System is processing data
Please download to view
...

Magazine Link Abertis N. 2 Aôut 2010

by abertis

on

Report

Category:

Documents

Download: 0

Comment: 0

676

views

Comments

Description

 
Download Magazine Link Abertis N. 2 Aôut 2010

Transcript

  • 1. INTERVIEW Tano Santos,directeur de la chaire abertis-FEDEA P. 20EUTELSAT lancela technologie 3DP. 14Résultats du groupe abertispour le premier semestreP. 76AOûT 2010 nº02 - DEUXIÈME ÈREDébat sur le financementet la gestiondes infrastructures
  • 2. ÉdITorIalLe regard vers l’avantCes dernières semaines, l’occasion m’a expansives et de phases récessives. deux facesété offerte d’assister à deux cérémonies d’une même pièce. C’est au moment mêmeNOUS SOMMES de remise de diplômes dans deux écoles dede la crise que nous devons, sans pour autantCONFRONTÉS Àcommerce. On m’a demandé de formuler, sous perdre de vue le marché et les opportunités quiforme de cours magistral, quelques réflexionscontinuent de se présenter, nous livrer à unUNE SITUATION sur mes années d’expérience de dirigeant dansexercice d’introspection, dans une tentativeDANS LAQUELLE différentes entreprises, en particulier chez d’amélioration permanente de l’efficacité desNOUS DEVRONSabertis. Comme fil conducteur de mon inter-processus en ajustant –comme le fait l’ensem-TOUS, ENTREPRISES vention, j’ai cherché à amener mon auditoire ble de la société– les coûts et ressources avecET CITOYENS,à penser que nous sommes les maîtres du jeu: lesquels nous travaillons et en essayant deADOPTER UNnotre part de responsabilité est grande dans générer les meilleures retombées possibles, afintout ce qui nous arrive et, à la limite, dans lesque tous ceux qui font des projets et s’intéres-MODÈLE DE différents aspects de notre vie, professionnelssent à nous, les actionnaires, les employés, lesCONSOMMATION ET ou privés, nous sommes pour une grande partdirigeants, les analystes, les administrations, lesD’INVESTISSEMENTle fruit de situations que nous avons nous-moyens de communication, en définitive, laPLUS RATIONNEL, mêmes créées.société dans laquelle nous travaillons, voient etPLUS SÉLECTIF Cela s’applique tant aux personnes qu’auxtable et attrayant.ET, PEUT-ÊTRE,projets. J’ai expliqué qu’en ce sens, l’apprentis-si nous avons appris quelque chose desage joue un rôle clef. L’apprentissage définitcette crise c’est précisément que les modèlesPLUS AUSTÈREune attitude vitale. Une habitude et un caractère. gagnants sont ceux qui savent parier sur le réa-Une capacité à nous remettre en question et, lisme, la rigueur et la sélectivité dans la prise ded’une certaine manière, à nous recréer et à nous décisions. nous sommes confrontés à unerenouveler en permanence. il définit une dis-situation dans laquelle nous devrons tous, entre-ponibilité pour remettre en question ce queprises et citoyens, adopter un modèle denous avons fait. Pour faire et refaire.consommation et d’investissement plus ration-aussi pour regarder en arrière sans nostal-nel, plus sélectif et, peut-être, plus austère. et,gie, pour analyser et interpréter notre environ- néanmoins, un modèle avec plus de parcoursnement et continuer à aller de l’avant en pen- et de fondement.sant qu’il ne s’agit pas d’atteindre un but spé-nous ne devons pas renoncer au progrès.cifique ou une destination concrète mais que bien au contraire, la crise doit être l’occasion dele sens de notre démarche se trouve égalementstimuler les processus d’innovation et d’effica-sur le chemin lui-même, jalonné de connais-cité dans l’utilisation des ressources disponibles.sances, d’expérience et, surtout, de compagnonsdorénavant, notre croissance sera sans doutede route avec lesquels nous construisons un ou plus sélective et plus lente, mais il n’empêcheSalvadorplusieurs projets. en définitive, plutôt que deque nous nous développerons, et cela il ne fautalemany nous laisser aller à la nostalgie du when we (le pas l’oublier, dans un monde où s’ouvrent dePrÉsident d’abertis fameux “tu te souviens quand”) nous devons plus en plus de marchés, avec de nouveauxplutôt tendre vers le we will (“nous continueronsconsommateurs et de nouvelles opportunités.de faire”, nous continuerons de construire, nous Les clés de la croissance future sont l’innovationcontinuerons de découvrir).et l’internationalisation, comme le confirme leLe concept de destruction créatrice du professeur Mauro Guillén dans l’entretien qu’ilsociologue et économiste autrichien schum- a accordé à notre magazine. “nous allons verspeter a toujours été une source d’inspirationun monde polycentrique et multipolaire et ilpour les économistes et pour de nombreux faut voir bien au-delà du trinôme europe-États-dirigeants politiques et chefs d’entreprises.Unis-Japon. Les deux tiers de la croissanceCe sont des processus auxquels ne peuventéconomique mondiale se situeront en asie etéchapper les sociétés et les organisations. ilsen amérique Latine” explique le professeurles régénèrent et leur donne un nouvel élanGuillén. tel est le nouveau paradigme danspériodiquement.lequel nous opérons d’ores et déjà en termesen économie, lorsque nous parlons de de société et d’économie et dans lequel égale-cycles, nous parlons de l’alternance de phases ment abertis devra consolider son espace. nAOûT 2010 n Link abertis n 3
  • 3. 14nº02SOMMAIRE 51 7226 20inFrastructures Les experts analysent le rôle des infrastructures dans la conjoncture économique actuelle 12 3041 Parking à Pise 58repOrtage vOyageinFOs56 saba Italia s’installe en centre ville saba à Palma 59link abertis est une publication Abertis Infraestructuras, SA Av. del Parc Logístic, 12-20. link abertisAPIEJamaïqueTroisième voie 41Investor’s link08040 Barcelona. Tél.: 93 230 50 00. Fax: 93 230 50 02. Un pays fascinantacesa achève les travaux Premier parking dansabertis participe auxéditiOn et réalisatiOn: Direction Corporativeet contrastéde l’autoroute AP-7 entre la capitale des Baléares journées de l’APIE d’Etudes et de Communication d’abertis.cOnseil éditOrial: Salvador Alemany, Cercle d’Economie 6034 à Santander Maçanet et FornellsFrancisco José Aljaro, Toni Brunet,06 72XXVIème Réunion du Cercle Joan A. Margenat, Josep M. Vila, Francisco Reynés 14Paso del Estrecho 44Joan Rafel et Sergi Loughney. abertis autopistas avec la participation d’homme image cOrpOrative et prOductiOn: entreprisepolitiques, d’économistesErik Ribé et Bernat Ruiz. OpiniOnUniversité d’été active le dispositif pour laactiOnnaires cOOrdinatiOn des cOntenus:repOrtage et d’entrepreneurs Alícia Cobeña. Chris NashL’avenir des infrastructuresdixième année consécutive Assemblée Générale 2010redactiOn: Elena Barrera, Sergio Castilla,abertis telecomde premier planGemma Gazulla, Marc Gómez, Leticia Gonzálvez,Financer les infrastructuresLa vie en 3D chez soiau cœur du débat de Moins d’accidents 45 Les investisseurs du GroupeEsther Mir et Bernat Ruiz.Au cours de deux dernières‘Il te reste une vie’ 62ont approuvé les comptescOllabOratiOn: Christine Allard, Pilar Barbero, de transportet à l’extérieur l’université Menéndez Pelayo Carolina Bergantiños, Bob Bullock, Julio Cerezo, années, le nombre La fondation abertis lance annuels et les rapports de 0818 36 Joan Fontanals, Marta Giner, Sagrario Huelin, Anna des accidents a diminuéLondon Luton 50une campagne pourgestion de l’exercice 2009 Morera, Astrid Noury, Vanessa O’Connor, Enric Pérez, Mercedes Pérez-Cruz, Roser Prenafeta, Astrid74sur l’autoroute AP-7 la conduite responsableRecoque, Marc Ribó, Albert Rossell, Beatriz Sanz,EL AL ouvre un service abertis, abertis autopistas, abertis telecom, entreprise repOrtage repOrtage Extension de l’AP-6 46 régulier de Boeing 777-200 Loi sur la Sécurité routière 64 abertis logística, abertis airports,Nominations TDTsanefFeu vert à un texte quiFOrums d’inFOrmatiOn fondation abertis, acesa, aucat, aulesa,L’autoroute ségovienne SIL 2010 51 aumar, avasa, iberpistas, castellana et saba. Francisco Reynés, Sort avec succès de l’arrêtTélépéage, en progression améliore la mobilité accentue le caractère Programme PRÓXIMOréalisatiOn:nouveau conseiller délégué constante abertis présent au salon pédagogique des sanctionsEdiciones Reunidas, SA (Grupo Zeta). de la télévision analogiquedans la régionSaragosse, Valencia etRevistas Corporativas Barcelona. international de logistique 40 du groupe abertis26Consell de Cent, 425. 08009 Barcelona.Avancées sur la C-32 48Antarctique 66Palma de Majorque,Tél.: 93 265 53 53. 10Parcs logistiques 54Journée de la fondation points de rencontre Gérant: Òscar Voltas. Coordinatrice éditoriale:Mise en service du Nuria González. Rédacteurs en chef: Toni Sarrià et76nouveau tronçonMicroma et Lince Envíosabertis sur les effets du Olga Tarín. Maquettage: Cristina Vilaplana. équipebrandingÉdition: Ares Rubio.Palafolls-Torderas’installent à abertis tourisme en Antarctiqueinterview abertis ChililinkingDépôt légal: B-16433-2010.68 Mauro Guillén logisticspark cosladaabertis téléphone de service à l’actionnaire: Bilan d’une année La nouvelle revue interne Simulation 49résultats902 30 10 15. “Il faut que les sociétés d’adaptation dans un du groupe abertis estaucat réalise uneJordi Díez 56 Premier trimestre 2010 www.abertis.comabertis n’est pas responsable de l’opinion poursuivent leur pays emblématique de laéditée en 6 languessimulation d’accident dans Interview du nouveau breFsAnalyse des actifsde ses collaborateurs au sein des travaux publiés, et ne s’identifie pasdéveloppement à l’étranger”stratégie du Groupe et dans 13 paysl’un des tunnels de la C-32directeur général de saba actualité d’abertis du Groupe nécessairement à travers leur opinion.4 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 5
  • 4. opinion Financement despArChris infrastructuresnash Titulaire de la Chaire d’Economie de transport du Transport à l’Université de Leeds, La Commission Européenne se préoccupe depuis membre du Groupeplusieurs années du faible pourcentage du PIB destiné aux Supérieur d’étude investissements dans les infrastructures de transport dans l’UE sur la tarification des infrastructures de transport de Particulièrement préoccupée par le En réalité, les véhicules lourds de trans- la commission trafic international, la Commission aport de marchandises imposent des coûts Européenne. identifié un ensemble de projets prioritaires, significatifs en termes d’usure, d’environne- Il fut professeur qu’elle estime cruciaux pour garantir un ment, d’encombrement et de coûts d’acci- d’Economie du réseau adéquat. Toutefois, excepté dans lesdents, lesquels varient en fonction des carac- Transport à pays qui réunissent les conditions nécessai- téristiques du véhicule, en particulier de son l’Université de res pour recevoir des fonds de cohésion, poids brut, sa charge par essieu et son système Southampton le montant de financement européen dispo-de suspension. Seul un système de tarification et professeur denible pour le développement de ces projets qui imposerait une taxe par kilomètre en transport ferroviaire est faible, et la majorité du financement pro- fonction des caractéristiques du véhicule à l’Université vient des états membres. En conséquence, pourrait refléter adéquatement ces coûts. En de Leeds. nombre de ces projets subissent des retards. outre, ces coûts tendent à augmenter quand Il est entre autres,Etant donné le nombre d’états dont les gou-le véhicule circule sur des routes de mauvaise envisagent de le faire. Des villes comme Lon-imaginer qu’ils en viendront à soutenir cette auteur du projetvernements procèdent actuellement à unequalité dont le revêtement est plus mince. dres, Stockholm et plusieurs villes norvégien-IL EST UrGENT DE mesure. Les pays les plus périphériques et Generalisation of Research on importante compression des dépenses publi- Par conséquent, un système de péage ne s’ap- nes imposent des taxes supplémentaires pour rEVOIr LES SOUrCES moins encombrés redoutent réellement de ques, il est éminemment probable que cette pliquant qu’aux autoroutes fournit des inci- circuler en centre ville. Plusieurs pays appli-payer plus pour que leurs marchandises tra- Accounts andDE FINANCEMENT ET LA compression des dépenses gouvernementa-tations erronées quant au choix de la route. quent des taxes très élevées pour l’utilisationversent des pays encombrés, pour recevoir Cost Estimation MANIÈrE DE GArANTIr de la Commissionles affecte encore davantage les infrastruc- En ce qui concerne les voitures, l’élément des systèmes ferroviaires, portuaires et aéro- ensuite de moindres recettes inhérentes aux Européenne. tures de transport.essentiel du coût externe est l’embouteillage, portuaires aux heurs de pointe. Ces taxes QU’IL EST UTILISÉ LE pLUSvéhicules étrangers. Cela pourrait indiquer C’est pourquoi il est urgent de revoir les qui sera bien plus important dans les zonesgénèrent des recettes supplémentaires, quiÉFFICACEMENT pOSSIBLEqu’un type de redistribution des recettes est sources de financement des infrastructures urbaines aux heures d’encombrement, ainsisont réinvesties dans les infrastructures de nécessaire: des études (projet TIPMAC) sug- Linkde transport ainsi que la manière de garantirque sur certains tronçons de routes interur- transport. Dans le cadre de la collaboration gèrent que si les recettes sont efficacement que le financement disponible soit employé baines à certaines heures de la journée. Lapublic-privé (PPP), elles peuvent être utiliséesdises, et en dépit d’une politique de l’UE utilisées, tous les pays de l’UE en bénéficie- Institute for Transport le plus efficacement possible. tarification des coûts d’embouteillage exige pour financer le secteur privé et développerfavorable à la tarification du coût social mar-ront, même à différents degrés. Studies - Universityun système de recouvrement supplémentaire, des projets, qui autrement devraient attendre ginal, pourquoi la législation de l’UE l’empê- of Leeds www.its.leeds.ac.uk Le coût social marginalau lieu et au moment où les routes subissent la disponibilité du financement public. che-t-elle dans les faits ? La révision 2006 Améliorer l’acceptabilité Depuis la publication en 1995 du Livre Vertdes ralentissements. Si les tarifs basés sur le coût social mar- de la directive Eurovignette permet d’établirL’usage efficace des recettes est d’une impor- Vers une tarification équitable et efficaceDans le cas des systèmes ferroviaires, ginal ne généraient pas des recettes suffisan-une distinction entre les taxes en fonctiontance vitale.Actuellement, la plupart des pays du transport, la Commission Européenne maritimes et aéroportuaires, le coût marginaltes pour financer tous les projets souhaités, des coûts externes, mais exige que le niveau européens obtiennent des excédents de la a exposé le cas de la tarification du coût d’utilisation de l’infrastructure existante estil vaudrait la peine d’augmenter les marges moyen de taxation soit basé sur le coûttarification de l’usage des routes, qui servent social marginal des infrastructures de trans-faible et l’encombrement est limité, en grande des tarifs afin d’obtenir des recettes supplé-moyen de l’entretien des routes, sans y inclureà subventionner le chemin de fer. En principe, port, défini comme le coût additionnel partie du fait que l’utilisation de ces systèmes mentaires. Les principes d’établissement de les effets externes. La Commission a mêmeil existe une bonne raison de le faire, car le imposé à la société par une unité supplémen- est programmée. Dans ce cas, c’est le coût ces marges sont connus: ils seront moinsmis sur la table des propositions pour y remé- chemin de fer a un coût social marginal infé- taire de trafic. de la pénurie qui est significatif: quand on décalés s’ils sont appliqués là où le trafic estdier et a élaboré un manuel pour calculer lesrieur à la route, mais il y a la crainte que les Au cours des dernières années, il a étéattribue à un usager un espace donné, il n’est le moins sensible au prix. Compte tenu de lacoûts externes ; il ne reste plus qu’à parvenirprojets soient souvent sélectionnés en fonc- mené une enquête approfondie sur ces coûts,disponible pour personne d’autre. Le prix élevérelative insensibilité du trafic routier au prix, à un accord à ce sujet. Dans le contexte urbain, tion du prestige qu’ils en tireront et non à dont la conclusion générale est que les sys- de l’utilisation de ces rares espaces est le et en particulier du trafic des marchandises, seules quelques villes ont mis en place le partir d’une analyse rigoureuse des coûts et tèmes de tarification existants ne reflètent moyen de tarifier ce coût. ce serait une manière réalisable de collec- péage urbain.bénéfices. Une plus grande rigueur quant à pas adéquatement la manière dont ces coûts Il y a eu quelques progrès dans l’intro- ter des fonds destinés à l’investissement.L’opposition au paiement pour utilisa- l’utilisation des recettes pour en garantir varient en fonction du type de véhicule, duduction de ces systèmes de tarification. Lation est due à une série de facteurs. Il est l’efficacité –qu’il s’agisse de route, du chemin lieu et de l’heure de la journée, et par consé-Suisse, l’Allemagne, l’Autriche et la Républi- Problèmes de mise en œuvreévident que les usagers préfèreraient ne pas de fer ou de projets étrangers au secteur des quent qu’ils ne fournissent pas d’incitationsque Tchèque appliquent déjà des taxes kilo-Pourquoi l’application de tarifs d’utilisationpayer davantage de taxes, mais s’ils pensent transports en général– sera probablement la correctes quant à l’usage des infrastructuresmétriques aux véhicules lourds de transportest-elle actuellement si peu étendue ? Dans réellement que c’est une manière de garan- clé qui améliorera tant l’efficacité de la tari- de transport.de marchandises et beaucoup d’autres paysle cas des véhicules de transport de marchan- tir de meilleures infrastructures, nous pouvonsfication que son acceptabilité. n n LInk abertis n AOûT 2010AOûT 2010 n LInk abertis n 
