Chapitre 1 - ?· Chapitre 1 LE CHAMPION - Jamais, tu m’entends! Jamais un esclave ne défendra les…

  • Published on
    12-Sep-2018

  • View
    212

  • Download
    0

Transcript

1 http://lecartabledeseverine.fr Chapitre 1 LE CHAMPION - Jamais, tu mentends! Jamais un esclave ne dfendra les couleurs de notre cit aux jeux Olympiques! Le roi de Sparte est furieux. Son fils, Lonidas, se tient devant lui, silencieux. A ses cts, son ami, Time. - Nos pres ont vaincu les pres de ton Time il y a des gnrations, snerve le monarque empourpr. Depuis, les ilotes* doivent cultiver la terre pour nous. Pour que nous, les gaux** nous puissions nous consacrer la seule chose qui compte: la gloire de Sparte. Ainsi sont les choses et ainsi doivent-elles rester Lonidas lui rpond dune voix ferme : - Je sais tout cela, pre. Mais Time est le meilleur lutteur de la rgion toute entire. Tous ceux qui lont affront ont mis une paule terre. Comme son pre ne semble gure convaincu, Lonidas ajoute : - Je tai entendu dire avec tes conseillers quil fallait gagner toutes les preuves des Jeux pour rappeler aux autres Grecs la valeur de Sparte. - Mon fils, lui rpond le roi en souriant, je vois que tu es aussi malin quUlysse aux mille ruses! Cest peut-tre toutes ces histoires que tu lis... Aprs quoi, il se lve et se dirige vers lautel. L, pensif, il attrape une coupelle de vin. Il en verse quelques gouttes sur le sol tout en murmurant: Pour toi, Zeus, sauveur. Puis, il se tait. Seules les cigales au-dehors troublent le silence. Aprs quelques instants qui semblent une ternit Lonidas et Time, le roi rend sa sentence : - Trs bien, mon fils. Ton ami pourra dfendre les couleurs de notre cit Mais les jeux sont interdits aux esclaves. Alors, il devra dabord devenir un vrai Spartiate. Et pour a, il ny a quune seule loi : la Cryptie. A ces mots, le sang de Lonidas se glace. Time, lui, ne tremble pas dun cil. Il fixe le roi dans les yeux et proclame: - Jaccepte. Je subirai lpreuve. Les deux garons marchent dans les rues de Sparte sans dire un mot. Au bout dun moment, Time demande: - Lo, cest quoi la Cryptie? - Quoi! Tu ne sais pas! Et tu as accept?! Cest tout toi a, tu fonces dans le tas et cest seulement aprs que tu te poses des questions! Il explique Time ce qui lattend: - A la fin de leur entranement, les meilleurs fils de Sparte doivent subir une preuve. On les envoie dans la montagne, sans rien manger, avec un couteau et cest tout. Ils doivent chasser ou voler leur nourriture. Et surtout, ils doivent se cacher. Si on te voit, on te tue. - Jy arriverai, lui dit Time. - Tu devras survivre pendant plusieurs mois. - Jy arriverai! - Il y a des loups et des ours l-haut. - Jy arriverai! - Il va bientt neiger. La nuit, le froid te mord la peau. - Jy arriverai! Lonidas se tait un instant, et il lui rpond: - Je sais 2 http://lecartabledeseverine.fr * A Sparte, les ilotes sont des paysans-esclaves ** A Sparte, les gaux sont les citoyens. Chapitre 2 Cach Lhiver est l. Time est parti dans la montagne depuis un mois dj. Lonidas, lui, mne la vie de tous les jeunes Spartiates de son ge. Une vie militaire, pour former des guerriers endurcis. Course, lutte, entranement, paillasse dans un dortoir commun. A peine une couverture et pas grand-chose se mettre sous la dent pour les petits soldats de Sparte. Et la fatigue, toujours - Jai limpression de faire partie dun troupeau, gmit Lonidas. Mais bon, a pourrait tre pire, je pourrais tre la place de Time. Jespre quil y arrive, soupire-t-il, inquiet pour son ami. Et puis, un jour, le printemps revient. Sparte quitte son manteau dhiver et semble se dvtir de ses svres habits de guerre. Les arbres des vergers se couvrent de fruits, lair se remplit de lodeur des peupliers argents, des pins, des oliviers, des chnes verts. Les jacinthes sortent de terre Et cest elles, justement, que lon clbre pendant la fte des Hyacinthies. La jeunesse de Sparte danse, chante, au