Dosage des marqueurs tumoraux CYFRA 21-1 et ACE dans le cancer du nasopharynx en Algérie

  • Published on
    08-Dec-2016

  • View
    223

  • Download
    9

Transcript

<ul><li><p>Pour citenasophar</p><p>ARTICLE IN PRESSModele +IMMBIO-2572; No. of Pages 4Immuno-analyse et biologie spcialise (2013) xxx, xxxxxx</p><p>Disponible en ligne sur</p><p>www.sciencedirect.com</p><p>ARTICLES ORIGINAUX OU DE RECHERCHE</p><p>Dosage des marqueurs tumoraux CYFRA 21-1 et ACEdansPrognonasoph</p><p>K. BenA. Bou</p><p>a Dpartemb tablissem</p><p>Recu le 9 ja</p><p>KEYWOCYFRA 2NasophacarcinomPrognost</p><p>MOTS CCYFRA 2Cancer dPronosti</p><p> Auteur cAdresse </p><p>0923-2532/$http://dx.dr cet article : Bendjemana K, et al. Dosage des marqueurs tumoraux CYFRA 21-1 et ACE dans le cancer duynx en Algrie. Immunol Biol Spec (2013), http://dx.doi.org/10.1016/j.immbio.2013.03.003</p><p> le cancer du nasopharynx en Algriestic value of CYFRA 21-1 and ACE in Algerian patients witharyngeal carcinoma</p><p>djemanaa,, Y. Hammadaa, A. Ferchaa, S. Habibatnia,akkeza, Y. Kadrib</p><p>ent de biologie, universit Abbes Laghrour Khenchela, Khenchela, Algrieent hospitalier de Khenchela, Khenchela, Algrie</p><p>nvier 2013 ; accept le 9 mars 2013</p><p>RDS1-1;ryngeala;ic</p><p>Summary Nasopharyngeal cancer is one of the most important cancers in our country. It ischaracterized by the inuence of different etiologic factors: viral, genetic and environmental.Its diagnosis is delayed by lack of specic tumor markers. The aim of this study was to evaluatethe importance of the use of CYFRA 21-1 and ACE markers in nasopharyngeal carcinoma (NPC).Our prospective study interested 164 patients (132 M, 32 F) with a mean age of 47 years (13 to 70)with 24 of them aged less than 30 years, presenting a nasopharyngeal carcinoma histologicallyconrmed and 180 healthy controls without evident neoplasm. Undifferentiated forms represent93% of cases. A blood sample was collected from each patient and control before any treatment,as well as controls to measure CYFRA 21-1 and ACE by immunoenzymatic assay. The resultsshowed that the mean serum CYFRA 21-1 values were signicantly higher in patients with NPCthan those in controls (P 0.001). A signicant correlation was found only between the serumCYFRA 21-1 level before treatment and the clinical outcome of patients (P 0.0009). Seric levelof CYFRA 21-1 at diagnosis of NPC may play a predictive role to evaluate the risk of metastaticdisease and prognosis. 2013 Elsevier Masson SAS. All rights reserved.</p><p>LS1-1 ;u cavum ;c</p><p>Rsum Le cancer du nasopharynx reprsente un des cancers les plus importants dans notrepays. Il est caractris par linuence de diffrents facteurs tiologiques dordre viral, gn-tique et environnemental. Ce cancer est caractris par son diagnostic qui reste tardif et des stades avancs et cela par sa localisation profonde. Notre travail vise mettre en relieflapport diagnostique et pronostique de deux marqueurs savoir le CYFRA 21-1 et lACE dansle cancer du nasopharynx an dvaluer leur intrt comme facteur pronostique dans le can-cer du nasopharynx. Notre tude prospective, mene au niveau des centres hospitaliers des</p><p>orrespondant.e-mail : ben.kelkat@yahoo.fr (K. Bendjemana).</p><p> see front matter 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droits rservs.oi.org/10.1016/j.immbio.2013.03.003</p></li><li><p>Pour citenasophar</p><p>ARTICLE IN PRESSModele +IMMBIO-2572; No. of Pages 42 K. Bendjemana et al.