  • 5. Josep Martínez Vila et José Aljaro à leur tête,respectivement, dépendront désormais de l’ad-eNtrepriseministrateur délégué ; de même que les fonc-tions attribuées à la Direction Générale d’en-treprise. Outre l’administrateur délégué, lesNominations services et départements ci-après continuerontde rendre directement compte de leur gestionFrancisco Reynés, au président du Groupe : le Secrétariat Général;la Direction d’Études et Communication dirigéepar Toni Brunet; et la Direction des Relationsnouvel administrateurInstitutionnelles dirigée par Sergi Loughney.L’exemple de son prédécesseurJosep Maria Coronas quant à lui assume sesdélégué du groupe abertisnouvelles fonctions de vice-secrétaire général,après son intégration au Groupe en janvier der-nier. Coronas remplace Joan Artur Margenat,qui occupait ce poste depuis 1981 et part à laretraite. Josep Maria Coronas entend suivreLe Conseil d’administration d’Abertis Infraestructuras a également approuvé la nomination l’exemple de son prédécesseur qui, selon lui,de Josep Maria Coronas comme secrétaire général et vice-secrétaire du Conseil représente “l’esprit” de l’entreprise.Josep Maria Coronas est avocat de l’État,TExTE abertis | pHoTos abertiséconomiste et membre titulaire de l’AcadémieRoyale des Sciences Économiques et Financiè-res. Entre autres responsabilités, il a occupé Le 8 juin dernier, sur proposition du pré- celles de greffier du Tribunal Économique et sident exécutif Salvador Alemany, le Administratif Régional de Catalogne et de direc- Conseil d’Administration d’Abertis Infraestruc-teur des Affaires Juridiques du Département turas a donné son feu vert aux nominations ded’Économie et Finances de la communauté Francisco Reynés,comme nouvel administrateur autonome de Catalogne. délégué du Groupe et de Josep Maria Coronas, comme secrétaire général et vice-secrétaire du Changements chez Conseil, ce dernier en remplacement de JoanEutelsat et Hispasat Artur Margenat.A Francisco Reynés, administrateur déléguéd’abertis a, par ailleurs, été nommé adminis- Un long parcours de dirigeanttrateur d’Eutelsat et d’Hispasat suite à une Depuis qu’il a intégré le Conseil d’abertis en décision prise le 22 juin dernier par le Conseil Josep Maria Coronas mai 2009, Francisco Reynés a été à la tête ded’Administration d’Eutelsat et le 22 juillet FRANCISCO REYNÉS Asecrétaire général d’abertis. la Direction Générale d’entreprise du Groupe.par le Conseil d’Administration d’Hispasat.ÉGALEMENT ÉTÉ NOMMÉ Il est ingénieur industriel diplômé de l’Univer- abertis, par le biais de sa filiale de télécom-ADMINISTRATEUR sité Polytechnique de Catalogne et titulaire munications abertis telecom, est actionnaire D’EUTELSAT ET D’HISPASAT d’un MBA décerné par l’IESE. Depuis juillet 2007 de référence d’Eutelsat et d’Hispasat, et jusqu’à son intégration au Groupe, il a assu- avec une participation de 31,4% et 33,4%, ré les fonctions de directeur général de Crite-respectivement. ria CaixaCorp. Auparavant, Francisco ReynésEutelsat est à la fois l’opérateur leader en JOSEP MARIA CORONAS avait occupé le poste de directeur général Europe avec une part de marché de 30% et lePREND LE POSTE DE et membre du Comité de Direction de Gastroisième opérateur mondial. Avec une flotte Natural. Il a également exercé les fonctions de 27 satellites en orbite géostationnaire, ses SECRÉTAIRE GÉNÉRAL d’administrateur délégué d’Uniland et tout satellites couvrent 90% de la population de la OCCUPÉ DEPUIS 1981 PAR au long de sa carrière professionnelle il a assu-planète et desservent plus de 3.400 chaînes de JOAN ARTUR MARGENAT, mé des responsabilités de directeur dans des télévision et un millier d’émetteurs radio.QUI PART PROCHAINEMENT entreprises comme Johnson Controls UK, leHispasat, quant à elle, est le septième Groupe Volkswagen et Dogi. opérateur de satellites au monde en termes de À LA RETRAITELa Direction Générale des affaires et opé-recettes et dispose d’une flotte de six satellites rations et la Direction Générale Financière, avecde communications (dont deux sont opérés parson affiliée Hisdesat) déployés sur des positionsorbitales, lesquels assurent la couverture del’Europe et du continent américain et englobentLe Conseil d’administration Francisco reynés l’intégralité du marché mondial hispanophone d’Abertis Infraestructuras, lors de sa réunion du 8 juin dernier, Administrateur délégué d’abertis.et 90% du marché lusophone. na approuvé les nouvelles nominations.8 n LInk abertis n AOûT 2010 AOûT 2010 n LInk abertis n 9
  • 6. NAcho rUBIErA mauro guilléntes que notre monde devient multipolaire et nalisation. Ce que les entreprises espagnolespolycentrique. “Nos entreprises sont très ont expérimenté après leur entrée sur le mar- Considéré comme l’unINTERVIEWdes gourous de la gestioncentrées sur la péninsule ibérique et sur ché latino-américain.l’Amérique Latine, qui ne représentent queSelon l’universitaire, les économies internationale des entreprises, Mauro Guillén 10 % de l’économie mondiale”. comme le Mexique et le Brésil sont consoli- est docteur en Sociologiedées et beaucoup plus sûres du point de vue à l’Université de Yale etVers des pays ayant des de la réglementation ; mais d’autres créent en Économie Politique àperspectives de croissanceun climat de tension. “Le fait que 5 ou 15 l’Université d’Oviedo. Cela signifie qu’il faut regarder au-delà pays dans le monde protestent et propagentdu trinôme Europe-États-Unis-Japon et aller constamment des rumeurs sur les nationa- il est actuellement professeur de la chaire de dans certaines parties du monde qui vontlisations est négatif”. Direction internationale prendre de l’importance. “Certains pays des Entreprises à la vont disposer d’un potentiel démographiqueL’image internationale de l’Espagne Wharton School debien plus important au cours de prochainesLe principal défi est celui de limage de l’Es- l’Université de Pennsylvanie années et connaîtront également une crois-pagne à l’étranger. Au moment où les infor- et directeur de l’institut sance économique importante, comme le mations relatives à notre économie ne sont Lauder, spécialisé en études Brésil et l’Inde. Les deux tiers de la croissance pas toujours positives, les entreprises doivent des langues et en gestion en économique du monde résideront en Asie”.apprendre à faire face. vue de former les étudiants Mauro Guillén considère en outre que la “Le devoir des présidents de corporations à leurs futurs parcours deréaction doit être immédiate :“Je dis toujoursn’est pas tant de faire pression sur le président direction internationale.aux entreprises d’ouvrir deux ou trois bureauxdu gouvernement espagnol, mais de se déve- Grand connaisseur desde représentation en Asie afin d’observer lelopper davantage à l’étranger”. C’est unique- multinationales espagnoles,marché. Pour les sociétés espagnoles d’infras-ment ainsi, dit-il, que l’Espagne pourra com- il fut l’un des universitaires tructures, avoir 15 employés à Pékin, Hong- battre l’image de piètre qualité que ses en Sciences Sociales les plusKong, Singapour ou Bombay … ne coûte pasproduits ont à l’étranger. “Il faut creuser les cités en 2009. il est l’auteurcher. Alors, pourquoi ne pas le faire mainte- fondations du changement de cette image. de plusieurs ouvrages sur la question, comme El auge denant? Il ne faut pas attendre!”.Il ne suffira pas d’annonces publicitaires, la empresa multinacional une stratégie plus vaste sera nécessaire española ou Santander, Le risque de la volatilité politiquedans des domaines tels que l’éducation, l’in- el banco.D’autre part, il pointe la volatilité politique novation et le développement. C’est un déficomme l’un des problèmes de l’internatio- à long terme et non à 3, 5 ou 10 ans”, dit-il. nInterview du directeur du Lauder Institute INTERVIEW | mauRo guILLéNMauro Guillén“abertis a une très bonne réputation aux USA” Le professeur espagnol analyse l’évolution internationale des sociétés espagnoles.n n nQue faut-il changer dans les entreprisespour réussir?Quelle est l’influence de la sécuritéjuridique?Elle est très importante car dans«Les sociétés doivent poursuivre n n n Comment évaluer l’expérience des Il faut préparer le renouvellement desle commerce des infrastructures, entreprises qui se sont développéesgénérations, par la formation et unela régulation et la sécurité juridiqueleur développement à l’étranger» à l’étranger?politique des ressources humaines sont fondamentales. Et outre abertis, Les entreprises espagnoles ont été trèsqui permettent aux employés, et surtout il existe en Espagne plusieurs groupes dynamiques au cours des 10 dernières aux cadres dirigeants, d’acquérir une très puissants qui figurent parmi les années. A l’exemple d’abertis, qui a expérience internationale. A l’avenir, les10 plus importants dans le monde.TexTe abertis | PHOTOS Nacho Rubiera commencé comme société d’infrastruc- entreprises devront embaucher davantage n n n tures en Espagne et qui s’est ensuitede dirigeants issus d’autres pays.Pensez-vous que ce secteur nécessiterait développé à l’international et qui est n n n des institutions internationales?C’est la thèse défendue par le discours mis l’accent sur la situation des entreprisesAU coUrS DE présente sur quatre continents.Comment abertis est-elle perçue auIl est frappant de constater l’existencede Mauro Guillén, directeur du Lauder espagnoles à l’étranger. “L’un des change-États-Unis? d’organismes multilatéraux dans certains ProchAINES ANNéES,n n nInstitue, professeur à l’Université de Penn-ments les plus significatifs de ces dernièresQue faut-il pour réussir à l’international?Parmi ceux qui connaissent le domaine secteurs comme les télécommunications, lessylvanie et l’un des plus éminents spécialis- années –dit-il – n’est pas l’entrée dans l’Euro, DEUx tIErS DE Il faut d’une part avoir l’esprit d’aventure des infrastructures et en particulier finances ou l’énergie, mais pas dans celui de lates mondiaux de la gestion internationale mais le fait que pour la première fois, l’on LA croISSANcE au début, d’autre part un esprit les concessionnaires, les entreprises gestion des infrastructures. L’existence de cedes entreprises.puisse voyager de par le monde et rencontrer écoNomIqUE DU moNDE calculateur, car il ne faut pas agir sansespagnoles ont très bonne réputation, parmi type d’organisme me paraît très positive, carAu cours de sa participation aux journées des sociétés espagnoles stables”.réSIDEroNt EN ASIE” avoir analysé ce qui convient le mieux lesquelles abertis figure en bonne place. cela aiderait à financer le secteur, à identifierde l’Association des journalistes d’informa- Toutefois, l’universitaire estime qu’il y à l’entreprise. De plus, il faut s’armer Elles savent se placer, elles savent gérer et de nouvelles opportunités, à coordonner àtion économique, qui ont eu lieu à Santandera encore beaucoup à faire. Tout d’abord, les de patience. Ne pas s’imaginer que donc elles obtiennent plus de contrats. l’échelle internationale ou à établir des normeset à l’interview qui a suivi, Mauro Guillén a entreprises espagnoles doivent être conscien-l’on va conquérir le monde en trois ans. n n n de sécurité, essentielles en la matière. n10 n Link abertis n Août 2010 Août 2010 n Link abertis n 11
  • 7. Des personnalités du monde politique,emblématiques du pays, parmi lesquels À propos de l’apIede l’entreprise, universitaire et jour-Salvador Alemany, président d’abertis, ainsi l’Association desreportaGe nalistique se sont retrouvées dans la capitale que les présidents de FCC et Sacyr Valleher- Journalistes d’Informationcantabrique à l’occasion des journées annuel-moso, respectivement Baldomero Falcones Économique (APIE) est uneles organisées par l’Association des Journa- et Luis del Rivero. Ceux-ci ont reconnu que association professionnelleUniversité d’étélistes d’Information Économique (APIE), dansle cadre de l’université d’été de l’Université la situation économique actuelle pourrait mettre en difficulté certaines petites entre- à but non lucratif.abertis participe aux Menéndez y Pelayo. Sous le titre Trois décen-prises et forcer les grandes entreprises à accen- Elle fut constituée en 1973 pour défendre les intérêts denies d’économie espagnole. De la consolida-tuer leur effort de diversification et d’interna- ses membres ; elle regroupetion de la démocratie à la crise actuelle, letionalisation. des journalistes qui traitentjournées de l’APIEsujet était de passer en revue l’évolution deL’idée commune à ces discours est celle essentiellement del’économie espagnole au cours des 30 der-de favoriser la collaboration public-privé. questions économiquesnières années. A ce sujet, José Blanco a fait un clin d’œil au dans les médias secteur de l’entreprise en évoquant le pari sur d’information.à SantanderDiscours autour de l’actualité de nouveaux modèles où l’on appliqueraitLa situation actuelle des marchés et l’imminente des critères coût-bénéfice, et sur ceux où toutapprobation du Décret de la réforme du travail ce qui résiste au territoire n’est pas construit.a cependant obligé la plupart des dirigeants à Il a souligné la possibilité de la participationdédier leur discours à l’actualité plutôt qu’aude l’usager, l’annulation des travaux des auto-La capitale cantabrique a été pendant une semaine de juin le centre de l’actualitépassé. La majorité des hommes politiques etroutes ayant des voies à péage alternativeséconomique et financière de notre paysdes dirigeants d’entreprise ont préféré exposernon disparues et même la fermeture desles raisons de la crise actuelle et les défis qui nous infrastructures ou services inefficaces. SelonTExTE Gemma Gazulla | PHoTos Nacho Rubierasont lancés pour pousser l’économie en avant.Salvador Alemany, un discours “le plus réaliste Le secteur financier était amplementqu’il ait entendu” dans ce domaine depuisreprésenté. La majorité des principales institu- bien longtemps.tions du pays était présente: le président deDe gauche à droite: Baldomero Falcones, président de FCC;BBVA, Francisco González; le vice-présidentVaste couverture etJosé Blanco, ministre dude la Banque Santander, Matías Rodríguez participation élevéeDéveloppement; salvador Inciarte; et le président de l’Association Espa- Ces journées ont accueilli la réunion phareAlemany, président d’abertis;et luis del Rivero, président gnole de Banque (AEB), Miguel Ángel Martín.de trois anciens ministres socialistes de l’Éco- de sacyr Vallehermoso. Beaucoup ont reconnu la difficulté croissancenomie –Miguel Boyer, Carlos Solchaga etd’assurer le financement car comme l’a affirmé Pedro Solbes–, qui était très attendue et quiFrancisco González “les marchés sont prati-a attiré une nombreuse assistance. Fernan-quement fermés”. do Restoy Lozano, vice-président de la CNMV, et Javier Ariztegui, sous-gouver-Présence de différents secteursneur de la Banque d’Espagne, ont clôturéDans le secteur des caisses d’épargne, eut l’une des réunions qui ont été couvertes parLinklieu la première conférence de presse conjointeles principaux médias d’information généraleAPIEde Caja Madrid et Bancaja après l’annonceet économique. nwww.apie.esde leur fusion froide. Rodrigo Rato et JoséLuis Olivas dévoilèrent quelques détails de laplus grande opération de concentration du salvador Alemany, présidentsecteur de ces dernières années. Juan María du groupe abertis, encompagnie d’Ángel Boixadós,Nin, directeur général de “la Caixa”, a pourprésident de l’APIE.sa part voulu offrir une vision moins catastro-phique de la conjoncture économique et insis-ter sur le fait que l’Espagne doit améliorerson marketing et expliquer son histoire, avantque d’autres l’écrivent.Le secteur de l’énergie était représentépar le conseiller délégué de Gas Natural Fenosa,qui a souligné le déficit tarifaire croissant inhé-rent aux conditions et subventions du secteurdes énergies renouvelables.Favoriser la collaboration public-privéL’une des rencontres saillantes fut le secteurdes infrastructures, avec la participation deJosé Blanco, ministre du Développement, etdes principaux représentants des entreprises12 n lInk abertis n août 2010 août 2010 n lInk abertis n 13
  • 8. télécommunicationsreportaGeLa vie en 3D chez soiet à l’extérieurLa longue expérience d’Eutelsat en matière de la 3D apportera la qualitéexigée par un format qui a suscité de grandes attentes du consommateurTexTe eT foTos EutelsatEntre les émissions multicanal par lier pour des événements exceptionnels.Le Mondial de Footballsatellite des années 80 au passage auDepuis 2008 Eutelsat, dont abertis est en 3D avec eutelsatformat numérique des années 90 et à la haute actionnaire de référence, travaille intensé-définition des années 2000, les ressources etment avec ses partenaires dans le cadre de La technologie eutelsat aconnaissances spécialisées d’Eutelsat ontla 3D afin de promouvoir une nouvelle expé-permis de retransmettre en 3Den europe 20 matches sur lesparticipé à de nombreux développements rience du consommateur tant en matière de60 disputés en Afrique du sud.clé qui ont transformé le marché audiovisuel.télévision qu’en matière d’assistance à desLe dernier grand saut à l’avant-garde de laspectacles. En mars 2009, il fut procédé auLes matches ont été projetésrévolution audiovisuelle est le format 3D. lancement d’un canal permanent sur le satel- en salles de cinéma sur des Il y a seulement 18 mois, dans ce lite EUROBIRD™ 9A à titre de banc d’essai, écrans de 15 mètres,domaine, on parlait du format 3D comme afin d’analyser le comportement des écrans,dans 19 pays.une niche émergente exclusivement destinée des codeurs et décodeurs, et pour engrangerPlus de 250 émissions ont étéà une quantité restrainte de films. Au cours une expérience sur l’application du contenuréalisées en 3D, à un débitdu deuxième semestre de 2009, les perspec- de la 3D, tant dans les foyers qu’en dehors. d’émission de 40 Mbits/s.tives ont spectaculairement changé, avec desannonces telles que la fabrication massived’écrans plats 3D par Sony, la sortie de filmsen 3D, dont Avatar, le développement dejeux en 3D sur ordinateur édités par des fa-bricants comme Nintendo et les plans delancement de canaux de télévision en 3D pardes opérateurs du secteur audiovisuel et desplates-formes de télévision à péage commeBSkyB, ESPN et Canal Plus.La réponse du publicComme les grandes sociétés, représentantl’ensemble de la chaîne de valeur de l’indus-trie audiovisuelle, déclaraient clairementleurs intentions, il était certain que le marché3D était en train de mûrir bien plus rapide-ment que ce que l’on attendait, et qu’ilétait prêt à décoller. En définitive, l’accueildu public a été décisif. Les spectateursallaient-ils adhérer au cinéma en 3D etapprécieraient-ils d’assister à des événe-ments particuliers tels que des opéras etdes concerts en 3D dans des lieux publics? Les moyens etSeraient-ils prêts à changer les premières les connaissancesgénérations de téléviseurs LCD et plasma spécialisés d’eutelsat ont participé à de nombreuxpar de nouveaux écrans 3D? Jusqu’à présent,développements dula réponse a été totalement favorable à l’im-marché audiovisuel.mersion dans le monde de la 3D, en particu-14 n Link abertis n août 2010 août 2010 n Link abertis n 15