son de la lyre, de la flte et de la cithare. Les Jeux approchent et Lonidas, lui, pense Time, qui nest toujours pas rentr. Avec lt vient le temps des Gymnopdies, en lhonneur des guerriers morts. La trve printanire est finie. La chaleur chauffe les esprits. Aprs les sacrifices et les prires, les jeunes doivent prouver leur endurance. Pendant des heures, ils excutent une danse de guerre rythme par les tambours. Lonidas touffe sous son casque et spuise faire tournoyer sa lance et son bouclier. Il supplie silencieusement le dieu Apollon de demander au soleil de se coucher un peu plus tt aujourdhui. Les jeux auront lieu dans quelques semaines. Mais avant, Sparte rend hommage Artmis, sa desse protectrice. Des magistrats lair svre, arms de fouets, protgent une statuette devant laquelle sont empils des fromages, dont les jeunes doivent essayer de semparer. Gloire celui qui prendra le plus de fromages et le plus de coups de fouet! Le soir venu, Lonidas, le dos zbr de marques, va sasseoir sous un olivier, loin de la fte qui bat son plein. Il tire un gros rouleau de manuscrits de sa ceinture. Il louvre et lit: Le roseau et lolivier. Mais sa lecture peine commence, il lve pensivement les yeux vers les montagnes qui se dessinent dans le soleil couchant et murmure: - Et Time qui nest toujours pas l Un bruit le rveille en sursaut dans lobscurit. Une ombre vient se glisser prs de lui. Il scrute la nuit, aux aguets, la respiration haletante. Du calme ,se dit-il, pour chasser la panique. Tu es un Spartiate. Tout le monde a peur des Spartiates, pas linverse! En position de dfense, il est prt tenir son terrain. 3 * Sans lance, ni bouclier, comme un vrai soldat de Sparte. Il carquille les yeux pour essayer dapercevoir quelque chose dans la pnombre. Mais rien, part le silence. Aprs un instant, il se lve et se met en route. Il traverse loliveraie et enjambe le petit muret quand, tout coup, il se fige. A quelques pas devant lui, deux oreilles pointues, un poil couleur suie et deux petits yeux brillants. Un loup. norme, haut comme un homme. Fuir ? Faire face ? Il na pas le temps de dcider : le loup se dtend comme une fronde et sabat sur lui comme un roc. Il sent dj les crocs caresser sa gorge. Mais, mais cest une main qui ltrangle! Et cest un bras qui bloque sa poitrine! - Un lycanthrope * ! A laaaaaaide ! Pourtant, au son de sa voix, ltreinte se desserre, lombre se redresse et le loup semble tomber terre. Une peau sur des paules dhomme - Lo , - Time! Cest toi ? 4 * Une sorte de loup-garou. Chapitre 3 OLYMPIE Ca y est Olympie est en vue! Le cortge spartiate aperoit enfin le sanctuaire o se tiendront les Jeux. Toutes les cits grecques sont l. Chacune a envoy une dlgation: les redoutables athltes de Thbes, qui, la guerre comme au gymnase, sentranent et se combattent toujours par deux. Les Corinthiens, avec leurs boucliers lemblme du dauphin. Les meilleurs fils dArgos, de Mgare , de Mycnes; les colonies de Grande Grce et dAsie Une seule manque encore lappel : Athnes. - Toujours en retard, ces Athniens, souffle Time Lonidas. Trop occups parler dart, de posie, blablabla. Lonidas sourit: - Un peu comme moi, cest a ? Alors que toi, tu es un vrai Spartiate! Tu as tu un loup mains nues et tu as essay de mtrangler. Time lui rpond lair pein: - Je suis dsol Lo! Je ne savais pas que ctait toi, et tu connais la loi: si on mavait vu, jtais fichu! Et puis aprs tout ce temps pass seul dans la montagne, jtais devenu une bte! - Bah, limportant cest que Lonidas est interrompu par un concert de couacs et de beuglements. Cest toute une arme de trompettistes et de cornistes, de choristes et de chanteurs qui sgosillent. Chacun souffle aussi fort que possible pleins poumons. Alors que le bruit steint peu peu, Lonidas scrie: - Quest-ce que ctait ? Un concours pour faire scrouler le mont Olympe ? - Presque, lui rpond une voix derrire lui. Une jeune fille, des couronnes tresses de feuilles