</p><p>rgions de Khenchela et Batna et leurs environs, a concern 164 patients (132 H, 32 F) ayantun ge moyen de 47 ans (3 70) dont 24 gs de 13 29 ans. Les carcinomes indiffrencisreprsentaient 93 % des cas et seulement 7 % les bien diffrencis. Nous avons compar les</p><p>reux. Tous les malades ont eu, avant tout traitement,e des marqueurs CYFRA 21-1 et ACE par mthode immu-yennes du CYFRA 21-1 srique taient signicativement</p><p> les tmoins (p 0,001). Cette tude suggre lintrt duour s rs</p><p>Introduc</p><p>Le carcinombiologique cervicofacitri-factorieBarr, linenvironnemsensibilit sobserve ptions magh</p><p>Ce carcTunisie, lerieures chelarynx, che</p><p>Lentitle carcinomnasopharynrpartition(&lt; 25 ans) opic chez le</p><p>Par sa ldes stadesraux sriquapporter ude ces canlocalisationaucun marutilis en plintrt dsrique ades patient</p><p>Les cytolaments icytosquelepithlialeformation de la diffr</p><p>Le CYFRparticulirreconnu cocinomes p[6,7]. Il esanticorps m</p><p>Lantigtine monocertains ca</p><p>Notre tlutilisationcomparaiso</p><p>au 1</p><p>es es oye0 ans</p><p>au 2</p><p>es es oye0 ans</p><p>CNT</p><p> : und</p><p>nts </p><p>tude prospective a intress 164 patients prsen- CNP conrm histologiquement et non encore trait,</p><p>s dans diffrents hpitaux de la rgion de Batna etnchela.opulation tmoin tait reprsente par 180 individusncreux apparis selon lge et le sexe. Le bilanport un examen ORL, un examen clinique et bio-e. Les patients ont t classs selon les stades deUICC 1986. Avant tout traitement, ils ont eu, ainsi queets tmoins, un prlvement sanguin pour le dosageRA 21-1 et lACE par mthode immunoenzymatique.</p><p>uils de discrimination (normes donnes par le labora-taient respectivement de 3,3 ng/mL et de 3,5 ng/mL.ude statistique comparative entre les deux groupeses-tmoins des taux sriques des marqueurs tumorauxs a t ralise laide du test Anova.</p><p>ltats</p><p>tude a concern 180 tmoins sains et 164 patients164 patients 180 tmoins non cancainsi que les sujets tmoins, un dosagnoenzymatique. Seules les valeurs moplus leves chez les malades que chezdosage srique initial du CYFRA 211 p 2013 Elsevier Masson SAS. Tous droit</p><p>tion</p><p>e du nasopharynx (CNP) est une entit clinique,et histologique diffrente des autres cancersaux. Cette diffrence est due son tiologielle avec sa relation avec le virus dEpstein-uence des facteurs gntiques et des facteursentaux, sa rpartition gographique et sa radio-[1]. Rare chez certaines populations, ce cancerlus souvent chez dautres telles que les popula-rbines et les Chinois du sud [2].inome (CNP) reprsente, en Algrie comme en</p><p> premier cancer des voies arodigestives sup-z la femme et le deuxime, aprs le cancer duz lhomme [3].</p><p> histoclinique la plus frquente 90 % des cas este indiffrenci (undifferentiated carcinoma ofgeal type ou UCNT) et se caractrise par une</p><p> bimodale avec un pic chez les sujets jeunesu des enfants (5 7 % des cas), et un deuximes adultes de plus de 50 ans [4].ocalisation profonde, le CNP nest dtect qu</p><p> avancs [1]. Lutilisation de marqueurs tumo-es sufsamment sensibles et spciques pourraitne aide la stratgie thrapeutique et au suivicers, comme cela peut tre le cas dans dautress tumorales. Cependant, il nexiste actuellementqueur biologique sufsamment able pour treratique courante dans ce cancer. Cela soulignee la mise au point du dosage dun marqueurble permettant un diagnostic prcoce et le suivis atteints dun CNP.kratines sont des protines de la famille desntermdiaires et les principaux composants dutte de la cellule. Exprimes par toutes les celluless, elles sont maintenues mme en cas de trans-cancreuse, do lintrt en tant que marqueurenciation pithliale [5].A 21-1, fragment de la cytokratine 19 exprimeement dans les cellules pithliales malignes, estmme un marqueur tumoral sensible des car-idermodes bronchiques non petites cellulest dosable dans le srum par le biais de deuxonoclonaux 21 et 1, do son nom.