  • 9. Démonstrations en europe 15 mètres jusqu’à des téléviseurs Full HDScreen digeStDes opérateurs audiovisuels, des producteurs 3D de première génération. et des fournisseurs d’équipements ontAndrew Wallace, directeur commercialeStime deS venteS procédé ensemble à des démonstrationsd’Eutelsat, commente l’expérience collectéede 56 millionS dedans toute l’Europe afin de reproduire etjusqu’à ce jour: “Nous savons que le formattéléviSeurS 3d de contrôler totalement les conditions de3D est une application rigoureusedanS le monderetransmission d’événements en direct et et très exigeante quant à la largeur de bande, en 3D. Cet écosystème a permis de montrerqui requiert jusqu’à 40 Mbits/s de capacitéentier pour 2014 des événements de premier plan à testerdans les lieux publics et donc, une collabo- en public, à l’instar du tournoi de rugby desration maximale entre tous les participants Six Nations, du championnat de tennisde la chaîne de transmission. En matière de de Roland Garros et du ballet de Saint Peters- format 3D, les attentes du consommateurLe marché 3D est consolidé beaucoup plus bourg depuis le théâtre Marinsky. Le contenu sont très élevées. Tant la qualité du contenurapide de ce qui est attendu et la réponsea été évidentment favorable à éprouver a été montré et analysé sur des supports que celle du signal sont les éléments clél’immersion totale dans le monde du 3D.très différents, depuis les écrans cinéma de de son succès”.Projections dans les sallesde cinémaLa conclusion desLa possibilité d’assister à des matches enessais menés3D et en direct dans des salles de cinéma est par eutelsat est qu’une transmisionl’un des points les plus remarquables du plan de télévision 3D detechnologique de la Coupe du Monde de laqualité requiert 40%FIFA 2010. En offrant aux passionnés de de plus qu’un signal à haute definition.sport une nouvelle dimension de participationà leur sport favori, sur grand écran en unlieu public, les projections 3D en salles decinéma sont devenues un produit qui s’estRéponse positive du consommateurest clairement émergent et n’est pas limitérapidement propagé dans toute l’Europe Plus de 200 cinémas numériques appartenant depuiS 2008 eutelSat par le fait que les spectateurs doivent portersur le marché des services numériques. à un réseau grandissant qui compte déjà plus travaille inténSementdes lunettes à polarisation passive ou desGrâce à sa collaboration avec lesde 400 salles ont pu recevoir le signal 3D enavec SeS partenaireS lunettes à obturation active.opérateurs clé au développement de la 3D,direct, en utilisant les équipements fournis, La conclusion des essais menés parEutelsat a transformé la Coupe du Mondeinstallés et gérés en temps réel par Eutelsat, danS le cadre de la 3d Eutelsat et ses partenaires est qu’une trans-de la FIFA en plateforme commerciale pouren collaboration avec OpenSky. L’équipementafin de promouvoir une mission de télévision 3D de qualité requiertla vision de matches en 3D dans des lieuxconsistait en une antenne réceptrice de 1,5nouvelle expérienceun débit minimal de 12 Mbits/s, ce qui repré-publics. 20 rencontres sur les 60 matchesmètre et en un récepteur IDC professionnel du conSommateursente 40% de plus qu’un signal à haute défi-disputés en Afrique du Sud ont été retrans-à décodage Sensio et décryptage BISS. nition. Cette consommation élevée motivemis dans toute l’Europe via les satellitesCarsten Schuffert, conseiller délégué de que des opérateurs tels qu’Orange utilisentd’Eutelsat et ont été projetés en salles deBEWEGTE BILDER Medien AG, partenairedes satellites pour amener le contenu 3Dcinéma sur des écrans de 15 mètres de 19 d’Eutelsat dans la gestion du réseau desdans les foyers ne recevant pas le signal àpays, dont la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Es- cinémas numériques en Allemagne, en Autri-travers le réseau ADSL français. De plus, sepagne, la Russie, la Pologne et les pays scan- che et en Suisse, assure que “la réponse du dessine la capacité des plates-formes dedinaves et les pays baltes. À mesure du dérou- consommateur pour voir les matches du télévision à péage émises par satelliteslement du tournoi, des salles de pays commeMondial dans des salles de cinéma a été étroi-comme BSkyB, Canal Plus et DirecTV à seles Pays-Bas se sont ajoutés à la réceptiontement suivie et nous avons été stupéfaitsconvertir en pionniers de l’offre du formatdu signal, mettant en évidence la modularité par son enthousiasme. L’expérience 3D en3D comme nouveau service premium.d’un réseau basé sur l’émission via satellite. salle de cinéma est ce que la technologie Michel de Rosen, directeur generalJusqu’au 11 juillet, date de la fin du nous offre de plus proche de celle d’assister d’Eutelsat, conclut:“Notre tâche concernantchampionnat, il y a eu plus de 250 heures de au match dans le stade. Elle allie le plaisir deles transmissions 3D répond à l’engagementtransmission en 3D. En Europe, le signal a été partager un événement sportif avec l’émotionpermanent d’Eutelsat à innover dans l’ouver-transmis via les satellites ATLANTIC BIRD™ de profiter de chaque détail graphique d’un ture des satellites à de nouvelles applications.3 et W7 en utilisant un débit d’émission deévénement de portée mondiale”.Nous sommes convaincus que les satellites,40 Mbits/s afin de garantir la qualité et la grâce à leur couverture et leur largeur desolidité de chaque transmission. EutelsatLa 3D dans les foyers bande, occupent une place unique pour ame-disposait de cinq voies d’alimentation: qua- La prochaine étape du marché 3D sera d’éten-ner le contenu 3D dans les salles de cinéma,tre d’entre elles sont configurées pour lesdre l’expérience au-delà des lieux publics et les lieux publics et les foyers, et que cettesalles de cinéma avec des commentaires ende pénétrer dans les foyers. Grâce à la fabri-nouvelle dimension s’associera à la télévi-anglais, italien, français et russe, et un signalcation de téléviseurs 3D par des marques de sion numérique, à la haute définition, aude télévision exploitée par l’opérateur fran-premier plan et à des expériences estiméescinéma numérique et à d’autres nouveauxçais TF1, qui a transmis en France via la plate- par ScreenDigest à 56 millions de téléviseurs services pour dessiner le paysage passionnantforme numérique FRANSAT. dans le monde entier pour 2014, ce marché du divertissement numérique”. n16 n Link abertis n août 2010août 2010 n Link abertis n 17
  • 10. 3.400 Manche, en Galice et au Pays basque et par- tiellement en Andalousie et aux Canaries.REpORTAGE centres de diffusion Toutes ces communautés autonomes sont dotées d’un opérateur régional d’infrastruc-en TNT sont géréspar abertis telecom. tures de télécommunications.ARRÊT DE LA TÉLÉVISION ANALOGIQUESelon les données du Ministère de l’In- dustrie, du Tourisme et du Commerce, le planLe processus de la TNT de transition de la TNT a créé 40.000 emplois et maintient en activité plus de 10.000 personnes dans le secteur des fabricantss’achève avec succès d’équipements et des sociétés installatrices. L’implantation de la TNT implique un changement technologique qui ouvre de nouvelles opportunités à de nouveaux ser- vices. La TNT à péage, la TV à haute définition,Depuis le mois d’avril dernier, la Télévision Numérique Terrestre parvient dansla télévision en 3D, différentes formules depresque tous les foyers espagnols. L’un des principaux acteurs qui a permis le passage convergence entre télévision et internetde la technologie analogique à la technologie numérique est abertis telecomet la TNT mobile, entre autres. En définitive, de nouvelles applications et de nouveauxTexTe eT PHoTos abertis telecomservices auxquels abertis telecom apporte toute sa capacité d’innovation et de déve- loppement, en sa qualité d’opérateur neutreToute l’organisation d’abertisparcs Couverture numérique de réseau. ntelecom est impliquée dans le projetd’émissions TNT abertis telecom a fourni à la populationd’implantation de la TNT: avec plus de 700une couverture de 98% et 96% pour les télé-personnes y travaillant directement et plus visions publiques et privées, respectivement.L’implantation de la TNTde 2.000 techniciens et professionnels exté-Les obligations de couverture de la TNTimplique un changement technologique qui ouvrerieurs. Selon Tobias Martínez, directeur géné-2.761 sont très similaires à celles des autres paysde nouvelles opportunitésral d’abertis telecom, “la clé du succès estd’Europe: en France, elle est de 95%, au à de nouveaux services.que cela fait trois que nous avons anticipé leRoyaume-Uni de 98,5% pour la télévision.développement de la TNT en Espagne, avant 2.939Selon le président d’abertis telecomles autres partenaires communautaires”. et du groupe abertis, Salvador Alemany,“c’estLe pari des administrations publiques,un projet qui nous engage tous, et de manièreeuropéenne, d’état et des communautés n ‘SiteS’ gÉrÉSpositive: les administrations, pour stimuler unautonomes, a trouvé en abertis telecompar abertiS: 52%processus qui s’étend à l’ensemble de l’Unionn ‘SiteS’ No gÉrÉSle partenaire technologique idéal et qualifié par abertiS: 48%européenne, les radiodiffuseurs et les chaînespour le gagner. Ce projet est l’un des exerci-de télévision, car ils ont assumé ce pari.ces de migration technologique les plusLes techniciens installateurs, car ils ontcomplexes et ambitieux jamais réalisé danspermis que la nouvelle technologie parvienneun service à portée universelle, aussi basiqueeffectivement dans chaque foyer. Et enfin,que la télévision aujourd’hui.la capacité de nos équipes, des personnesLe processus d’implantation de la TNT qui chez abertis telecom ont maintenua représenté une grande complexité tech-pendant ces quatre années la tension et l’ef-nique, logistique et sociale (elle concer-fort permanent dans un projet critique dene plus de 46 millions de personnes) et par sa nature”.l’entreprise a su déployer progressivementun nouveau réseau de diffusion numéri-Gestion des centresque à partir de centres existants et nou- Parmi les centres gérés par abertis telecom,veaux, afin de remplacer le réseau analogi- 2200 correspondent aux contrats des télévi-que implanté au cours des 50 dernièressions nationales publiques et privées etannées. Parmi les centres émetteurs defournissent 98% de la couverture, et le resteTNT existant actuellement en Espagneaux extensions de couverture qui complètent(5.700 au total), 52% (2939) sont gérés la couverture pour atteindre 98,5%. Outrepar abertis telecom.les services des télévisions nationales, 1.200Mais la technologie TNT ne s’en tientLinkscentres permettent de diffuser les services depas là. Selon le directeur général d’abertistélévisions publiques et privées des commu-telecom, “nous allons continuer à progres- TNTnautés autonomes.ser dans la TNT, car il reste à implanter la www.tousaunumerique.fr abertis telecom a déployé les exten-télévision mobile, la haute définition et àabertis telecomsions de couverture dans toutes les commu-moderniser les satellites”.www.abertistelecom.com nautés autonomes, excepté en Castille-La18 n LiNk abertis n août 2010 août 2010 n LiNk abertis n 19
  • 11. INTERVIEWInfrastructuresTano Santos«La politique desinfrastructures joue un rôle clédans tout plan de relance»Le directeur de la chaire abertis-FEDEA d’Économie du Transportanalyse le rôle des infrastructures dans la conjoncture économique actuelleTExTE abertis | PHOTOS FEDEA-Tamara ArranzOn a beaucoup parlé du rôle que économistes à ce sujet); ce que l’on voit, c’estles infrastructures pourraientque ce qui le rend politiquement viableProfiljouer dans les plans de relance, avec et durable dans le temps; qu’il aide à formerDiplômé de l’Université del’annonce de l’investissement public. des attentes d’un engagement à long termeChicago, il est directeur deComme les budgets publics sont en de la part du secteur public, et qu’il peutla chaire Franklin Pitchercours de restriction, comment évaluez-ensuite servir de socle à l’activité privée. Johnson, Jr de Finances etvous l’exécution de ces plans de re-Investir dans les infrastructures repré- d’Économie de l’École de Gestion de l’Universitélance dans les infrastructures? sente toujours un bénéfice pour l’économie de Columbia, ainsi queLa crise qui nous affecte depuis prati- locale à court terme, même si la question directeur de la chairequement l’été 2007 contient une forte com-peut se poser à long terme. Par leur nature, abertis-FEDEA surposante de demande, à la différence par ces programmes visent le court terme dansl’Économie du Transport.exemple, de la crise du début des années 80,l’intention de relancer l’activité économique.qui était une crise de shocks de l’offre. C’est Tout cela était la réponse orthodoxe à une Son champ de recherche est l’évaluation des actifspourquoi tous les gouvernements du mondecrise que l’on ne pensait pas aussi profonde et la théorie économiqueont initié des politiques fiscales tradition- qu’elle s’est révélée par la suite. Il est impor-appliquée, avec un intérêtnelles d’expansion, qui passent du Plan E tant de souligner l’évidence: un plan de particulier pour lesdans notre pays au plan de relance fiscale de relance fiscale a pour objectif de stimulerinnovations financières700 000 millions de dollars aux États-Unis, l’activité économique privée; si tel n’était pas et la théorie desprécisément pour compenser la faiblesse dela cas, il est alors difficile de dire que le plan organisations.la demande privée.de relance a été un succès en général. Il a publié dans deDans ce pays, le président Obama a lancéDans notre pays le problème est que la prestigieuses revuescomme l’un de ses projets phare, bien que profondeur de la crise a provoqué une chuteéconomiques, telles quetimidement selon moi, un plan de réseau à dramatique de la recette fiscale et uneAmerican Economicgrande vitesse en citant l’Espagne commeaugmentation tout aussi importante des Review, Quarterly Journalexemple. Il n’est pas surprenant que la poli- dépenses sociales, associées à la forte crois- of Economics, Journal oftique des infrastructures joue un rôle aussisance du chômage. Cela a créé des déficits,Political Economy, Journalimportant dans un plan de relance, quel qu’il qui dans un contexte international de grande of Public Economics etsoit: cela nécessite un grand engagement de fragilité ne permettent plus de poursui- Review of Financial Studies.fonds publics, génère un multiplicateur signi-vre l’impulsion fiscale initiale, indépendam-Il publie fréquemmentficatif de l’économie locale à court termement de sa nécessité. Je crains fort qu’à causedes articles d’opinion(même s’il existe un grand débat entre lesde cela, les plans ambitieux d’infrastructures économique.20 n LINK abertis n août 2010 août 2010 n LINK abertis n 21
  • 12. de ce gouvernement ne subissent des coupessont très exposés au risque immobilier,importantes à l’avenir. comme tout le monde le sait. Mon opinionn n n est que le marché se méfie qu’il se soit produitComment équilibrer l’effet des infras-une clarification suffisante des pertes danstructures sur les déficits fiscaux et sur ces bilans et cela ralentit le refinancementla compétitivité du pays? de notre système financier et par conséquent,Notre pays connaît un grave problème de cela amène à une crispation importante ducompétitivité, ce qui n’est pas nouveau, et crédit, surtout à l’égard des PME.qui s’est traduit par d’énormes déficits de Je pense que nous nous trouvons danstrésorerie. Dans un contexte où le refinan- une grave situation de gel du crédit du systèmecement de notre dette privée et publique, financier, aux entreprises.Au-delà des créditsest comme on le sait, problématique, nous officiels, rares peuvent échapper à la réductiondevons progressivement diminuer notre des dépenses et à l’optimisation de l’emploidépendance à l’épargne étrangère pour refi- de leurs propres ressources. D’une certainenancer nos déficits. Cela ne peut être obtenu manière, tant que la nécessaire clarificationqu’en éliminant ces déficits, ce qui exigedes bilans de nos banques et de nos caissesd’améliorer la compétitivité; en Espagne, celad’épargne n’aura pas eu lieu, ceux-ci aurontne peut être réalisé que par une augmenta-des problèmes pour accéder au marché detion de la productivité, qui est le défaut per- gros et par conséquent, tendront à retenir lesmanent de notre économie. ressources. A présent, la première priorité estSelon moi, la question à laquelle les res-précisément de poursuivre sans fléchir la res-ponsables de la politique économique doiventtructuration du système financier.répondre est la suivante: dans un contexten n noù notre capacité d’endettement est limitée,Selon vous, est-il nécessaire de ren-quelles sont les priorités de notre pays pour forcer la régulation des marchés finan-améliorer notre situation? Notre pays a réa-ciers et des différents acteurs (entre-lisé un énorme investissement dans les infras-prises de rating, hedge funds…)?tructures au cours des dernières années etBien sûr, mais il faut rappeler que ces problè-franchement, j’ai l’impression que d’autres mes apparaissent dans le secteur le plusaspects de notre structure de production ontrégulé de notre système financier (dans laété négligés, comme tout ce qui concerne le banque, à l’instar de City Bank of Americacapital humain, où les résultats du Rapport aux États-Unis et des caisses d’épargne enPISA par exemple, sont assez déprimants.Espagne, des compagnies d’assurancesDepuis notre accès aux institutions euro- comme AIG...). Par conséquent, il n’est paspéennes, l’infrastructure a été en effet l’axe de uniquement question de plus de régulationl’investissement public, ce qui s’est traduit par mais de meilleure régulation, qui doit com-une certaine dépendance de l’économie deporter un élément dynamique et discrétion-notre pays par rapport à cet investissement.naire qui donne au régulateur