doliviers enroules autour de son bras, lui explique: - Cest le concours des hrauts. - Des hros? Drles de hros, dis-donc! sexclame Time. La jeune fille lve les yeux au ciel: -Mais non, pas des hros, les hrA-U-T-S! Pendant les Jeux, ils vont annoncer les noms des participants et des vainqueurs. Cest pour a le bruit : pour montrer quon peut se faire entendre! Cest un grand honneur Lonidas sourit et demande: -Cest joli ces bracelets autour de ton bras. Cest toi qui les as faits ? Elle soupire: - Vous ne savez vraiment pas grand-chose tous les deux Ce ne sont pas des bracelets, mais des couronnes ! C est moi qui suis charge de les fabriquer. Ensuite, on les dpose sur la tte des vainqueurs. Peut-tre la vtre? - Cest Time le sportif, rpond Lonidas. Moi, je suis, disons le philosophe*. Je mappelle Lo. Et toi ? - Iphignie, rpond la jeune fille. - Si tu nous faisais visiter Olympie aprs la crmonie des serments ? 5 http://lecartabledeseverine.fr * Dans lAntiquit, cest quelquun qui tudie la nature et la morale. Elle accepte, ravie: -Daccord, les Spartiates! A tout lheure Et ne vous perdez pas, hein ! Aprs avoir assist aux sacrifices devant limmense statue de Zeus, Time et Lonidas, se dirigent vers le palais des juges. Ils se fraient un passage au milieu des vendeurs de gteaux de miel, des guides proposent leurs services, des musiciens, des magiciens, des marchands de talismans, censs favoriser la victoire. Quand les deux garons arrivent dans lenceinte du palais, Time prte serment avec les autres athltes: -Devant Zeus Horkios, je jure que je suis grec et libre. Je promets de respecter les lois dOlympie et de ne jamais vaincre par des moyens dloyaux. Alors le juge proclame: - Vous tes maintenant athltes dOlympie. Vous naurez quune devise : le victoire, sinon rien. Que la gloire couvre votre front, et quainsi elle rejaillisse sur vos cits ! 6 Chapitre 4 LE DEFI Time et Lonidas traversent nouveau la foule jusquau gymnase en plein air, la palestre. Iphignie les attend, lombre dune statue, en train de grignoter un abricot. - Qui cest celui-l ? demande Lonidas en levant les yeux sur la statue. - Cest Milon, rpond Iphignie, le plus grand lutteur de tous les temps ! - Et celui-l ? Demande son tour Time, appuy sur un marbre massif reprsentant un gant au nez cras et lair furieux en train de boxer son adversaire. - Lui, cest Glaucos, lhomme le plus grand de tous les temps ! sexclame Iphignie. Au pugilat, cest le plus fort! - Et lui ? interroge Lonidas, moiti cach derrire la sculpture dun athlte en pleine course. - Cest Acanthos de Lacdmone, le premier double vainqueur de lpreuve de course. - Je le connais! linterrompt Time, cest un Spartiate! - Oui, ben, a mtonnerait que tu coures aussi vite que lui ! Zooooou Iphignie file entre les statues. Time fonce sa poursuite. Et Lonidas lui embote le pas. Les trois se lancent dans une course-poursuite dans ce labyrinthe de marbres blancs et de bronzes brillants la gloire des hros dOlympie. Mais tout coup, patatras ! Time scroule plat ventre. On lui a fait un croche-patte. Un colosse le plaque au sol avec son pied et sexclame, hilare : - Alors, les Spartiates, vous pratiquez votre sport favori ? Dtaler comme des lapins ? Lonidas lui rpond avec orgueil: - Qui es-tu, toi, pour insulter la plus grande cit grecque ? Le colosse rpond: - Atlas, citoyen dAthnes et je suis l pour crabouiller du Spartiate. A ce moment-l, Time russit se dgager de la prise, bondit sur ses jambes et sapprte se battre. Mais un claquement de fouet spare les deux adversaires. Un homme drap dune tunique noire savance. Un murmure parcourt lassistance: Cest Kharon, le pdotribe ! . Iphignie chuchote loreille de Lonidas: - Cest lui qui entrane les athltes. On dit que ses entranements sont pires que les vrais combats! Mais Kharon impose le silence de tous dun simple regard. Alors, seulement il parle: - Comment osez-vous violer la trve sacre ? Ne savez-vous pas que les guerres entre cits cessent pendant les Jeux ? Time dvisage Atlas avec rage. Et Atlas lui rend son regard dun sourire provocant. Voyant cela, Kharon dclare: - Je vois que votre querelle ne pourra tre rgle que sur le sable de la palestre. Mais faisons a dans les rgles de lart, pais*. Suivez-moi ! 