</p><p>Table</p><p>HommFemmge m</p><p> 3</p><p>Table</p><p>HommFemmge m</p><p> 3UCNTNon U</p><p>UCNT</p><p>Patie</p><p>Notre tant unrecrutde Khe</p><p>La pnon caa comlogiqulAJC/les sujdu CYFLes setoire) </p><p>Ltmaladtudi</p><p>Rsu</p><p>Notre r cet article : Bendjemana K, et al. Dosage des marqueurs tuynx en Algrie. Immunol Biol Spec (2013), http://dx.doi.org/10.</p><p>ne carcino-embryonnaire (ACE) est une glycopro-mre considr comme un marqueur utile dansncers.ravail vise mettre en relief limportance de</p><p> et la sensibilit du marqueur CYFRA 21-1 enn avec lACE chez des patients ayant un CNP.</p><p>ayant un C133 hommemoyen ta</p><p>La popursumes dlun constiun dpistage rapide du carcinome du nasopharynx.ervs.</p><p> Caractristiques des tmoins.</p><p>Nombre %</p><p>133 73,947 26,1</p><p>n (ans) 45 36 20</p><p> Caractristiques des patients.</p><p>Nombre %</p><p>124 75,640 24,3</p><p>n (ans) 47 29 17,6</p><p>152 92,6 12 7,3</p><p>ifferentiated carcinoma of nasopharyngeal type.</p><p>et mthodesmoraux CYFRA 21-1 et ACE dans le cancer du1016/j.immbio.2013.03.003</p><p>NP. La population tmoin tait constitue des (73,9 %) et 47 femmes (26,1 %), dont lgeit de 45 ans (Tableau 1).lation de patients dont les caractristiques sontans le Tableau 2 reprsente deux groupes dge :tu de 135 malades gs de 30 70 ans (moyenne</p></li><li><p>Pour citenasophar</p><p>ARTICLE IN PRESSModele +IMMBIO-2572; No. of Pages 4Dosage des marqueurs tumoraux CYFRA 21-1 et ACE 3</p><p>Tableau 3 Rpartition des valeurs des deux marqueurs pour la population malade.</p><p>Marqueur Moyenne Mdiane Extrmes Valeurs anormalesn (%)</p><p>CYFRA 21-1 (N &lt; 3,3 ng/mL) 2,05 0,8 0,0136 77/164 (46,9)ACE (N &lt; 3,5 ng/mL) 2,23 0,9 0,219 3/164 (2)</p><p>de 50 ans) et lautre comportant 29 patients plus jeunesgs de 15 et 28 ans (moyenne de 20 ans). Cette rpartitionbimodale est habituelle en Algrie avec une frquence delatteinte de lenfant de lordre de 20 %.</p><p>Sur les 164 malades tudis, les carcinomes indiffren-cis de type UCNT reprsentaient 92,6 % des cas et 7,3 %pour les bien diffrencis.</p><p>Selon lase T4 pouavaient un</p><p>Pour lemarqueursparticulirpour lensdans le Tabqueurs tulaboratoirenormale darieur la nt tudi</p><p>Concernest signicT3/M1 avec(Tableau 4classs T1/stases, il seulement(13/66), la</p><p>Discussio</p><p>Le CNP reparodigestaprs le ca</p><p>Nous noqueurs tumspcicit,21-1 dans uavec celles</p><p>LACE eplusieurs cnormalit corrlation</p><p>le CNP. Ce marqueur a t tudi dans dautres travaux derecherche et sa valeur ntait suprieure la normale quedans 4 % des cas [8].</p><p>Par ailleurs, le marqueur CYFRA 21-1 a t dveloppcomme un marqueur des carcinomes bronchiques [7] o ila une sensibilit qui varie de 57 73 % [9,10] et une bonnecorrlation avec lextension et le stade tumoral. Son int-</p><p>ussiphr) [12intmodtr utantue mr le Ctientincid]. Las no</p><p> pronans lene shautquertient</p><p> % diffrs de a FRA entnotirie de tavi, l</p><p> prvaluant ues </p><p> vo</p><p>Tableau 4 es TN</p><p>Marqueur ) </p><p>CYFRA 213,3 ng/m 3,3 </p><p>a Test un classication TNM de 1986, la tumeur tait clas-r la majorit des cas (65 %) et tous nos patientse maladie localement avance (stades III et IV).s tmoins, les valeurs obtenues du dosage des</p><p> tumoraux