les instrumentsn n n d’intervention en présence d’innovationsQuelles mesures fiscales pourrait-ont financières et des excès observés dans larecommander pour répondre aux pro-génération de crédit.blèmes structurels du déficit public?En définitive, cette crise est due à deLa meilleure mesure, celle qui résoudrait dede 65 ans, continuent à baisser avec ce que qui concerne une stabilisation fiscale sim- La CRISE aCtUELLE ESt du Transport 2005-2020 a l’objectif ambi- multiples causes: mauvaise régulation, mau-nombreux problèmes sans toutefois déprimercela implique de charge fiscale pour les per- plement réalisée par une récupération cycli-taNt UN PRoBLèME DE tieux de faire de notre pays celui comptant vaise supervision, surendettement dela demande de manière significative, est la sonnes en âge de travailler et la destruction que. Notre pays a un déficit structurel impor-le plus grand nombre de kilomètres à grande plusieurs secteurs et surtout la permissivitéréforme du système des retraites. Allonger la des incitations. L’autre réforme importante tant, qui va nécessiter des réformes commeMEILLEURE RÉGULatIoNvitesse parmi les pays européens en 2020. face à un boom immobilier sans précédent,vie professionnelle, à l’instar de nombreux et ayant un fort impact sur notre situation celles que j’ai précédemment évoquées.QUE DE SUPERVISIoN DE La question est de savoir si cet engagement lequel comme tous les booms immobilierspays autour de nous, tout en prolongeant le fiscale à long terme est celle du système den n n L’INtERaCtIoN ENtRE est crédible dans un contexte problématique était majoritairement financé par la dette.nombre d’années servant à calculer le tauxsanté, où l’introduction du ticket modérateur Quel rôle les infrastructures peuvent-LE SYStèME FINaNCIERquant à l’endettement public. Cette criseD’ailleurs, la crise actuelle est tant unde remplacement des pensions de retraitepourrait avoir des effets très salutaires, nonelles jouer dans la récupération de Et L’ÉCoNoMIE”n’est pas terminée et je crains qu’il puisse se problème de meilleure régulation que depubliques autours de 80%, est l’un des plus seulement sur la recette mais également sur l’investissement privé? passer encore bien des choses.supervision de l’interaction entre le sys-élevés des grands pays de l’OCDE, après lal’utilisation des services de santé, ce qui aide- L’investissement dans les infrastructures est n n n tème financier et l’économie.Grèce. C’est la réforme idéale: elle est relati-rait à contrôler les dépenses.important, car en raison même de sa nature, La VoLatILItÉ DES Comment les entreprises privées peu-n n nvement facile à réaliser, en modifiant la légis- Enfin, la meilleure réponse à un défi fis- il nécessite un effort soutenu de l’État pen- MaRCHÉS SERavent-elles dépasser les problèmes deComment les pressions sur la zone eurolation en ce sens, elle est crédible face aux cal est toujours la croissance. Evidemment, dant une longue période ce qui élimine l’in-tRèS GRaNDE Etfinancement dans le contexte actuel peuvent-elles affecter la politiquemarchés parce que l’ajustement fiscal est pournotre problème est que l’ancien modèle de certitude et donc favorise l’investissement CELa IMPLIQUE LEde volatilité des marchés financiersmonétaire?ainsi dire “codifié” par la loi et qu’elle répond croissance s’est dans une large mesure épuisé privé complémentaire. Il existe une volonté et boursiers? La Banque Centrale Européenne (BCE) doitFLUX INtERMIttENtà une réalité économique inéluctable. En effet, et que nous devons établir les fondations politique clairement affichée de continuer àÉvidemment, notre problème est celui de répondre à plusieurs défis, qui sont tous d’unele taux de dépendance, le nombre de person- d’un nouveau modèle. Cela prendra bien sûrinvestir dans les infrastructures de transport,DU CRÉDIt”notre système financier, surtout en ce quiextraordinaire complexité. Il faut tout d’abordnes entre 16 et 65 ans par personne de plus des années et je suis assez pessimiste en ceet le Plan Stratégique des Infrastructures et concerne les caisses d’épargne, dont les bilans rappeler que la BCE n’a qu’un objectif, celui22 n LINK abertis n août 2010août 2010 n LINK abertis n 23
  • 13. de la stabilité des prix, alors que par exemple distinction, et c’est pourquoi de nombreuxen cours et les invitations seront très pro-la Réserve Fédérale des États-Unis a pour organismes, entreprises et autres ont subichainement envoyées.objectifs aussi bien la stabilité des prix quel’injuste effet de contagion. Mais comme je Il s’agit en outre de l’organisation et dul’activité économique. Cela donne à la FEDle disais, il y aura une clarification du véritable lancement du Réseau des Chercheurs enl’autorité légale pour réaliser plus de chosesétat du risque espagnol, ce qui ouvrira une Économie du Transport (RET). On élaboreque la BCE. L’une des mesures que la Réservefois de plus le robinet du crédit aux entrepri- actuellement le site qui servira de supportFédérale a appliquées pour soutenir l’activitéses viables et disposant de plans d’investis- au fonctionnement du réseau. L’objectif estéconomique a été sa fameuse expansion sement. Les tests de stress annoncés pour laaussi de donner l’impulsion au travail com-quantitative, l’expansion de la balance de la fin du mois de juillet sont une première étapemun des chercheurs dans ce domaine.Réserve Fédérale par l’achat de la dette sou- de cette clarification, si tout se passe bien.Une monographie sur les infrastructuresveraine et d’hypothèques, le tout financé par Cela étant dit, cette crise a un long par-de Transport en Espagne est en cours de pré-la création de réserves. Quant aux consé- cours et je suis assez pessimiste en ce qui paration. Il s’agit de créer une publicationquences à moyen et long terme de cetteconcerne le court terme: la volatilité desqui traite tant de l’état actuel des infrastruc-politique sur la stabilité des prix, il y a unmarchés sera très grande et cela implique letures de transport dans notre pays que desgrand débat et c’est pourquoi notre banqueflux intermittent du crédit.principales réflexions universitaires en lacentrale hésite à emprunter ce chemin sansn n n matière. FEDEA a une grande expérience dansprécédent dans l’histoire monétaire.Quels objectifs la chaire abertis-FEDEA la publication de ces monographies, et étantPour l’instant, l’achat de la dette souve-a-t-elle dessinés?donné l’importance de l’investissement dansraine est stérilisé pour éviter la création d’ar- Le principal objectif est de promouvoir lales infrastructures dans notre pays et les plansgent, susceptible d’entraîner plus tard des recherche de qualité dans des domaines tels ambitieux à leur sujet, une publication deeffets négatifs sur la stabilité des prix. D’un que l’économie du transport; de faire officece style nous semble une occasion idéale.autre côté, c’est la stabilité du système finan-de pont entre le monde de l’entreprise et leL’autre objectif à long terme est d’établircier qui survit aujourd’hui grâce aux enchèresmonde universitaire, principalement, sans une base de données sur l’économie du trans-et aux opérations d’escompte que la banqueoublier tout ce qui concerne la politique duport dans notre pays, qui puisse être constam-centrale peut réaliser. transport. A cet effet, on a privilégié trois ment mise à jour et qui serve aux jeunesn n n activités:investisseurs qui souhaiteraient se lancerQuelle est la vision des États-Unis surInitier la publication de documents de dans ce domaine passionnant.la situation économique espagnole ettravail de FEDEA sur des questions liées àn n ncomment peut-elle affecter les entre- l’Économie du Transport. Nous rappelons que Quels sont les bénéfices et les résultatsprises internationales telles qu’abertis? ces documents de travail servent à diffuser de la collaboration entre l’entreprise etL’économie espagnole est vue avec préoc-des travaux en cours susceptibles d’êtrele monde universitaire?cupation mais également avec une grande publiés dans des revues universitaires avec Le principal bénéfice est la production scien-méconnaissance des aspects bénéfiques etun certain impact. Les documents sont sou-tifique finale, qui aurait été très difficile àmoins bénéfiques de notre économie. A cet mis à un processus préalable d’évaluation.obtenir faute de financement privé. Le faitégard malheureusement, notre pays souffreAppels à concours de projets de recher-que le monde de l’entreprise est en contactd’un effet de catégorisation, dans le jargonche liés à ce secteur. Les projets européenspermanent avec le marché lui donne unedes spécialistes en psychologie des finances, (VIIème Programme Cadre et autres) sont vision plus riche des différentes tendancesen vertu de laquelle on nous assimile par particulièrement intéressants.et problèmes qui ne parviennent au mondeexemple à l’économie grecque sans distinguer En outre, nous souhaitons faire de launiversitaire qu’après qu’ils sont devenusles nombreux aspects qui nous séparent du chaire abertis-FEDEA un point de rencontreévidents. C’est là que la passerelle entre lespays hellène. entre le monde universitaire, le monde de deux mondes est précieuse, parce qu’elleIl existe aussi une grande conviction dansl’entreprise et nos dirigeants de la politiquepermet à l’université une prise de poulsle fait que notre pays est suffisamment grand de transport, qui serve à l’échange informelconstante. Le sens de l’échange ne se limitepour créer une véritable crise systémique sid’idées et qui permette de développer des pas au monde de l’entreprise vers le mondel’on ne s’attaque pas aux problèmes qui nousprogrammes de recherche conjoints qui universitaire.affectent. C’est pourquoi paraissent de temps serviront de passerelles entre ces mondes.Ce qui surprend très souvent le mondeà autre dans la presse américaine des articlesn n n de l’entreprise, c’est précisément le mondesur notre situation économique et mêmeQuels actions la chaire a-t-elle définies universitaire vis-à-vis de la problématiquepolitique. Je crains fort que cela ait incité les à moyen terme?de l’entreprise. C’est que le monde universi-investisseurs à fuir tout risque espagnol, sans L’objectif prioritaire est actuellement l’orga- taire pense et travaille sans l’urgence denisation de la 1ère rencontre d’économiel’entreprise; il s’y développe de nombreusesdu transport prévue pour début 2011. On situations et solutions à plus long terme, toutsouhaite convoquer les investisseurs espa-en étant plus riches en contenu. C’est ici quegnols opérant en la matière avec un doublel’université peut être utile à l’entreprise: unobjectif: présentation de travaux et lance- laboratoire d’idées, un lieu qui permette deTano Santos considère que “l’université peut être utile àment d’éventuelles actions conjointes. Il était réfléchir sur les problèmes à long terme etl’entreprise comme laboratoireinitialement prévu que les journées se dérou- non à moyen terme. C’est une idée à laquelled’idées, comme un lieu quilent à l’échelle nationale, et de convier des nous sommes très attachés dans cette chaire, permette de réfléchir sur les problèmes à long terme chercheurs étrangers lors de éditions ulté- et que nous espérons pouvoir mener àet non à moyen terme”.rieures. La planification du programme estbon port, avec les initiatives en marche. n24 n LINK abertis n août 2010août 2010 n LINK abertis n 25
  • 14. abertis au ChiliAutoroutesabertis est l’un des principauxÉQUIPEopérateurs d’autoroutes auChili, où elle gère plus de 400kilomètres, dont l’autorouteurbaine et interurbaine quiconnaît les plus hauts niveauxde circulation. Il contrôle 100%des sociétés concessionnairesd’elqui, titulaire de laconcession Los Vilos-LaSerena de 229 kilomètres et100% de gesa, société chargéede l’exploitation et de lamaintenance de Los Vilos-LaSerena, ainsi que de la gestion,de la conservation et del’exploitation des autoroutesSantiago-Los Vilos de 218kilomètres, du Túnel del Melónde 5 kilomètres et Chillán-Concepción, de 75 kilomètres.Le Groupe détient uneparticipation majoritaire(78,9%) dans rutas del pacífico,société concessionnaire del’autoroute Rutas del Pacífico1 de 131 kilomètres, qui relieSantiago du Chili à Valparaísoet Viña del Mar. Enfin,Équipe de travail elle détient 50% de AutopistaCentral, de 61 kilomètres,abertis Chili: bilanavec deux tronçons. Celuide l’axe Nord-Sud et celui del’Axe General Velásquez.d’une année d’adaptation—1—Aéroport de Santiago du Chili.—2—Péage sur une autoroute deLe pays andin est devenu une référence de la stratégie du Groupe au momentla concessionnaire de l’elqui.—3—d’exporter le modèle abertis. Le Groupe compte au total un effectif de 900 employés abertis logisticspark santiago.—4—au Chili et gère des infrastructures d’une valeur supérieure à 1,5 milliard de dollarsParking de Santa Rosa à2 Santiago du Chili.TExTE ET PhoToS abertis Chili3 4Fin juin 2009, abertis a achevé l’achattreprise au Chili. Entre autres, consolider lades, il assure que “la stratégie pour avancer estde parts sociales d’Itínere en Espagne nouvelle structure de l’organisation de l’en- de continuer à améliorer et à adapter les ser-et au Chili. Cette opération a permis au Groupetreprise, en coordonnant les différents services, vices prêtés aux unités de branche, en ayantde figurer dans le pays andin comme l’un des en veillant particulièrement à la mise en œuvre toujours à l’esprit notre mission, notre visionprincipaux gestionnaires d’infrastructures etdes services partagés, département chargé deet nos valeurs”.d’être présent dans toutes les branches d’ac-doter de prestations, selon des critères de qua-Selon un modèle relationnel et d’organi-tivité où il opère: autoroutes, aéroports, par-lité, d’efficacité et de coût, toutes les entrepri- sation similaire à celui suivi en Espagne, aukings, parcs logistiques et indirectement àses contrôlées par abertis au Chili.Chili le groupe s’articule autour de l’entreprise,travers Hispasat, les télécommunications. Un an après, Lluís Subirà confie que fin avec Lluís Subirà comme directeur général etLe directeur général d’abertis Chili, Lluís Subirà 2010, les services de l’entreprise et partagésquatre unités de branche: la direction desdéclarait, depuis déjà un an, que la mission etseront opérationnels à 100% chez abertisautoroutes assumée par Enrique Calcagni ; lales défis qu’il assumait étaient clairs: être res- Chili. Conscient qu’un processus de cette direction des parkings (saba) assumée parponsable de la représentation institutionnelle envergure exige du temps pour se développer Jean-François Mousset et la direction des parcsd’abertis, en défendant les intérêts de l’en-avec succès et fonctionner sur des bases soli-logistiques, avec Manel Martínez comme26 n LINk abertis n août 2010 août 2010 n LINk abertis n 27
  • 15. Parkingsdirecteur général ; plus la gestion indirec-partagés et fonctionner à un rythme accep-sinistrés puissent récupérer leur patrimoine Jean-François Mousset, directeur général équipe”. “Je pense que nous devrions le ren-abertis gère 15 parkingste dans le secteur des aéroports (le Groupe table”, souligne Lluís Subirà.dans la mesure du possible.de saba, estime très positif que la plupart desforcer toujours davantage”, conclut-il.dans les villes de Santiago,détient une participation de 14,7% dansemployés du Groupe partagent le même siè-Valparaíso et Concepción,la société qui gère l’aéroport de Santiago).Le tremblement de terre du 27 février L’équipe humaine, décisive ge, “car cela facilite le travail au jour le jour, Pari sur le Chili soit 8.942 places au total.Le groupe abertis compte au total un effectif Le 27 février 2010, un tremblement de 8,8 sur abertis opère au Chili dans les secteurs ainsi que l’échange d’idées et la communica- Aucun doute quand le directeur généralde 900 employés au Chili et gère des infras-l’échelle de Richter s’est produit au centre et d’activité des autoroutes, des parkings, des tion avec les autres unités d’affaire”. Concer-d’abertis au Chili parle du pari de l’entrepriseParcs logistiquesLe Groupe développe abertistructures d’une valeur supérieure à 1,5 milliardau sud du pays. Un événement tragique de ce aéroports, de la logistique et indirectement,nant l’implantation des services d’entreprise, sur ce pays. Il a parcouru le Chili et le test a eulogisticspark santiago,de dollars. type marque un territoire et toute sa popula- des télécommunications à travers Hispasat. il évalue comme premiers résultats “palpa- lieu au cours des deux dernières années. “Enle premier parc logistiquetion. Ce sont des moments très difficiles etPour Enrique Calcagni, directeur général bles” le lancement de l’Intranet, un outil qui 2008 et 2009, nous avons renforcé le négoce intégral créé dans la régionLa stratégie de l’améliorationcomme le reconnaît Lluís Subirà, le proces- d’abertis autopistas, dans le processus de réunit le travail de tous les collaborateurs etdes autoroutes en intégrant le fruit d’opérations métropolitaine de Santiago ducontinuesus d’implantation des services d’entrepriseconsolidation entre l’Entreprise et les unités qui “permet de rendre le travail plus rapide,avecACS et Itínere; nous sommes présents dans Chili, dont la constructionLe directeur général d’abertis Chili, Lluís Subirà, d’abertis n’a pu éviter les difficultés associées d’affaire du Groupe l’équipe humaine a jouéavec une moindre marge d’erreur”.le négoce des aéroports (à travers dca, société du premier édifice de 20.000répète qu’un processus de cette sorte, commeà la catastrophe. Le séisme n’a pas affecté les un rôle primordial “parce que nous y avonsqui gère le terminal de l’aéroport de la capitale), mètres carrés s’achèveraétablir et consolider une structure d’organi- trouvé des collaborateurs particulièrement Travail en équipenous progressons dans la branche des parkings en 2010. Situé dans le parcsation, n’est pas une tâche aisée.