7 http://lecartabledeseverine.fr * jeunes adolescents Un combat dentranement ! Voil comment le pdotribe compte rgler la question. Tout le monde se rue derrire Time et Atlas. Les garons se font face sur le sable. Kharon leur rappelle les rgles: Pas de coups bas, pas de morsures, pas de coups de poing, pas darrachage dyeux. Le premier qui svanouit, qui sort du terrain, qui abandonne ou qui meurt a perdu. Il ajoute: Allez-y, pais. Luttez! Time se jette sur Atlas. Dans la foule des spectateurs Lonidas grince des dents: Ae, ae, ae, Time, ta colre taveugle ! Et effectivement, la prise de Time ne surprend pas lAthnien. Trop prcipite. Trop prvisible. Maintenant, cest Time qui est la merci de son adversaire. Atlas lentoure de ses bras puissants et le soulve de terre. Time sent ses ctes craquer Il ne peut se dgager de ltreinte du colosse. Jet au sol, Time scroule dans un nuage de poussire. Atlas se rue sur lui et lui tord lpaule dune cl au bras. Time est impuissant. J Jabandonne, dit-il, reconnaissant sa dfaite. Alors quAtlas continue serrer, un coup de fouet vient le rappeler lordre. - Lche-le, lui ordonne Kharon. Tu as vaincu. Quant toi, Time, les preuves de combats des jeunes ont lieu dans quatre jours. Cest le temps que tu as pour prouver ce que valent vraiment les Spartiates. 8 Mais Time nest dj plus l Au crpuscule, Lonidas finit par retrouver son ami, au bord de la rivire. Le visage ferm, il regarde lhorizon. Lonidas sassoit ct de son ami. Aprs un long silence, Time finit par parler: - Je suis un trembleur , dit-il, repensant la manire dont les Spartiates nomment ceux qui ont abandonn leur poste au combat. Un vrai Spartiate ne doit jamais cder un pouce de terrain, jusqu la mort! Lonidas lui sourit et dit: - Mais non, tu nes pas un trembleur. Ctait juste un entranement, tu prendras ta revanche. - Atlas est invincible, rpond Time dun air fataliste. - Personne nest invincible ! Tu connais lhistoire dAchille ? Et Thse, tu connais lhistoire de Th - Tu es gentil, Lo, linterrompt Time, mais ce nest pas dans tes longues histoires que lon va trouver comment vaincre cette grosse brute dAtlas. Puis, sans un mot, il se lve et sen va. Lonidas, lui, sattarde un peu dans la nuit. Il sort son manuscrit et commence lire: le roseau et lolivier . Mais il fait trop noir. Alors, il regarde un long moment les peupliers et les roseaux au bord de leau se courber sous le poids du vent. Chapitre 5 LE TOURNOI Trois jours plus tard, cest laube de la comptition. Une petite ombre se glisse vers le gymnase o les athltes sentranent depuis dj des heurs. - Pssst.. Cest Iphignie. Elle fait signe Time, qui court autour du terrain avec un lourd sac de sable sur les paules. - Prt en faire de la pte, mon Time ? demande -t-elle en croquant dans un gros gteau fourr aux dattes parsem de pistaches et de pignons. - Quand je pense que nous, on est interdit de gteaux depuis cinq jours, gmit Time, en la voyant engloutir sa ptisserie. Cest viande au petit-djeuner, viande au djeuner, viande au goter et viande au dner... - Tu vas finir par te transformer en loup pour de vrai ! rigole Lonidas, qui vient de les rejoindre. Schlaaaac! A nouveau, le fouet de Kharon claque, et sa voix dchire lair comme le tranchant dune lame: - Ton premier combat, est dans une heure, Spartiate. Tu veux vaincre ou tu veux manger ? Si tu finis le nez dans la poussire, tu pourras ramasser par terre toutes les dattes et les pignons que tu veux ! Finis ton entranement et va te faire masser. Une heure plus tard, Time, le corps recouvert dune poudre bleu-gris, est en position de combat, les pieds plants dans le sol. Lclat