tudis ne montrent aucune lvatione et cela pour les deux marqueurs. Cependantemble des malades, les rsultats sont apportsleau 3 qui montre la rpartition des deux mar-dis pour le seuil de normalit donn par le. Le marqueur CYFRA 21-1 tait suprieur lans 46,9 % des cas. Le marqueur ACE tait sup-ormale que dans 2 % des cas. Ce dernier na pas</p><p> par la suite.ant le CYFRA21-1, au seuil de 3,3 ng/mL, ilativement plus lev pour les stades avancs</p><p> une sensibilit de 44 % et une spcicit de 82 %). Il ntait anormal que pour 19 % des patientsT2 (p = 0,033). Pour les patients ayant des mta-est lev dans 43,5 % (5/10) des cas et chez</p><p> 20 % des patients nayant pas de mtastases diffrence nest pas signicative (p = 0,079).</p><p>n</p><p>rsente, en Algrie, le premier cancer des voiesives suprieures chez la femme et le deuxime,ncer du larynx, chez lhomme [3].us sommes intresss la mesure de deux mar-oraux dans le but dtablir leur sensibilit et</p><p> ainsi que lutilit clinique du marqueur CYFRAn groupe de malades atteints de CNP, compares</p><p> de lACE.st un marqueur non spcique retrouv dansancers. Dans notre travail, pour un seuil detabli 3,5 ng/mL, nous navons pas trouv de</p><p> signicative entre les taux sriques de lACE et</p><p>rt a ade la sle SCCport lpiderdmonprsentant qtant su240 pahaute [1316</p><p>Dantiquesen prevaleuravec uCette sexplinos pa30 40bien d</p><p>Dancativde CYbablemCette une sORL. Ldu suivaleurpour cependclassiqque le[17].</p><p> Sensibilit et spcicit du CYFRA 21-1 en fonction des stad</p><p> T1/T2(n = 124) T3/M1(n = 39</p><p>-1r cet article : Bendjemana K, et al. Dosage des marqueurs tuynx en Algrie. Immunol Biol Spec (2013), http://dx.doi.org/10.</p><p>L 100 22 24 17 </p><p>ilatral exact de sher. t suggr dans les carcinomes pidermodese ORL [11] et du col utrin (conjointement avec]. Ltude effectue par Yen et al. [13] a rap-rt du dosage du CYFRA 21-1 dans les carcinomeses de la tte et du cou, dont des CNP, et ontne meilleure sensibilit (58,3 %) chez les patients</p><p> un CNP, ce qui conrme lintrt du CYFRA enarqueur du CNP. Quatre autres publications por-YFRA dans les CNP partir dchantillons de 60 s sont recenses, provenant toutes des zones deence, telles que la Chine, Taiwan et Hong Kong</p><p> sensibilit varie dans ces travaux de 52,5 60 %.tre tude, qui porte sur des patients non asia-venant dune zone dincidence intermdiaire,t la norme de 3,3 ng/mL du CYFRA 21-1, desves par rapport aux tmoins ont t observespcicit de 81 % entre ce marqueur et le CNP.e sensibilit (44 %) et spcicit (81 %) peut</p><p> par la prdominance des UCNT (92,6 %) chezs, par rapport aux sries asiatiques o il existee N0-N1 et jusqu 40 % de formes histologiquesencies [1316].autres tudes, une correlation hautement signi-t montrer entre les taux sriques et initiaux21-1 et lvolution clinique des patients, pro-</p><p> prdictive du risque mtastatique distance.on a t rapporte par Maass et al. [17] sure 830 patients atteints de cancers de la sphreux du CYFRA a t utilis pour orienter, lorse bilan la recherche dune rechute. Cettedictive apporte par le taux initial du CYFRAer le risque mtastatique dans les CNP doittre couple avec les notions cliniques pluset reconnues, prdictives de ce risque, telleslume ganglionnaire cervical ou nasopharyng</p><p>M de la population malade.</p><p>Sensibilit Spcicitmoraux CYFRA 21-1 et ACE dans le cancer du1016/j.immbio.2013.03.003</p><p>81 %44 % (0,033)a</p></li><li><p>Pour cite rs tunasophar /10.</p><p>ARTICLE IN PRESSModele +IMMBIO-2572;...</p></li></ul>

Recommended

View more >