“Nous avons impliqués. Comme après le tremblement de A l’instar de Lluís Subirà, directeur généralet des parcs logistiques, avec le projet abertisindustriel ENEA, le projet portedû redéfinir les équipes actuelles, à partir de terre, quand une partie du personnel s’est d’abertis logistica Chili, Manel Martínezlogisticspark Santiago, le premier parc logis-sur la construction de 350.000l’héritage d’une étape où l’on ne gérait au Chili L’ÉQUIPE HUMaINEvolontairement rendu sur les autoroutes pour qualifie de complexe le processus d’im-tique intégral en cours d’exécution à Santiagomètres carrés d’entrepôts eta ÉtÉ LE FaCtEUR CLÉde plus de 15.000 mètresque quelques parkings saba et dans le secteur évaluer et vérifier par soi-même qu’aucun acci-plantation des services d’entreprise, cardu Chili, qui générera plus de 5.000 emploiscarrés de services auxdes autoroutes, 25% de la Société Conces- DU DÉVELoPPEMENtdent corporel n’était à déplorer et que l’infras-cela “implique un effort de la part de tousdirects et 10.000 emplois indirects”. entreprises et aux personnes,sionnaire Elqui”, précise-t-il. D’aBERtIS CHILI tructure était totalement opérationnelle”. pour enchaîner la distribution de fonc-Cette évolution ne peut être entendue,ainsi que la construction deIl ajoute à ce sujet que l’Entreprise fonc- Quant à la collaboration établie entre les tions” et pense “qu’il était absolumentajoute Lluis Subirà , sans comprendre la nature bureaux, restaurants et zonestionnera à 100% à la fin du second semestre différentes unités d’affaire, Enrique Calcagni nécessaire d’établir une Entreprise au Chili,du projet abertis.“Nous sommes des coureurs de stationnement et de repos2010, après avoir continué à appliquer uneinfrastructures du Groupe au Chili dans les reconnaît que l’activité des autoroutes au qui rende service aux unités d’affaire et quide fond. Notre activité en tant que gestion-pour les transporteurs.stratégie visant à améliorer et à adapter les lignes générales mais de manière tangen-Chili concentre le plus grand nombre d’em- en outre, serait potentiellement créatrice denaires d’infrastructures est intensive dans uneAéroportsservices prêtés par l’entreprise aux unités d’af- tielle; dans le cas des autoroutes par exemple, ployés du Groupe “ce qui permet de renforcer nouvelles affaires”. capitale et engagée dans le temps, du fait de En 2008, abertis a accédé aufaires. Les progrès sont visibles et il cite, à titre l’opérativité a été maintenue à tout moment.d’autres unités quand il le faut”.Il considère également très positif la maturation à long terme des actifs que nousnégoce aéroportuaire au Chilid’exemple“à l’exception de l’activité des auto- Heureusement, il n’y eu aucun dommage Concernant les objectifs à moyen et long de partager le même siège. “Il existe égale- exploitons. Nous sommes guidés par un avec l’acquisition de la sociétéroutes, nous travaillons tous au même siège”. personnel à déplorer parmi les collabora- terme que cette division doit atteindre, lement des bonnes relations, tant entre lesconcept industriel de gestion et de vision àdca, une holding de sociétésEntre autres installations qui fonctionnent teurs d’abertis Chili, uniquement des dégâtsdirecteur général des autoroutes n’hésitedirecteurs généraux des différentes unités long terme, associés à la rigueur et à la sélec-détenant des intérêts danspleinement, figure le logiciel d’achats de l’In-matériels: certains employés de saba au pas à affirmer qu’elle continuera à compléterqu’entre les autres responsables, ce qui faci- tion des investissements”. Enfin, il souligne 15 aéroports au Mexique,tranet local et la mise en œuvre immédiateChili ont perdu leur maison et une part impor-et à améliorer les actifs existants (constructionlite l’échange d’information”, explique Manelque “le Chili a des normes très exigeantes en en Jamaïque, au Chili et end’une série de règles de voyage, de transport tante de leurs biens. Dans le Groupe en Espa- de nouvelles voies, développement du télé- Martínez, qui ajoute qu’une réunion men- matière d’indicateurs de confiance, en parti- Colombie. Au Chili, dca détientet de véhicules, plus la création de la Direction gne, selon le programme de volontariatpéage). Il ajoute: “évidemment, si nous avonssuelle a lieu, “où nous partageons formelle- culier pour les investissements, la stabilité une participation de 14,77%dans la société SCL Terminalpar Objectifs (DPO) pour 2010. A la fin deélaboré cette année par l’entreprise, il ala possibilité de gérer des actifs et d’incorporer ment les progrès de chacune des unités d’af- juridique et une manière de faire des affairesAéreo Santiago SA, qui gèrecette année, nous devrions avoir quasimentété procédé à une collecte parmi tous les de nouvelles activités qui renforcent ou amé-faire et des projets, un contact qui favorisequi soit compatible avec les contextes choisisdepuis 1999 la concessionmis en place tous les services d’entreprise etemployés, afin que les employés de saba liorent les processus actuels, nous le ferons”.l’échange d’information et le travail en par abertis pour développer son activité”. ndu terminal de l’aéroportArturo Merino Benítez avecdeux autres concessionnairestels qu’Agunsa (47,02%),FCC (14,77%), Sabco (13,43%)et YVRAS (10%).Linkabertis Chiliwww.abertis.com/chile—1—De gauche à droite: Rodolfo Tagle,chef des Ressources humainesabertis Chili ; Gerardo Riquelme,directeur Administrationet Systèmes abertis Chili ;Carolina Castro, directrice deCommunications abertis Chili,et Andrés Barberis, conseillerjuridique abertis Chili.—2—De gauche à droite: Manel Martínez,directeur général abertis logísticaChili; Enrique Calcagni, directeurgéneral abertis autopistas Chili;et Jean Francois Mousset, directeur1 2 général saba abertis Chili.28 n LINk abertis n août 2010août 2010 n LINk abertis n 29
  • 16. JamaïqueVisites obligatoiresVOYAGENegrilAncien refuge d’artisteset de hippies, la pittoresquecôte ouest possède lesplus belles plages de l’île.Les eaux bleu turquoise,Un pays fascinant délicatement protégéespar une barrière de corail,ont fait de Negril laet contrastéprincipale destinationtouristique de la Jamaïque.Blue MountainsLa chaîne montagneuse laplus haute et la plusLa plus grande île des Caraïbes est bien davantageexubérante du pays. 78.210que du rhum, des plages de sable fin et de la musique hectares de forêt vierge, oùil est conseillé de faire unereggae. Une population joyeuse et bigarrée vous randonnée nocturne pouraccueille sur cette terre volcanique de forêts luxuriantes, contempler le lever du soleildepuis le sommet de l’île,de belles cascades et de lacs aux eaux cristallines Blue Mountain Peak (2.256m). C’est en outre l’endroitTexTe Marta Carrera | PHoTos Óscar Elías / agences / abertisoù l’un des meilleurs cafésdu monde est cultivé.Plus vaste et plus variée que l’on neSouriante et hospitalière, la population Kingstonpourrait penser, la Jamaïque est une île jamaïcaine est un éventail dont la langueLa capitale transmettropicale pleine de beauté et de rythme. D’une créole ou patois est une forme d’expressionl’impression quesuperficie égale à trois fois l’île de Majorque, conforme au mélange que l’on voit dans lal’authentique rythmecette ancienne colonie anglaise offre au voya- rue. Bien que l’anglais soit la langue officielle, jamaïcain y réside, parmigeur d’infinies possibilités à découvrir.la majorité des autochtones s’exprime dans ses rues grouillantes devendeurs ambulants etA part se relaxer sur les plages paradi- un dialecte local mêlant des mots anglais,de musique à plein volume.siaques à l’eau turquoise, les amateurs d’aven-africains, espagnols, français et rastafari. LaC’est le centre culturelture peuvent pratiquer des sports comme le Jamaïque compte presque trois millions d’ha- et artistique de l’île.1 cricket, la randonnée, les balades à cheval ou bitants, la plupart sont descendants d’anciensla plongée sous-marine dans l’un des trois esclaves africains arrivés dans l’île pour laNine Mileparcs nationaux du pays. Les familles peuventrécolte de la canne à sucre, mais aussi des- Centre de pèlerinage detout amateur de musiqueopter pour des activités plus calmes, commecendants d’européens, indiens, chinois etreggae ou de tout voyageurdescendre en barque de bambou le fleuvearabes. Tout le monde danse au rythme de désireux de connaîtreMartha Base à Falmouth. Les passionnés genres musicaux nés dans l’île, comme le la maison natale de Bobd’histoire ont rendez-vous à Kingston, lareggae, le dub, le ska ou le rocksteady. Marley, où il est enterré.capitale de la Jamaïque, dont le passé colonialest toujours très présent. Bob MarleyTout moment est bon pour la visiter, car Si quelque chose peut caractériser la Jamaï-elle jouit d’un climat chaud pendant toute que, c’est le rastafarisme, un mouvementl’année. La saison des pluies dure de mai àreligieux et social, dont l’influence est tou-novembre, mais les averses courtes et inten- jours très vivace dans la culture populaire deses, peuvent se produire en toute saison.l’île. Même si 80% des jamaïcains se disent chrétiens, le rastafarisme est le culte et leLa nouvelle Babylone mode de vie le plus populaire parmi les jeu-Indépendante depuis 1962, la Jamaïque futnes. L’aspect des rastafaris est très frappantà partir de 1655, une colonie britanniqueà cause de leurs cheveux et de leurs vête-gouvernée par le pirate Henry Morgan, dont ments aux couleurs panafricaines (rouge, — 1 — Frenchman’sle nom fut repris pour commercialiser unenoir, jaune et vert).Cove, à PortAntonio.marque de rhum. Toutefois, ce furent lesIl est certain que nombreux sont ceux — 2 — Cascadeespagnols les premiers européens à occuper qui s’approchent de ce verger tropical sur les de Dunns River.l’île en 1494. Il en reste quelque chose danstraces de Bob Marley, le “roi du reggae”, qui— 3 — Bar àLittle Bay, prèscertains noms comme Ocho Ríos, Sevilla lagrâce à sa musique est devenu ambassadeurde la maison de2 3 Nueva ou Spanish Town. de son pays. Tous les 6 février, jour de saBob Marley.30 n LiNK abertis n août 2010
  • 17. de la zone de manœuvres et de la plate-for-INTERVIEW | FERNANDO BOSQUE me de stationnement des aéronefs. GUIDE183 millions de dollars ont été investis pour disposer d’un aéroport moderne et tota- “Jamaica, no problem!” lement équipé, qui joue un rôle essentiel dans Comment arriver le développement touristique et la croissance jamaïcains sont des gens détendusLes espagnols n’ont pas besoin de économique du pays. et aimables, qui apprécient le visa pour des séjours inférieurs à contact avec les touristes. Leur30 jours, uniquement d’unpasseport et d’un billet aller-retour. Coins à explorerdevise est: Jamaica, no problem!La plupart des touristes arriventUne fois arrivés, les amateurs des plages deEt quand ils veulent approuveren avion à l’un des aéroportscarte postale doivent aller sur la côte ouest,quelque chose, ils disent: Jaman!internationaux: sangster à Montego à Negril, où les 12 kilomètres de sable blanc n n n Bay, ou Norman Manley à Kingston. et de palmiers de Long Bay combleront leurs Quel est votre lieu préféré Certains vols ponctuels et directsattentes. Au Sud, Treasure Beach accueille le de visite?en provenance de l’espagne,voyageur avide de découvrir encore des coinsLa meilleure période pour visiter la avec escale dans d’autres villesà explorer. Sur cette belle plage, les jamaïcains Jamaïque est le mois de janvier eteuropéennes ou américaines. L’on viennent pratiquer des sauts risqués depuis février, le climat y est très agréable.peut aussi y accéder par mer les rochers pour s’immerger dans les eaux Personnellement, j’aime aller auen paquebot ou bateau privé. chaudes de la mer.sud, visiter YS Falls, Black River où dormirL’autre enclave indispensable est Ocho et prendre un verre au Pelican BarHotel Half MoonRíos au nord de l’île, un village de pêcheurs –à une demi-heure de la côte–Rose Hall, Montego Bay où accostent les paquebots parcourant les déguster une bière et un savoureuxwww.halfmoon.com Caraïbes. La plupart des complexes hôtelierspoisson pêché et cuisiné sur place. situé sur une plage tranquille, cet se trouvent dans cette région, qui allie lesn n nélégant complexe hôtelier de style plages idylliques et une nature exubéran- Pouvez-vous nous recommander colonial propose des appartements,des suites et des villas décorées avec te où jaillissent de spectaculaires cascadesune excursion intéressante?un goût exquis. A partir de 330 euros. d’eau douce. En prenant l’A3 vers le sud, ilLes lieux les plus visités se situent y a une des cascades les plus photographiées Fernando Bosque, conseillerdans la région de ocho Ríos. Je Resort Riu ocho Ríosau monde. Dunn’s River Falls. Expérience délégué de mbj airports passerecommande Dunn’s River Falls, Mammee Bay, ocho Ríos inoubliable, celle de monter prudemment lesen revue les charmes de cetteune cascade qui tombe sur une belle www.clubhotelriuochorios.comnaissance, des fans du monde entier affluentdestinées à l’aviation privée. abertis airports C’est l’une des formules “tout marches naturelles formées par les cascadesîle paradisiaque et commente plage, expérimenter une baignadeà la maison natale de leur idole, à Nine Mile,gère l’aéroport à travers dca, société que lecompris” les plus modernes de d’eau et les piscines naturelles pour jouir d’un le caractère accessible et avec les dauphins à Dolphin Cove etafin de lui rendre hommage sous forme degroupe abertis a acquise en 2007 et quiJamaïque; chambres confortables panorama impressionnant. communicatif de sa population. à l’intérieur, ne pas oublier de visiterfestival de musique qui dure toute la nuit. possède des parts dans 15 aéroports au Mexi-avec vue sur la mer.en bon amphitryon, il découvre à Nine Mile, le lieu d’inhumationL’une des principales réclames touristi-que, en Jamaïque, au Chili et en Colombie. A partir de 160 euros.eblouissement de toutes partsles lieux à visiter obligatoirementde Bob Marley, en passant parques de Kingston est justement le Muséedca est l’actionnaire majoritaire à 74,5%où mangerLa route qui serpente le long de la côte d’Ora-pour garder un souvenirle marché de Brown’s town.Bob Marley, installé dans l’ancien studio dudu consortium MBJ Airports Ltd, Hungry Lioncabessa jusqu’à Port Antonio, où se trouve lainoubliable de ce voyage.n n nmusicien. C’est le musée le plus visité de la dont fait également partie West End Road, Negril source où fut tourné Le lagon bleu est l’une n n nQuel est le lieu à ne surtoutville et pour beaucoup de jamaïcains, un sanc-YVRAS, avec 25,5%. tel. +1876 957 4486 des plus spectaculaires de l’île. C’est ici qu’Ian Pouvez-vous nous donner unepas manquer en Jamaïque?tuaire. La capitale a de plus un patrimoine situé sur les falaises de la Fleming a créé le décor des films de James raison de visiter la Jamaïque? Negril. L’immense plage de Negrilculturel et artistique très intéressant et uneCroissancecôte ouest. Nouvelle Bond et a construit sa superbe maison, Gol-C’est un pays qui devient à la modeet l’ambiance du Rick’s Café le soir,singularité qui justifie amplement de la visiter. touristique cuisine jamaïcaine à basedeneye –le titre du premier film de Pierce comme destination touristique, car le tout dans la région ouest de l’île.Le volume de passa-de poissons et de Brosnan dans le rôle de 007 en 1995– qui il a considérablement développén n nLe sangster international Airport gers du Sangsterfruits de mer frais, abrite aujourd’hui un hôtel. La forêt vierge sesa capacité et sa qualité hôtelière. Après les récents troublesAu Nord – Ouest de l’île, Montego Bay est International a aug-accompagnés de mêle aux criques cachées, et les plantations n n nsurvenus dans le pays,cocktails de fruits.l’une des plus importantes régions touristi-menté de manière de bananes et de café s’étendent au pied duComment décririez-vous enrecommanderiez-vous quandques et le principal accès aérien. Mo Bay,progressive au cours des Norma’s on the TerraceBlue Mountains, la montagne la plus hautequelques mots le pays et ses même de visiter la Jamaïque?comme l’appellent les jamaïcains, est ladernières années, grâce à Hope Road, 26, Kingstonde Jamaïque. habitants? Sans doute. Il s’agit d’affrontementsdeuxième ville du pays, dont les hôtels moder-son emplacement dans le cou- tel. +1876 968 5488 C’est à l’extrémité Est de l’île que l’onC’est un pays vert, paré desurvenus au mois de mai dernier,nes, les plages, restaurants et boutiques par-loir de Negril à Ocho Ríos, l’une desL’un des meilleures tables de lapeut déguster la meilleure gastronomie charmes naturels comme les à présent terminés. Ils se sonttagent le territoire avec de bâtisses colonia-régions à plus forte croissance touristique descapitale. spécialités des Caraïbes, jamaïcaine, dont des plats aussi savoureux plages, les rivières et beauxproduits dans la région de la comme le jerk de porc grillé à lales comme la Greenwood Great House ou laCaraïbes. Mi 2009, son extension a été achevée que le jerk de poulet piquant. paysages qui incitent à le visiter.capitale, très éloignée de la régionsauce de goyave ou la soupe de crabeRose Hall Great House.dans le but d’augmenter la capacité de traite- Le must est de visiter une distillerie deSa population est de 2,7 millionsde Montego Bay, qui concentre la À seulement trois kilomètres, se trouvement de passagers jusqu’à 9 millions par an, Comment se déplacer rhum, le produit le plus exporté du pays: en d’habitants. La capitale Kingstonmajeure partie des complexesle Sangster International Airport, l’aéroport et d’améliorer la qualité du service.il est facile de se déplacer en voiture partant des cascades de YS Falls, on trouve la et Spanish town au sud-est,hôteliers et des lieux touristiques.touristique leader en Jamaïque, avec un tra-L’extension des installations est passéede location ou en taxi collectif. il distillerie la plus ancienne des Caraïbes anglo- concentrent plus de 50% de Les incidents n’ont pas affectéfic de 3,2 millions de passagers par an enpar la construction d’un terminal à 10 portes existe un réseau d’autobus réguliers.phones, où l’on peut déguster toute unela population et le reste estl’activité touristique, même s’ils2009, et un total de 54 lignes aériennes le d’embarquement, une nouvelle zone d’arri- Pour en savoir plusgamme de cette liqueur. Et acheter une bou-disséminé dans les autres régions. ont provoqué un certain reculreliant à 70 villes américaines et européennes. vées, un meilleur accès au transport public,www.visitjamaica.com teille dont la saveur aromatique rappellera lesLa capitale du tourisme estdes réservations hôtelières auIl y a aussi des vols internes et des installations une grande zone de facturation et l’extension www.jamaica.commoments passés dans ce généreux pays. nMontego Bay, au nord-ouest. Lescours des mois qui ont suivi. n32 n LiNK abertis n août 2010août 2010 n LiNK abertis n 33
