralysie faciale qui aurait favoris le dpt ducetuximab sur lEGFR et sa persistance localement. 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.KEYWORDSCetuximab;Acneiform rash;Toxic reaction;Lymphoedema;Facial palsy

    SummaryBackground. Cetuximab is a chimeric monoclonal antibody selective for epidermal growthfactor receptor (EGFR). It is increasingly used in epithelial cancer, often in combination withradiotherapy or chemotherapeutic agents, since it induces a broad range of cellular responsesthat enhance tumour sensitivity to these therapies. However, it can cause numerous adverseeffects, the most common being acneiform eruption on the face and trunk, which is generallybilateral and symmetric.

    Auteur correspondant.Adresse e-mail : delphine.kerob@sls.aphp.fr (D. Kerob).

    0151-9638/$ see front matter 2010 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.doi:10.1016/j.annder.2010.06.026

    dx.doi.org/10.1016/j.annder.2010.06.026mailto:delphine.kerob@sls.aphp.frdx.doi.org/10.1016/j.annder.2010.06.026

  • 728 D. Kerob et al.

    Patients and methods. Herein we present the first case of unilateral cetuximab-inducedacneiform eruption in facial palsy.Discussion. To our knowledge the medical literature contains no other such cases. Our hypo-thesis is that lymphoedema associated with facial palsy reduces lymphatic drainage, promotingthe deposition of cetuximab on EGFR and persistence of local signs. 2010 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.

    Lhscdfpodpn

    O

    UrcmugdaU

    F

    l2

    lprdntu1ml

    D

    LEGFR est un rcepteur transmembranaire avec unee cetuximab est un anticorps monocloclonal chimriqueautement slectif pour le rcepteur au facteur de crois-ance pithlial (EGFR). Les effets secondaires cutans dee traitement sont des ruptions acniformes, une xrose,es paronychies et des trichomgalies [1]. Lruption acni-orme est leffet secondaire le plus frquent, survenant chezlus de 60% des patients de facon symtrique sur la faceu le tronc. Nous rapportons une observation particulireruption acniforme unilatrale localise sur une zone dearalysie faciale. notre connaissance, aucun cas similairea t dcrit jusquici dans la littrature mdicale.

    bservation

    n homme de 60 ans tait trait en janvier 2008 par chi-urgie et chimiothrapie pour une mtastase ganglionnaireervicale droite de carcinome pidermode de tumeur pri-itive inconnue. En dcembre 2008, le patient prsentaitne paralysie faciale droite qui rvlait une rechute locor-

    ionale du carcinome pidermode tendue de lamygdaleroite la glande parotide. Cette paralysie faciale taitssocie undme de la rgion du nerf mandibulaire (V3).ne chimiothrapie associant cisplatine (100mg/m2 toutes

    igure 1. ruption acniforme unilatrale sur une zone de paralysie f

    asp(

    es trois semaines) et cetuximab (400mg/m2 j1 puis50mg/m2 hebdomadaire) tait dbute.Aprs trois semaines de traitement, le patient a dve-

    opp une ruption acniforme pustuleuse de la zonearalyse (Fig. 1 a et b). La culture et la polymerase chaineaction (PCR) la recherche du virus varicelle-zona (VZV)taient ngatives. La biopsie cutane ntait pas raliseu fait de la localisation au visage et parce que le diag-ostic druption induite par le cetuximab tait voqu. Unraitement local par rythromycine tait inefficace aprsne semaine et un traitement par doxycycline la dose de00mg/jour tait dbut. Toutefois, lvolution tumoraletait dfavorable et le traitement par cisplatine et cetuxi-ab tait interrompu, entranant une disparition rapide de

    ruption.

    iscussionaciale (a et b).

    ctivit tyrosine kinase. Les inhibiteurs de lEGFR sont,oit des anticorps monoclonaux (tels que le cetuximab, leanitumumab, etc.), soit des inhibiteurs de tyrosine kinasetels que le gefitinib, lerlotinib, le lapatinib, etc.). Le

  • ucd

    C

    A

    R

    [

    [

    ruption acniforme unilatrale sur paralysie faciale

    cetuximab a lautorisation de mise sur le march (AMM) dansles cancers pithliaux surexprimant lEGFR, en particulierles carcinomes pidermodes de la tte et du cou et lecancer colorectal, le plus souvent en association avec unechimiothrapie ou une radiothrapie. Les ruptions acni-formes, qui reprsentent leffet secondaire le plus frquentde ce type de mdicament, surviennent dans les premiressemaines de traitement, de facon symtrique sur les zonessborrhiques du corps telles que la face et le tronc [1].Histologiquement, cette ruption est caractrise par unefolliculite neutrophilique superficielle, probablement lieau rle physiologique de lEGF dans lpiderme.

    Lruption acniforme lie lutilisation de cetuximabque nous rapportons ici est particulire du fait de sa loca-lisation unilatrale sur une zone de paralysie faciale. Dunpoint de vue physiopathologique, il est intressant de faireun rapprochement avec les pemphigodes bulleuses uni-latrales observes sur des membres paralyss chez despatients hmiplgiques. Dans la pemphigode, la rduction

    du drainage lymphatique pourrait favoriser le dpt et lapersistance des anticorps sur leurs antignes cible de lamembrane basale [2,3]. Dans notre cas, la paralysie facialetait responsable dun lymphdme de la zone du V3, faci-litant peut-tre ladhsion du cetuximab sur lEGFR.

    [

    729

    En conclusion, ce premier cas druption acniformenilatrale sur zone de paralysie faciale induite par leetuximab, qui aurait pu tre confondu avec un zona, mritetre connu des dermatologues et oncologues.

    onflit dintrt

    ucun.

    frences

    1] Deslandres M, Sibaud V, Chevreau C, Delord JP. Cutaneous sideeffects associated with epidermal growth factor receptor andtyrosine kinase inhibitors. Ann Dermatol Venereol 2008;SpecNo. 1:1624.

    2] Foureur N, Descamps V, Lebrun-Vignes B, Picard-Dahan C,Grossin M, Belaich S, et al. Bullous pemphigoid in a legaffected with hemiparesia: a possible relation of neurologi-

    cal diseases with bullous pemphigoid? Eur J Dermatol 2001;11:2303.

    3] Callens A, Vaillant L, Machet MC, Arbeille B, Machet L, De MuretA, et al. Localized atypical pemphigoid on lymphoedema follo-wing radiotherapy. Acta Derm Venereol 1993;73:4614.

    ruption acneiforme unilaterale sur paralysie facialeObservationDiscussionConflit d'intertReferences

Recommended

View more >