blanc de ses yeux bleus est fix sur son adversaire, un Rhodien. Mais Time a du mal. Le Rhodien est souple et les prises glissent sur lhuile qui couvre son corps. Alors, Time dcide de baisser sa garde un instant. Le Rhodien tombe dans le pige. Croyant voir une ouverture, il se jette sur son adversaire, tte baisse. Time esquive, lui enserre le cou de ses bras, se plie en deux comme un arc et le fait voltiger au-dessus de lui! Le Rhodien trace un cercle dans les airs et atterrit de lautre ct dans un bruit sourd. Il ne se relve pas, sonn. Victoire! - Bravo, crie Lonidas. Iphignie applaudit tout rompre: - Cest toi le plus fort, mon Time! Alors, toute la journe, Time enchane les victoires. Tous finissent par subir la loi du Spartiate. A la tombe de la nuit, cest lheure de la grande finale. Contre qui ? Atlas dAthnes, bien sr! Dans lobscurit, on allume les flambeaux autour du palestre. Les deux pais senduisent le corps dhuile. Puis, ils le couvrent de poudre. De la cendre bleu-gris pour Time, du sable rouge pour Atlas. La foule hurle autour deux. Ils scintillent comme deux soleils se tournant autour, deux astres prts entrer en collision. Le hraut proclame: - Que le choc des titans commence! Dabord, les deux lutteurs sobservent. Ils se guettent comme deux buffles grattant le sol avant lassaut. Cest Time qui attaque en premier. Mais Atlas ne bouge pas dun pouce. Il bloque son adversaire avec la paume dune main, et le saisit la ceinture de lautre. Il soulve Time au-dessus de lui. 10 http://lecartabledeseverine.fr Il le maintient en lair comme sil portait la Terre elle-mme sur ses paules, et lenvoie glisser dans la poussire. Sa chute a ouvert un vritable sillon dans le sable, comme une tranche. Time est sonn. Il parvient pourtant se remettre sur ses jambes. Les mains sur les hanches, dj triomphant, Atlas lui lance: - Maintenant, Spartiate, le coup de grce... Pour la gloire dAthnes! Et il charge son adversaire comme un taureau furieux. Mais Time semble ouvrir les bras pour laccueillir ! Un murmure dtonnement parcourt la foule : que fait-il ? Le colosse est sur lui ! Alors, Time se penche lgrement en arrire, pousant les mouvements de son adversaire, amortissant le choc...et balaie avec sa jambe celles de son adversaire ! Atlas est dsquilibr par sa propre masse et bascule en arrire. Il scroule lourdement sur le dos. La terre semble trembler sous limpact. Alors, Time trangle son adversaire avec ses jambes, lempchant de se relever. Atlas tente de le saisir, mais ses bras brassent lair en vain. Time resserre peu peu sa prise. Le silence sabat sur larne. Les jambes touffent lentement le colosse terre. On lentend peine murmurer: - Je... Jabandonne. Et le hraut proclame: - Le champion de la lutte , dans la catgorie des pais, est... Time de Sparte! Les trompettes sonnent la gloire ternelle de lancien esclave. Quelques heures plus tard, la fin du banquet en lhonneur des vainqueurs, Kharon le pdotribe sapproche de Time: - Flicitations, jeune Spartiate. Tu as prouv ta valeur. Mais quelque chose me dit que tu nas pas russi a tout seul, ajoute-t-il en se tournant vers Lonidas. Cette prise, elle sort do ? Lonidas rpond firement: - De l! Il montre son rouleau de parchemin et commence lire: -- Le roseau et lolivier disputent de leur force. Lolivier reproche au roseau de cder tous les vents. Le roseau garde le silence et ne rpond rien. Alors, le vent ne tarde pas souffler avec violence. Le roseau, secou et courb, sen tire facilement; mais, lolivier, tentant de rsister, est bris. Time continue: -- Atlas est plus puissant que moi. Donc Lo ma dit: Plie, mais ne romps pas !. Et cest ce que jai fait ! Entendant cela, Iphignie sapproche de Time, retire la couronne dolivier pose sur sa tte et dit: -- Alors, je vais tresser une couronne de roseau pour mon hros! FIN Retrouvez vite votre hrone en bibliothque afin den dcouvrir plus sur la prhistoire. 10

Recommended

View more >