  • 18. “Qui paie la note?” C’est la question quiest devenue commune à de nombreuxENTREPRISE débats qui ont eu lieu lors de la rencontre Le secteur des autoroutes à péage face à la sortie de crise, organisée le 28 juin dernier par le syn- dicat patronal ASETA (Association de SociétésUniversité d’été Espagnoles Concessionnaires d’Autoroutes,L’avenir des infrastructures tunnels, Ponts et Routes à Péage) à l’Université Internationale Menéndez Pelayo (UMP) de Santander. Des experts de plusieurs horizons José Luis Feito, se sont réunis à cette occasion pour analyserprésident de l’AsETA.au cœur du débat del’avenir des infrastructures en Espagne, à un moment de conjoncture économique où les budgets semblent insuffisants pour maintenirl’Université Menéndez Pelayo les taux de croissance de la dernière décennie. Au moment de répondre à cette question commune, diverses théories et analyses ont émergé des débats. À titre d’exemple, l’avenir des programmes ferroviaires à grande vitesseDes experts de plusieurs horizons analysent les différentes options de financement en Espagne, l’opportunité ou non de les privi-du point de vue de l’Ecotaxe ou le futur du programme ferroviaire à grande vitesse légier, leur réactivation, leur ralentissement, entre autres questions, mais aussi le besoin deTExTE Carlos Morán | PHoTos UIMP construire, d’homogénéiser et d’étayer un sys- tème de péage des infrastructures routières. À ce sujet, le conseiller en politique terri- toriale et travaux publics de la Generalitat de Catalogne, Joaquim Nadal, a assuré qu’il “vaAnna Ferrer, directrice de l’observatoire être nécessaire de maintenir les péages actuelsnational de la sécurité Routière de la DGT, et et probablement d’en implanter davantage”.Ramón García-Moliner, président du RACE. Cela répond aux déclarations faites quelques jours auparavant par le ministre du dévelop- pement, José Blanco, qui déclarait ouvertementLes experts placent ce tournant de la poli- Collaboration public-privé ainsi qu’à Santander, la nécessité de cherchertique d’investissement dans le contexte des En des moments comme aujourd’hui où le de nouvelles sources de financement issuesfinances publiques. Pour Alfredo Pastor, pro- Gouvernement a annoncé la réduction de sur le péage afin de maintenir l’actuel stock fesseur d’Économie à l’IESE, l’Espagne“traverse l’investissement public entre 2010 et 2011 des infrastructures.un sérieux problème de liquidité et une crise (près de 6,4 milliards d’euros de moins), les fiscale qui empêchera de corriger la croissan-experts concluent qu’il faut en appeler à la L’Espagne suit l’exemple de ce du déficit public, bien que les taux de crois- collaboration public-privé. l’Allemagne et de la France sance du Produit Intérieur Brut (PIB) se redres-Comment articuler cette collaboration? Les Deux déclarations convergentes: la fameusesent”. Dans ce scénario, l’ex-secrétaire d’État formules sont variées et plusieurs fronts Eurovignette. La communauté européenneà l’Économie a considéré que le Gouvernementsont actuellement ouverts, depuis les mesu- qui conçoit une politique de tarification des doit oublier les anciens plans qui associent lesres annoncées par l’Exécutif pour l’entrée du infrastructures routières (péage) pour les poidsinfrastructures à la colonne vertébrale sociale capital privé dans AENA, jusqu’aux options lourds. Conçue pour améliorer l’efficacitéet économique du pays, et reprendre les théo- projetées par le secteur des concessionnaires et réduire l’impact environnemental du trans- ries fondées sur l’efficacité.“Dorénavant, tout d’autoroutes et dont la principale revendication port de marchandises par route, cette direc-investissement dans les infrastructures qui neserait le péage et l’application d’un modèle tive propose dans les grandes lignes, d’établir serait pas autofinancé doit être limité au maxi-harmonisé entre la construction et le finance- un cadre général qui permette aux États mem-mum”, ajoute-t-il.ment des infrastructures routières. n bres de calculer et de moduler les péages L’analyse du pari de l’Espagne des 20 der- en fonction des coûts inhérents à la pollutionnières années sur la grande vitesse ferroviaire et aux encombrements. n’a pas manqué lors de débats. À ce sujet, Ginés A Santander, Joaquim Nadal a qualifié de Rus, professeur d’Economie du Transport de cette option “d’irréversible”: le Ministère dul’Université de Las Palmas, a considéré la néces- Développement y travaille, et projette de l’ap- sité “d’évaluer la grande vitesse par rapport à Links pliquer aux véhicules de grande cylindrée à la concurrence des autres moyens de transport partir de 2011. L’Espagne suivra en cela les paset principalement, de l’avion”. Les coûts élevésUniversité InternationaleDe gauche à droite: Andrés José Alaya, porte-parole du Groupe Parlementaire Populaire àde l’Allemagne, qui a instauré le péage de sesde maintenance des infrastructures n’ont pasMenéndez Pelayola Commission du Développement ; Rafael simancas, porte-parole du Groupe Parlementaire socialiste routes à grand trafic depuis 2005, et de la Franceété oubliés, lesquels, selon José Luis Feito, pré-www.uimp.esà la Commission du Développement ; José Maria Morera, directeur général d’abertis autopistas España;et Pere Macias, porte-parole du Groupe Parlementaire de CiU à la Commission du Développement.dont le plan consiste à appliquer un mécanismesident du syndicat patronal ASETA, “sont lesAsETA similaire à partir de 2012. plus élevés de l’Union Européenne”. www.aseta.es34 n LInk abertis n août 2010 août 2010 n LInk abertis n 35
  • 19. REpORTAgEAUTOROUTESsanef:télépéage,en progressionconstanteLes expériences internationales et les avancéestechnologiques confirment la volonté du groupe abertiset de sanef de devenir leaders du développement et dela mise en œuvre de services de télépéage en EuropeTexTe eT PHOTOS abertis / sanefParler aujourd’hui de télépéage, c’est de fourniture et d’exploitation de systèmesse référer aux débats sur la directive de péage et de télépéage: Projet Zagreb-MaceljEurovignette (écotaxe en France) ou aux tra- en Croatie; la M-50 à Dublin; et golden Ears 1vaux menés pour parvenir à la convergen- Bridge à Vancouver (Canada). Forte de cette130.000ce des différentes technologies (DSRC, satel-progression et face à la nécessité de consolider 2l’eurotoll interoperability tour, un itinérairelite et GSM/GPRA). Par conséquent, par-sa position en la matière, sanef crée en 2006 de 3.500 kilomètres qu’un poids lourd équipé L’AVANCE TECHNOLOGIQUEler de développement du télépéage c’estsa filiale eurotoll, spécialisée dans le déve- Dispositifs de d’un seul dispositif –Tribox TM– a effectuéévoquer abertis et les entreprises du Grou-loppement de solutions de télépéage. Elletélépéage de sanef par les autoroutes de sept pays (depuis laDE SANEF LUI PERMET DEpe telles que sanef, l’un des principaux détient une part de marché de 30% (130.000 dans le secteurFrance en direction de l’Allemagne, Républi- FIGURER AU PREMIER RANGacteurs internationaux en matière de concep- dispositifs de télépéage) dans le secteur du du transport,que Tchèque, Suisse, Autriche, Italie et Espa- POUR RéALISER DES PROJETStion, de fourniture et de développement de transport et un portefeuille de clients quisoit 30% du total. gne, avec Alicante pour destination finale). DE DéVELOPPEMENT DEsolutions de péage. Dans ce domaine, l’avance technologiquede sanef lui permet d’être au premier rang représente 70% des 25 grandes entreprises européennes de transport et de logistique. Dans les grandes lignes, abertis aspire70%Des 25 grandesDéveloppé par eurotoll, la Tribox TM est un télédispositif qui existe déjà sur le marché, qui regroupe l’ensemble des tech-TéLéPéAGEpour gagner des projets de développement à devenir un acteur de référence dans le télé- entreprisesnologies de péage (DSRC, Satellite et GSM/de télépéage (tant urbains qu’interurbains, et péage interopérable européen, et bénéficie européennesGPRA) utilisées pour le télépéage des poidsde transport et deABERTIS ASPIRE À DEVENIRpour différents types de véhicules). Un lea- à cet effet des expériences positives de saneflourds en Europe, et qui répond aux objectifsdership qui la place comme partie intégrante et des concessions d’abertis en Espagne etlogistique figurent des concessionnaires formant le groupe UN ACTEUR DE RéFéRENCEau portefeuilleet indispensable de projets tel que celui de au Chili.Ainsi, depuis octobre 2007 les réseauxde sanef. abertis de mettre en pratique une solution DANS LE TéLéPéAGEl’écotaxe en France. La mise en œuvre pard’autoroutes de la Méditerranée du groupe interopérable et opérationnelle. INTEROPéRABLE EUROPéEN,l’état français d’une nouvelle taxe pour les abertis (acesa, aumar, aucat et Ciralsa)ET BéNéFICIE À CET EFFETpoids lourds de plus de 3,5 tonnes liée au sont reliées par télépéage interopérable grâce —1—Facture uniquetélépéage, sur les 15.000 kilomètres de routes aux dispositifs d’eurotoll.Poids lourd avec Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la DES EXPéRIENCESlequel fut réalisénationales (routes et autoroutes) et locales. l’eurotoll directive européenne d’interopérabilité 2004/POSITIVES DE SANEF ET DES L’expérience internationale de sanefPremière expérience européenne interoperability tour. CE, visant à faciliter la mobilité des transpor- CONCESSIONS D’ABERTISdémarre en 1990 avec des contrats de consul- En 2008, la branche autoroutes d’abertis a —2—teurs à travers la convergence des systèmesDétail de la Tribox EN ESPAGNE ET AU CHILItant en solutions de péage en Europe et àlancé la première initiative de développe- TM développéede télépéage européens (DSRC et satellites).partir de 2003, se poursuit avec des contratsment du télépéage interopérable en Europe, par eurotoll.Ainsi, à l’issue de l’eurotoll interoperability36 n link abertis n AOûT 2010 AOûT 2010 n link abertis n 37
  • 20. tour et grâce à l’avance technologique de la Groupe du télépéage sans arrêt (il remplacera notions et critères de péage du réseau rou- Expériences positives de télépéageTribox TM et aux solutions d’interopérabilitéPARMI LES ENGAGEMENTS le système actuel stop and go), ce qui per- tier en Europe. L’objectif de la directivesans arrêt: l’exemple de Dublincontractuelle développées par eurotoll etmettra d’améliorer la fluidité du trafic, d’éco-est d’améliorer l’efficacité et de réduire DU ‘PAQUET VERT’ SIGNéÀ travers le consortium Résultats positifssanef, il n’a été émis qu’une seule facturenomiser du carburant et donc de réduire les l’impact environnemental du transportpar pays, démontrant ainsi que l’interopéra- ENTRE LE GROUPE SANEF émissions de CO2 et d’être plus commode de marchandises par la route. L’idée sous- bet’eire flow –dont ellesanef a sauté le pas pour détient 80%- sanef aune solution de paiementbilité européenne est déjà une réalité pourET LE GOUVERNEMENTpour l’usager.jacente est de parvenir à une internationali- obtenu en 2007 le contrat automatique intégré, ales transporteurs. FRANÇAIS EN JANVIER Depuis 2007, sanef a réalisé des testssation des coûts directs d’infrastructure pour la mise en place,amélioré le flux du trafic de mise en œuvre du télépéage sans arrêtet de fonctionnement. DERNIER, SANEF ETENDRAl’exploitation et laet réduit les coûts au‘Paquet Vert’: pour les véhicules légers sur l’A1 (Paris-Lille), À cet effet, elle se propose d’établir un maintenance d’un systèmeminimum. le systèmelancement du télépéage sans arrêtLE TéLéPéAGE SANS ARRÊT l’A2 (Paris-Bruxelles), l’A4 (Paris-Reims), l’A16 cadre général qui permette aux États mem- de télépéage sur le a été mis en marche enA court et moyen termes et parallèlement À TOUTES LES BARRIÈRES(Paris-Boulogne) et l’A26 (Reims-Calais), ainsi bres de calculer et de moduler les péages enpériphérique M50 de un an et depuis le 30 aoûtaux projets internationaux, sanef travaille àDE PéAGE DE SON qu’un test pour les poids lourds sur l’A29fonction des coûts inhérents à la pollution Dublin. Ce contrat incluait 2008, environ 100.000la mise en œuvre des mesures figurant dans (Aumale). Parmi les engagements du Paquet et à l’encombrement du trafic, de sorte que le remplacement des conducteurs par jour RéSEAU D’AUTOROUTES barrières de péage parprofitent du nouveaul’accord (Paquet Vert) signé au mois de jan- Vert, sanef étendra le télépéage sans arrêt cette mesure soit compatible avec le main-vier dernier avec le gouvernement français,à toutes les barrières à péage de son réseautien du marché intérieur. Compte tenu de cesun système de télépéage,système et d’une mobilité mis en marche à l’été 2008, améliorée. Une fois laen vertu duquel la société du groupe abertis d’autoroutes. développements du cadre légal et de l’appa- ce qui a permis aux usagers mise en place achevée,investira un total de 250 millions d’euros sur rition de nouvelles technologies, de nombreux de transiter par la M50 bet’eire flow contrôlera letrois ans, destinés à la mise en œuvre d’amé-‘eurovignette’: vers un nouveau pays européens ont commencé à appli-sans avoir à s’arrêter. système pendant sept ans,liorations supplémentaires de son réseau modèle de péage routier en europe quer ces schémas de péage (les exemples les Ce projet est népériode pendant laquelled’autoroutes, principalement en matièreIl semble inéluctable que le groupe puisseplus connus sont l’Allemagne et l’Autriche),de la nécessité des elle offrira des servicesd’environnement. jouer un rôle important et incontourna- alors que d’autres États membres ont annoncéadministrations irlandaises complets de gestion etCe programme d’investissement inclut ble dans l’application de la directive Eurovi-l’application de plans ambitieux (par exem- de trouver une solution de recouvrement desla mise en œuvre sur toutes les routes dugnette, qui tend vers un nouveau modèle deple, la Hollande et la France). n à un problème existantpéages électroniques: sur la M50: cette route vidéopéage, surveillance est la principale voie de photo d’identification, distribution de la ville et contrôle des infractions, connaît une augmentationgestion des abonnés élevée du trafic, avecet maintenance des 85.000 usagers par jour,équipements. sanef a dont 6% de poids lourds.aujourd’hui à son actif 159.000 dispositifs de Acceptation du système télépéage enregistrés. Selon Christian Copin, directeur général de bet’eire flow (photo de droite), les avantages d’un système “sans pièces et sans attente” par rapport au système précédent sont évidents, et le public y a rapidement adhéré. il fallait également répondre aux besoins des différents types de clients (locaux, longue distance, tourisme, etc.) et proposer une vaste gamme d’installations, en y combinant la technologie de télépéage free-flow et les systèmes traditionnels. Links la mise en place sur toutes les voies du Groupe du télépéagesanef sans arrêt permettra d’améliorerwww.sanef.com la fluidité du trafic, d’économiser du carburant et de réduireeurotoll les émissions de CO2. www.eurotoll.fr38 n link abertis n AOûT 2010 AOûT 2010 n link abertis n 39
  • 21. NOUVELLESAUTOROUTESbraNdiNgacesa achève les travaux de la troisièmevoie de l’AP-7 entre Maçanet et FornellsMieux vivre Quelques informations intéressantesEn juillet dernier, acesa a mis en service les 18,7 kilomètres de VOIX Grâce à sa bonne pratique,gco lutte contre la pollution ACTIVE abertis autopistas España engendrée par l’huile végétalea réduit la consommationusagée, en se chargeant de laélectrique de ses éclairagesrecycler et en faisant don des L’EFFICACITE SYNONYMEvoie en directions du Nord et du Sud, qui correspondent à l’extensionde 259 820 kW environ par bénéfices à des programmesrapport à 2008 (autoroutessociaux. Chaque litre d’huileAP-4 Séville-Cadix) et sesrecyclé permet ainsi de DE QUALITE DE VIEémissions de CO2 de 536,07 kg préserver plus d’un million desur l’autoroute AP-7litres d’eau, soit la linking se distribuedu tronçon Maçanet-Fornells de l’autoroute AP-7 à GéroneTarragona-Valencia-Alicante.consommation d’unepersonne durant 14 ans. Toutes les unités commerciales ont pris différentes mesures en matière d’efficacité,sanef plantera plus de 10 000arbres d’espèces autochtonesdans plusieurs secteursEn 2008, l’aéroport deStockholm Skavsta a parmi les plus de 12.000 employés du group dans des domaines divers. Celles-ci ont toutes pour dénominateur commun uneautoroutiers, et formera plus fourni 15 tonnes de déchets amélioration finale de la qualité de vie. de 500 employés dans le à la ferme Nynäs Slott, etcadre de son programme de espère atteindre pour 2009 abertis repartis dans 18 pays. TExTE ET PHOTOS abertis autopistasconduite écologique.19 tonnes destinéesà devenir du biogaz.abertis telecom a réaliséen 2009 34 évaluationsGestion des déchets environnementales,25 sonométries et475 simulations de situationsd’urgence environnementale,1 2 et dispensé 25 séancesde formation axéessur l’environnementÉtat des projetsAVRIL 2010Au mois de juillet dernier, acesa a misà 198 personnes.Nº 013 4 ■en service la troisième voie du tronçon Dans le cadre du projet d’extension—1—Ferme Nynäs Slott, en Suède.—2—OPINIONSMaçanet-Fornells de l’autoroute AP-7, dansde l’autoroute AP-7 en Gérone, les travaux dela région de Gérone, respectant ainsi le calen- construction des troisième et quatrième voiesCours online de Gestiondu stress d’abertis telecom.—3—Cours de conduite écologique Eudald Duranpour les collaborateurs de sanef.DÉVELOPPEMENTAlex Hurtadodrier établi. Il s’agit des 18,7 premiers kilo- sur le tronçon Fornells-Vilademuls (Boule-—4—CORPORATIFTechnologie à air compriméEXPLOITATIONConsommation électrique Lola Romero ABERTIS TELECOM, ABERTISà l’essai, utilisée par abertisENVIRONNEMENTINFRAESTRUCTURAStelecom en vue de réduire les VALENCIAdéchets dangereux.RÉSEAU CENTRE�SUD« La campagne aristos, qui« Au début, j’étais réticentmètres en directions Nord et Sud achevés, vard périphérique de Gérone) avancent éga-JOSÉ KOBIELA�IBERPISTAS� comprend des initiativesRELATIONS à suivre un autre coursABERTIS AUTOPISTAS telles que Tú eliges eligesINSTITUTIONNELLES en ligne sur la gestionESPAÑA (« Vous choisissez »),GCO, ARGENTINAdu temps. À présent, je« Si nous utilisons lesnous offre la possibilité deparviens à mieux gérer monAUTOPISTAS SUDAMÉRICA« Depuis longtemps, mesenfants gardent à la maisonressources de manièreresponsable, nousoptimiserons les processustemps, ce qui me permetd’atteindre mes objectifs etde contrôler mon stress. » contribuer, depuis notre lieu de travail, à une gestion des déchets plus efficace, et de tenir l’engagementqui seront prolongés par les autres projets lement conformément au calendrier prévu.l’huile usagée dans une et nous nous améliorerons Efficacité énergétiquebouteille en plastique quej’apporte ensuite à gco.Nous recyclons égalementde manière continue, encontribuant à la durabilitéde notre environnement. » d’abertis en matière d’environnement. »entamés dans la région de Gérone. Les travaux d’extension ont été adjugés enles piles. » ‘ARISTOS’VOUS AIDE ÀPRENDRE SOIN DE L’ENVIRONNEMENTLa construction de la troisième voiedeux sous-tronçons: le premier, de Fornells 8 ■ LINKING abertis ■ AVRIL 2010 AVRIL 2010 ■ LINKING abertis ■ 9entre Maçanet-Fornells fait partie de l’ex- à Sarrià de Ter, à l’UTE Dragados-Copisa et08-09 Voz activa_ok FR.indd 8-99/9/10 11:56:55tension de l’autoroute AP-7, exécutée par le deuxiè-me, de Sarrià de Ter à Vilademuls, àacesa sur 125 kilomètres entre La JonqueraComsa. Le délai d’exécution des travaux com-image de l’entreprise et Villa-seca/Salou (Tarragone), destinée à mencés au mois d’avril dernier est de 21 mois.‘linking’:adapter la capacité de la voie à l’augmenta-Le Boulevard Périphérique de GéroneDISTRIBUÉE DANStion du trafic –extension à trois et quatre sera complété par trois nouveaux échan-13 PAYSvoies– et à faciliter la mobilité des véhicules geurs qui viendront s’ajouter aux échangeursVotre nouvelle revueon se connecte? DANS ‘linking’ nous relie 6 –suppression de quatre barrières de tronçon.sud et nord de Gérone. Sant Gregori,Vilade-acesa fait partie d’abertis autopistas quimuls et Fornells.LANGUES1 ■ LINKING abertis ■ JUNIO 200901 portada linking FR.indd 19/9/10 11:57:43 gère directement plus de 1.500 kilomètres Concernant les échangeurs de Santd’autoroutes dans toute l’Espagne.Gregori et Vilademuls, après approbation‘linking’: de l’anglais ‘link’ –relier, mettre en relation, échanger, lier, unir– action de relierdeux personnes, choses ou idées. Sur internet, s’applique également au lien entre documentsSOURCES: Cambridge Advanced Learner’s Dictionary / Oxford Language DictionaryTExTE ET PHOTOS abertislinking, la nouvelle revue interne deposé par les équipes de communicationl’entreprise, qui décrit les inquiétudes, UN RÉSEaU DE interne des différentes unités d’affaire: c’estles visions et les objectifs, trait d’union CoRRESPoNDaNtS ce qui confère à linking son indispensableflexible qui reflète la diversité culturelle duvision transversale. Ces correspondants per-groupe abertis. C’est un canal qui facilite laREPaRtIS DaNS 18 PaYSmettent de véhiculer les inquiétudes descommunication en dépit de la dispersion PERMEt À ‘LINKING’ employés, de manière à ce que les éditionsgéographique. DE MaINtENIR UNE suivantes leur donne forme. C’est ainsi queCréée en raison de link abertis, c’estVISIoN tRaNSVERSaLEplus de 12.000 employés du Groupe devien-une publication destinée aux employésdront à la fois lecteurs et correspondants dedu Groupe, dont la mission et de montrer la nouvelle revue.et partager le sentiment de tous. La lignelinking devient donc le canal interactiféditoriale mise sur les valeurs solidaires, le entre les employés: l’objectif est de recueillirsoutien entre collègues et la diversité cultu- davantage de retour, avec des rubriques oùrelle. La priorité est de partager l’expérienceles employés pourront directement trans-commune pour développer le sentiment mettre leurs inquiétudes à des experts dud’appartenance.Groupe, à leurs collègues et aux dirigeants.À l’instar de la devise de son premierVision transversaleéditorial: “linking a été créé pour nous ras-Un réseau de correspondants répartis danssembler dans le positif, franchir les frontièresles 18 pays où opère le groupe abertis, com- et rallier la diversité”. n40 n link abertis n août 2010août 2010 n link abertis n 41
  • 22. NOUVELLESdes projets de tracé, la rédaction des pro-est prévu que ces travaux qui ont commencé Mesures spéciales pendant l’ététandis que le reste des travaux est exécuté sur Trois échangeursjets d’exécution correspondants a commencé en janvier 2010 s’achèvent en décembre 2011. Sur les tronçons des travaux en Gérone et afin les autres échangeurs (Martorell, Gelida, Santen courset ces projets sont actuellement soumis àL’ensemble des travaux d’extension dede favoriser la fluidité des déplacements en Sadurní, Vilafranca Nord/Centre et Sud, accès les projets desl’approbation du Ministère du Développe- l’AP-7 à Gérone a été exécuté séquentiel-été, entre le 10 juillet et le 1er septembre les Tarragone, Reus etVila-seca/Salou). De la mêmeéchangeurs de Santment. L’échangeur de Vilademuls fera le lien lement par tronçon, ce qui permettra une travaux seront arrêtés sur la route en direction manière, sur ces tronçons les travaux sur la routeGregori et Vilademulsavec la route Gi-531. D’autre part, en ce quiextension progressive et soutenue pendantdu Sud et entre le 30 juillet et jusqu’au 1erne seront pas réalisés entre le 1er juillet et le 1er sont en cours d’examenconcerne l’échangeur de Fornells, le Ministère toute la période, tout en maintenant les voies septembre également en direction du Nord.septembre, excepté àVilafranca Nord, où serontpour leur approbationdu Développement a soumis un nouveau actuelles praticables, y compris les tronçonsEn outre, les voies récupéreront leur largeur et effectués des travaux sporadiques sur route.par le Ministère dutracé à la procédure d’enquête publique. en chantier. les conditions habituelles d’usage de l’auto-Développement.Après cette procédure, le nouveau projet L’ensemble des interventions inclusesroute. Les travaux continueront à l’extérieurSystème d’information des usagers l’échangeur de Fornellsd’exécution sera élaboré pour être ensuite dans le projet d’extension de l’AP-7 entraî- de la route afin d’accélérer les délais d’exécu- acesa met à disposition des usagers le ser- fait l’objet d’un nouveauexaminé par le ministère.nera l’amélioration significative du couloir tion prévus, sans provoquer d’interférencesvice d’information sur le trafic Infotrafic, basé projet d’exécutionIl est prévu que l’achèvement de lastratégique de l’axe Méditerranée, dont la sur la circulation.sur les cartes fournies par Google Maps. Surqui doit être superviséconstruction des trois échangeurs soit simul-capacité augmentée se traduira par l’amélio- Concernant le projet d’extension dele site web www.autopistas.com, Infotraficpar le Ministère,tané avec celui de l’extension des voies duration du service à l’usager. acesa a prévu de l’AP-7 dans les régions de Tarragone, acesa afournit des informations relatives à l’état après la procédure d’enquête publiquetronçon Fornells-Vilademuls. réaliser un investissement total avoisinant lescommencé les travaux de tous les échangeursdu trafic et à tous les incidents susceptibles sur un nouveau tracé. 500 millions d’euros, ce qui ne comporte entre Martorell (Barcelone) etVila-seca/Salou ,de se produire sur le réseau des autoroutes,Extension progressive et soutenueni augmentation de tarif ni périodes de la troisième voie de afin de permettre la mise en place du systèmeplus des informations qui s’affichent sur les les travaux des trois Maçanet-Fornellséchangeurs s’achèverontacesa complète l’extension de l’AP-7 à concession. Sur l’investissement total, environ s’inscrit dans de péage fermé, en éliminant par conséquentpanneaux d’information variable, les stationsGérone par l’extension de deux à trois voies 350 millions d’euros seront destinés auxl’extension de des stations des tronçons de El Vendrell,Tarra-météorologiques et les niveaux de service sur en même temps que ceux 125 kilomètresde l’extension desdes tronçons Vilademuls-Figueres Sud etprojets de l’AP-7 dans la région de Gérone.gone, Mediterrani et L’Hospitalet de l’Infant. les différents tronçons du réseau. Le système de l’AP-7 entre voies entre FornellsFigueres Sud-La Jonquera. Respectivement L’entreprise récupérera son investissementla Jonquera et Parmi tous les échangeurs, celui d’Altafulla est permet de visualiser 19 webcams qui mon- et Vilademuls.d’une longueur de 17,3 et 22,3 kilomètres, ilpar le trafic induit par l’extension des voies. Vila-seca/Salou. actuellement déjà adapté au nouveau système, trent l’état du trafic en temps réel. n Link abertis autopistas www.abertisautopistas.com42 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 43
  • 23. NOUVELLESabertis autopistas a placé desAUTOROUTESpanneaux d’information enarabe tout au long de l’AP-7.Au cours de deux dernières années, le nombred’accidents a diminué sur l’autoroute AP-7Selon une étude menée par l’Institut Universitaire du Trafic et dela Sécurité Routière de l’Université de Valencia, le taux de sinistres a réduitde 16,7% sur l’autoroute AP-7 entre 2004 et aujourd’hui Afin d’identifier les principales causes d’accidentalité et d’améliorer la sécu-Selon l’étude,rité de l’autoroute AP-7, la société aumar,les conditionsde sécurité surfiliale du groupe abertis a présenté une étude l’autoroute AP-7réalisée par l’Université de Valencia, analy- sont positives.sant de manière exhaustive les accidents etincidents survenus entre 2004 et 2008 sur lestronçons de Tarragone, Valencia et Alicante.AUTOROUTESPrincipales conclusions de l’étudeL’analyse générale de l’accidentalité surabertis autopistas met en marchel’AP-7 met en évidence, comme principaleconclusion, que les conditions de sécuritél’Opération Paso del Estrecho 2010sur l’autoroute sont positives et qu’elles sesont notablement améliorées entre 1981 etaujourd’hui. L’étude révèle aussi l’existenceCe dispositif, auquel abertis autopistas participe depuis 10 ans, d’une importante réduction de la gravité desest activé entre le 5 juin et le 15 septembre, afin de faciliter et accidents et de la mortalité par rapport auaméliorer la circulation des véhicules sur l’autoroute AP-7 volume du trafic.Il en ressort que les taux de dangerositédes cinq dernières années sont les plus basPour la dixième année consécutive, abertis autopistas de toute la période étudiée (1981-2008).abertis autopistas collabore avec leset la Croix Rougeles accidents faisant des victimes de plus moyen des conducteurs impliqués est de ont installé uneadministrations de l’État et la Croix Rouge pour ludothèque sur Moindre sinistralitéde 20% et le nombre de décès presque 39 ans et pour 80% des sinistres, seul unfaciliter la circulation durant l’Opération Paso l’aire de serviceL’étude démontre à l’appui de chiffresde 40% entre 2004 et aujourd’hui.véhicule était impliqué. Dans 16,7% des cas,del Estrecho (passage du détroit) entre le 5 de Sagunto.que les accidents ont diminué de 16,7%,Selon les résultats de l’étude, l’âge le véhicule était correctement entretenu. njuin et le 15 septembre. Selon les données dela Direction Générale de la Protection Civile etdes urgences du Ministère de l’Intérieur, il estprévu un déplacement d’environ 2,5 millions deÉvolution de la sécurité entre 1981 et 2008personnes et de 650.000 véhicules pendant lapériode de l’opération estivale Paso del Estrecho.et la remise aux voyageurs de 27.000 cartes 1.000éditées en français et en arabe, donnant desinformation et services informations sur la localisation des servicesdestinés aux usagersmédicaux, des stations d’essence, des télépho-800À ce sujet et pour faciliter la circulation et l’aug- nes de secours, des aires de service ainsi que desmentation du flux des véhicules en provenance accès aux ports de destination.600de toute l’Europe et se dirigeant vers le Sud deDans certaines aires de service entre Lala Péninsule, abertis autopistas a activé unJonquera et Alicante, les voyageurs peuvent endispositif sur l’autoroute AP-7 entre La Jon- outre disposer d’un équipement médical, d’infir-400quera (Gérone) et Alicante, afin de renforcer meries et de traducteurs en français et en arabe.tous ses systèmes d’information et de service Les aires de service d’Empordà et La Selva200aux voyageurs. abertis autopistas a colla-(Gérone) et El Penedès (Tarragone) disposentboré avec les Mossos d’Esquadra pour équi-d’un médiateur interculturel arabophoneper les points de contrôle d’excès de bagages,au point d’assistance de la Croix Rouge, avecafin de garantir la sécurité des déplacements.laquelle abertis autopistas a installé une1981 1990 20002008Parmi les mesures adoptées, il y a la miseludothèque sur l’aire de service de Sagunto,en place de panneaux d’information en arabe assistée par des moniteurs. nACCIDENT PROVOQUANT DES VICTIMESIF1: ACCID. AVEC VICT. / 100.000. VÉHIC. X KMIF3: DÉCÈS / 100.000. VÉHIC. X KM44 n link abertis n AOûT 2010 AOûT 2010 n link abertis n 45
  • 24. NOUVELLESAUTOROUTES Délais d’achèvementLes travaux d’amélioration Comme les travaux sontet d’extension de l’autorouteexécutés en plusieurs phases, différentes datesAP-6 sont en route d’achèvement sont prévues; c’est au printemps 2012 que les usagers Ces travaux, qui interviendront entre Guadarrama (Madrid) et Villacastínverront le résultat final. (Ségovie) amélioreront la mobilité des usagers de cet axe routier Tronçon Guadarrama-San Rafael (PK 49 à 52): avantTExTE abertis autopistas | PHOTOS TAFYR, sous licence Creative Commons à usage non commercial la Semaine Sainte de 2011. Tronçon Viaduc San Rafael:Les travaux d’amélioration et d’exten-Plusieurs interventionsseptembre 2010.sion de l’autoroute AP-6 sont déjàL’intervention globale a été divisée en deux Tronçon Structure E-10 aulancés avec l’objectif suivant: augmenter latronçons. D’abord, celui de Guadarrama-San -dessus de l’échangeursécurité et la mobilité sur cette route qui relie Rafael (entre les kilomètres 49 et 60), sur celuide San Rafael: février 2011.le centre avec le nord-ouest (Galice et le resteoù l’on étendra la plate-forme et l’on conso-Construction de ladu nord de la péninsule) de l’Espagne. Deslidera les structures entre les kilomètres 49troisième voie entreaméliorations que les clients ne manqueront et 52,1. Les viaducs de La Jarosa, de San Rafael San Rafael et Villacastín:pas de remarquer lors des opérations spécia-(PK 58-59) et la Structure E-10 sur l’échan- printemps 2012.les de trafic et en fin de semaine, ce qui aug- geur de San Rafal (PK 60) seront affectés.mentera la capacité de la route à des points D’autre part, celui de San Rafael- Villa-L’objectif desstratégiques, comme celui qui relie l’auto- castín (entre les kilomètres 60,5 et 80) où travaux estroute AP-51 (Ávila-Villacastín) à l’autoroute l’on ajoutera une troisième voie par sens d’établir lesAP-6. Jusqu’à présent, en raison de sa confi- de circulation. Cette intervention modifieraniveaux les plusélevés de sécuritéguration sur deux voies, l’infrastructure les viaducs d’Arenales, Lavadero et Sotillo.de l’infrastructure,ne pouvait pas absorber de manière fluideCes travaux s’ajoutent à ceux réalisés d’améliorer lele nombre de véhicules à certains moments par iberpistas ces dernières années, afin deconfort du traficet d’apporterde trafic intense, comme pendant la période répondre à une demande croissante de trafic,un meilleurde retour à Madrid après les vacances.de mettre en œuvre les meilleurs niveaux de service au client. Mesures de sécurité adoptées Signalisation de chantier sur les tronçons concernés. sécurité de l’infrastructure, d’améliorer le vigueur. Les accotements ont également été confort du trafic et d’apporter un meilleurréduits à l’avant des travaux et élargi les voiesRéduction des accotements service aux clients. afin de maintenir le nombre maximum de et élargissement des voiesvoies praticables et fluidifier ainsi le trafic. pour une meilleure fluidité Investissement Sur certains tronçons, la vitesse a étédu trafic. de 94 millions d’euros limitée à 80 km/h, une restriction qui n’im- Limitation de la vitesse à L’ensemble des interventions prévues impli-plique que quelques minutes supplémentai-80 km/h sur certains que un investissement économique d’environ res par rapport au temps normal du trajet. tronçons. 94 millions d’euros au total, mais c’est l’ex- D’autre part, on a installé des panneaux Information préalable sur tension de la troisième voie qui en absorbe la d’information variable indiquant les condi-des panneaux d’information majeure partie: environ 80 millions d’euros. tions et les recommandations spécifiques à à texte défilant.la zone concernée, et renforcé la surveillance Surveillance renforcée Sécurité garantiesur ces tronçons depuis le centre des opéra- depuis le centre L’objectif d’abertis autopistas est que lestions, à travers le circuit fermé de télévisiondes opérations. travaux sur la chaussée affectent le moins et la patrouille sur l’autoroute. possible le trafic le temps de garantir la sécu- Les travaux sont planifiés et réalisés en rité tant des clients que du personnel perturbant la circulation le moins possible. qui travaille sur les chantiers. À cet effet, dif- En outre, dès que possible, on élargit parLink férents outils ont été installés, comme la l’extérieur afin que le trafic soit affecté leabertis autopistas signalisation de chantier sur les tronçons moins possible. L’autoroute AP-6 sera à toutwww.autopistas.com/ concernés, conformément à la législation enmoment opérationnelle. nabertisautopistas46 n LInK abertis n août 2010août 2010 n LInK abertis n 47
  • 25. NOUVELLESAUTOROUTESLa simulation a reproduitLa C-32 relie déjà El Maresmeune collision entre deuxvéhicules de tourismeà l’intérieur du tunnel 5à la Costa Bravade El Garraf, où unmotard était blessé.Le 12 juillet dernier, le nouveau tronçon de la C-32entre Palafolls et Tordera, qui favorise la liaison avecla Costa Brava, est entré en serviceCommencés en décembre 2008, lesune par sens, comptant chacune deux voiestravaux ont consisté à prolonger l’auto- de circulation d’une largeur de 3,5 mètres,route de 4,4 kilomètres à partir de Parafollsdes accotements intérieurs de 1,5 mètre, despour rejoindre la route de Blanes-Lloret deaccotements extérieurs de 2,50 mètres et unMar (GI-600). L’inauguration de ce nouveau terre-plein de séparation de 9 mètres de large,tronçon a eu lieu en présence du conseillerce qui permettra une future extension dede police territoriale et des travaux publics, l’infrastructure. Les travauxJoaquim Nadal, et du président d’abertis etont consistéLe chantier aujourd’hui achevé est inscritde la société concessionnaire acesa, Salvadorà prolonger dans un accord de collaboration signé en jan-Alemany. Etaient également présents lesl’autoroute devier 2010 entre le gouvernement de la Gene- 4,4 kilomètres.maires de Palafolls et de Tordera, respective- ralitat et la concessionnaire acesa, et quiAUTOROUTESment Valentí Agustí et Joan Carles Garcia. comprend aussi la construction d’un nouvelLa nouvelle infrastructure qui rejoindradans le futur l’autoroute A-2 projetée par le embranchement de l’autoroute C-32, à pré- sent prolongée jusqu‘à Lloret de Mar, à partirUne centaine de personnes participeMinistère du Développement, permet d’amé-liorer les accès à la Costa Brava sud. L’exécu- de la future bretelle avec l’A2 et l’exécution d’améliorations sur l’autoroute actuelle. Pri-à une simulation d’accident sur la C-32tion des travaux représente un investissementses en charge par le concessionnaire, cestotal de 53,5 millions d’euros. Le nouveau interventions représentent un investissementaucat a répondu aux objectifs fixés pour l’exercice, ce qui a permis detronçon est constitué des deux chaussées,total de quelque 100 millions d’euros. n vérifier sur le terrain le bon fonctionnement des systèmes de détectionautomatique installés par la société dans l’un des tunnels de El GarrafAu mois d’avril dernier a eu lieu une Cette simulation était une étape du proces- Chronique d’unsimulation d’accident de la circulation sus de mise en place du PAU, et avait doncaccident simulédans l’un des tunnels de El Garraf, précisé-en soi valeur d’information.ment dans le tunnel de la Penya del Llamp D’autre part, l’exercice servait à vérifier Deux véhicules de tourismeentrent en collision(tunnel 5) de l’autoroute C-32, à Sitges. le bon fonctionnement des différents systè-et perdent le contrôle àLa simulation, à laquelle plus de 100 mes de détection automatique , tant au pointl’intérieur du tunnel 5 depersonnes participaient, était organisée parde la zone concernée (protocoles de démar-El Garraf. L’un des véhiculesaucat, société d’abertis autopistas, et par rage/arrêt/réversibilité des ventilateurs duprend feu après avoirla direction générale de protection civile du tunnel touché) que dans les zones indirecte-percuté le mur. L’autredépartement de l’Intérieur, les relations ins-ment impliquées. Selon Josep Maria Pallarès,véhicule s’est retourné.titutionnelles et participation de la Genera- directeur du réseau aucat,“nous avons atteintLes véhicules qui leslitat de Catalogne (qui coordonne la partici- les objectifs fixés. Nous avons des tunnelssuivent, entre autrespation des services extérieurs d’urgence, équipés de dispositifs de sécurité à la hauteurune moto, sont obligéscomme les Pompiers de la Generalitat, les du réseau transeuropéen. Toutes les person- de freiner brutalement.Mossos d’Esquadra –police de la commu-nes impliquées sont intervenues à temps etUn camion est en traversnauté autonome de Catalogne–, le SEM et je les remercie de leurs efforts”.de la chaussée et bouchela Croix Rouge, entre autres).Avec la simulation, aucat a vérifié son le passage.Plan d’Autoprotection pour répondre à laTous les systèmes deEvaluation positive norme en vigueur, en particulier à la Directivedétection s’activentDurant l’exécution de la simulation, on activa2004/54/CE du Parlement Européen sur leset les alarmes d’urgenceen phase d’urgence tant le Plan d’Autopro-conditions minimales de sécurité dans retentissent, dont latection d’aucat (PAU) que le Plan de Protec-les tunnels du réseau routier transeuropéen,détection automatiquetion Civile de Catalogne (Procicat), afin deau Décret Royal 635/2006 du 26 mai sur la d’augmentation de laImage del’inaugurationvérifier leur opérativité et d’évaluer la coor- sécurité des tunnels du réseau routier et à température et de CO2 et des ouvrages.dination des différents groupes susceptiblesla Norme de Base sur l’Autoprotection le système de télévisiond’intervenir dans un cas d’urgence de ce type.(RD 393/2007). nen circuit fermé.48 n LInk abertis n Août 2010Août 2010 n LInk abertis n 49
  • 26. NOUVELLESAÉROPORTSLondon Luton accueille son premierBoeing 777-200, de la compagnie EL ALL’aéroport londonien accueille pour la première fois un avion de ce type,qui assure le service régulier entre la capitale britannique et Israël.Son emploi augmentera la capacité quotidienne de passagers d’environ 50% Du fait de l’accroissement de laelle augmentera de 16% l’offre de forfaits demande, la compagnie israëlienne vacances à destination de Funchal (Madère)EL AL vient de mettre un avion de type Boeinget de Monastir (Tunisie). Thomson Airways777-200 en service régulier entre l’aéroport travaille pour les tours opérateurs Thomsonde London Luton et celui de Tel Aviv, ce qui et first Choice.constitue une étape pour London Luton, dontles installations ont accueilli pour la première Cinq ans de liaisonfois un appareil de ce type. En mai dernier, l’aéroport de Belfast Interna-EL AL Israeli Airlines propose depuis un tional et Continental Airlines ont fêté le cin-an des vols entre London Luton et Tel Aviv etquième anniversaire de la liaison avec Newa déjà transporté plus de 75.000 passagers sur York (Newark Liberty International Airport).cette liaison. L’utilisation du Boeing 777-200 Jusqu’à présent, la compagnie aérienne a trans-qui compte 282 places, augmente de 50% laporté 500.000 passagers sur cette liaison.capacité quotidienne de passagers.La liaison Belfast-New York a démarré leEn outre, six ans après le lancement de27 mai 2005 et fonctionne quotidiennementses opérations à partir de London Luton, laavec un Boeing 757 de 175 places, dont 16compagnie Wizz Air a ajouté deux nouvelles en première classe. Continental Airlines est laliaisons aux 17 qu’elle réalise déjà à partir de seule compagnie aérienne qui assure des volscet aéroport. Les nouvelles destinations sonttransatlantiques depuis les États-Unis à des-Split et Dubrovnik, toutes deux en Croatie.tination de l’Irlande du Nord. Selon l’officelOGiSTiQUEabertis logística déploie son réseauWizz Air propose actuellement des vols pourTourisme Ireland, cette liaison transatlantiquela Pologne, la Hongrie, la Roumanie, la Letto- a rapporté au moins 50 millions de livres ànie, la Croatie, la République Tchèque, la Bul-l’économie touristique de l’Irlande du Nord. ngarie, la Serbie et l’Ukraine au départ de l’aé-roport de London Luton.de parcs au SIL 2010Thomson Airways –la principale ligne Link la capacité du Pour une année de plus, la société a participé en tant que sponsor et exposant au Salonaérienne charter à London Luton– a égale-abertis airportsBoeing 777 estment annoncé qu’à partir d’octobre prochain, www.abertisairports.com de 282 passagers.International de la Logistique et de la Manutention (SIL), qui s’est tenu à Fira de BarcelonaTExTE ET PHOTOS abertis abertis logística a fourni le cadre qui installé au Parc Logistic– pour approfondir abertis logística accueille le Salon International de lal’interaction entre les secteurs de la logistique en chiffresLogistique et de la Manutention (SIL), pouret de la messagerie industrielle. la superficie totaleparticiper une année encore au principal ras-Le forum était animé par Joan Font, construite par la société estsemblement du secteur au sud de l’Europe.directeur général d’abertis logística, avec de 930.000 mètres carrés,Lors de la dernière édition, qui s’est dérouléela participation d’Enrique Sánchez, directeur et affiche un tauxdu 25 au 28 mars à Fira de Barcelona, la général de MRW Logística, et de Juan Manuel d’occupation de 75%.société a appliqué sa stratégie pour promou- Quelle, directeur du Développement Com-voir un nouveau concept de parcs logistiques mercial d’ASM.la superficie brute du réseau de parcs est deen réseau et son pari sur la flexibilité dans le 715 hectares, avec une Activité de la société en 2009 PHOTO The Boeing Companycontexte économique actuel. surface constructible Afin de contribuer à la promotion duA la clôture de l’exercice 2009, la société comp- de presque 3 millions dedébat sur l’époque actuelle et l’avenirtait –sa participation dans CILSA incluse–mètres carrés.du secteur, abertis logística a organisé environ 930.000 mètres carrés de toit logis-une rencontre avec deux de ses principauxtique construit, occupé à 75%. La superficieclients, MRW Logistica –installé à abertis brute du réseau de parcs d’abertis logísticalogisticspark coslada– et ASM –récemment est de 715 hectares, avec une surface construc-50 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 51
  • 27. NOUVELLEStible de presque 3 millions de mètres carrés.précurseurs des processus d’urbanisationDerniers jalons INTERVIEW | JOAN FONTAu cours de derniers mois, l’actualité et de commercialisation.d’abertis logísticad’abertis logistique a été marquée par laconclusion de plusieurs opérations commer- Au Chili, les travaux du premier parc logistique intégral de Santiago abertis 2009“Nous avons choisiciales, apportant la location de plus de 30.000mètres carrés de bâtiments et de bureaux. logisticspark santiago se poursuivent. D’une superficie de 63,3 hectares, le projet porte JUin: Rompetrol ouvre l’aire de service d’Arasur, qui comprend des installations et services destinés d’écouter les clients” sur la construction de 350.000 mètres carrésUn réseau de parcs d’entrepôts et plus de 15.000 mètres carrés tant aux professionnels duqui évolue constamment de services aux entreprises. L’on estime quetransport qu’aux conducteurs sectorielle, tant des niveauxle Sil 2010 s’est de véhicules de tourisme.Au mois de janvier dernier a eu lieu l’inaugu- la première étape du parc, qui inclut les 20.000 transformé en point d’occupation que des prix, abertisration de la nouvelle unité construite par premiers mètres carrés d’entrepôt, achèverade rencontre deSEPTEMBRE: Araba logística logística déploie une stratégie detoute l’activitéSevisur Logística pour Décathlon dans la ZAL sa première phase de construction au début logistique du bassin conclut la vente de deux parcelles consolidation et de gestionSéville. Le nouvel entrepôt occupe 31.500du mois de juillet prochain. n méditerranéen. d’Arasur à ATiSAE pour l’iTV dede ses actifs, en adaptant lesmètres carrés et compte 30 quais de char-Miranda de Ebro, d’une superficieniveaux d’investissement etgement et de déchargement, répartis sur lestotale de 10.900 mètres carrés.en développant la divisiontrois bâtiments contigus.nOVEMBRE: inauguration d’abertis commerciale et les ventes, enDepuis cet entrepôt, Décathlon appro-logisticspark santiago au Chili, assouplissant la gestion et l’offrevisionne son réseau de magasins du sud deen présence des autoritésdestinée aux clients afin del’Espagne, du Portugal et des Canaries. Pour et des dirigeants d’importantesl’adapter à leurs besoins,ce qui concerne Arasur, 2009 a été l’année entreprises du Chili.tout en contribuant à l’analysede consolidation de sa zone de services, avec2010 fonctionnelle de la problématiquel’installation de l’aire de service de Rompetrolde l’entreposage et de JAnViER: inauguration de l’entrepôtet l’installation du service d’ITV dans le parc,la distribution de nos clients de Décathlon dans la ZAl de Séville,assurée par ATISBE.qui compte une superficie de pour trouver des solutions aptesAu Portugal, la définition et le dévelop-31.500 mètres carrés et 30 quais à optimiser leurs besoins.pement des accès par route à abertis de chargement et déchargement, Nous misons beaucoup surlogisticspark lisboa ont progressé : c’est larépartis sur les trois bâtimentsle directeur général d’abertis le fait de fournir à nos clients despremière infrastructure de ce type dans le contigus. Depuis cet entrepôt,logística passe en revue lasolutions souples, pour favoriserpays voisin, situé à seulement 30 kilomètres Décathlon approvisionne son réseautrajectoire la plus récentel’optimisation des coûts. Il s’agit ende la capitale et proche des principaux nœudsde magasins du Sud de l’Espagne,de la société et la manière dont définitive d’écouter les clientsroutiers et ferroviaires. Le parc logistique a du Portugal et des Canaries.elle répond à la conjoncture et de répondre à leurs besoins.également connu ses premiers terrassements,FEVRiER: MRW loue un entrepôt économique par une offre À ce sujet, tous nos parcs se de 7.750 mètres carrés à abertisflexible et l’optimisation caractérisent pour proposer des logisticspark coslada, d’où lades coûts. entrepôts flexibles et de première Division de logistique Avancéen n nqualité, depuis les entrepôts de MRW déploie ses activitésQuelle a été l’évolution généralemodulaires pouvant s’adapter logistiques pour certains ded’abertis logística au cours deà des espaces réduits (pour les ses plus gros clients de services la dernière année? clients ayant besoin de moins de commerce électronique abertis logistica œuvre à la d’espace) aux projets clé en (e-commerce). consolidation de sa stratégie de main, élaborés sur mesure AVRil: le Grupo Microma louepromotion d’un nouveau concept pour des entreprises ayant un entrepôt à abertis logisticspark de réseau de parcs logistiques besoin de plus d’espace. coslada, ce qui lui permettra d’élargir combinés, situés en des lieuxn n n son portefeuille et de développer stratégiques et reliés par des Comment évaluer la dernière une nouvelle gamme de voies à grande capacité, tant sur le édition Sil 2010? services complémentaires de reconditionnement et demarché national qu’international,Le SIL est le salon spécialisé de logistique inverse. ce qui nous amenés au coursréférence en Espagne et au Sud des dernières années à développerde l’Europe et en tant que tel, MAi: ASM et Parc logístic de la Zonades projets en Espagne, au il offre une opportunité unique Franca signent un accord portant Portugal et au Chili. Nous comme point de rencontre entre sur la location d’un espace de plus poursuivons les travaux de entreprises et administrations. de 4.000 mètres carrés. le contrat inclut la location d’un entrepôtconstruction des nouveauxNous sommes très satisfaits de et de bureaux, où la société de projets ainsi que nos activitéscette dernière édition, qui a été messagerie d’urgence établira ses commerciales. Une croissance le cadre adéquat pour faire des nouvelles installations à Barcelone.qui accompagne l’évolution affaires, mais également pour de la demande et du marché.échanger des expériences et n n ndes opinions et pour discuter du LinkComment la société réagit-elle à présent et du futur de ce secteur. abertis logística la situation actuelle du marché? Nous espérons que les prochaines www.abertislogistica.comDans un contexte de correction éditions seront aussi positives. n52 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 53
  • 28. NOUVELLESlOGiSTiQUEMicroma et Lince Envíos s’installentà abertis logisticspark cosladaLes deux sociétés ont signé des accords pour s’inscriredans la seconde phase du parc logistiqueRécemment, abertis logística a signé ses clients, et offre un éventail de servicesdes accords avec le Groupe Microma comme la gestion des approvisionnements,et avec Lince Envíos portant sur la location le stockage, la gestion de stock, la distribu-de deux entrepôts à abertis logisticsparktion, le suivi et la gestion des marchandises.Coslada, respectivement de 4.274 et 1.300Après la signature au mois de février derniermètres carrés. Les deux entrepôts sont inscritsd’un accord avec MRW portant sur la locationdans la seconde phase d’abertis logistics- de 7.750 mètres carrés supplémentaires, cespark Coslada, qui fonctionne depuis 2009.nouveaux contrats consolident le processusMicroma est une société dont l’objet est de commercialisation d’abertis logistics-de prêter des services informatiques divers: park coslada. ndepuis la prestation de garanties comme leservice technique de bureau pour le comptede plusieurs fabricants jusqu’à la couvertu-re de parcs multimarques pour le compte de Linkscompagnies d’assurance et de la grande dis- abertis logísticatribution. Parmi ses principaux clients figurent www.abertislogistica.comToshiba, Hewlett Packard, PC City, El CorteInglés, Multiasistencia et AON.MicromaLince Envíos est un opérateur logistique www.microma.esspécialisé dans la logistique promotionnelle;lince Envíosil gère une partie de la chaîne logistique dewww.lincelogistica.esASM a choisi le Parc logístic de la ZonaFranca pour implanter ses nouvelles installations à Barcelone.lOGiSTiQUEde mai dernier et qui sera équipée des der-ASM loue plus de 4.000 m2 nières avancées en matière de technologieet de sécurité appliquées au transport urgent.au Parc Logístic de la Les nouvelles installations permettrontà ASM de garantir à ses clients une distribu-Zona Franca de Barcelonetion plus rapide et efficace de leurs envois.Ces installations comporteront en outre deszones dédiées à l’entreposage et à la logisti-Vues de certainsentrepôts d’abertis La société de messagerie urgente installera une que spécifique à l’e-commerce.logisticsparkcoslada.plate-forme automatisée afin de garantir à ses clients ASM figure parmi les principales socié-tés de messagerie, experte en matière dedes envois plus rapides et efficacesgestion du transport multisectoriel. La so-ciété est en voie d’expansion en Espagne En mai, le Parc Logístic de la ZonaLa superficie louée consiste en un entre- et compte plus de 8.000 clients. n Franca (PLZF) de Barcelone a signépôt de 3.722 mètres carrés et d’un rez-de-un accord avec l’Agencia de Servicios ychaussée de bureaux, de 288 mètres carrés.Mensajería (ASM) portant sur la locationLinksd’un entrepôt et de bureaux, d’une surface Dernières avancées en matièretotale de 4.010 mètre carrés au parc lo- de technologie et de sécurité du Parc logístic de la Zona Francagistique, où la société de messagerie urgen- transport urgent www.parclogistic.este implantera ses nouvelles installations àÀ cet endroit,ASM installera une plate-forme ASMBarcelone. automatisée, opérationnelle depuis le mois www.asmred.com54 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 55
  • 29. NOUVELLES inTeRVieW NoUS DEVoNS tRaVaILLER PoURJordi Díez CoNSoLIDER LE PRoJEt ItaLIE, ESSENtIEL À La PRoPRE«Outre notre pari international, CoNSoLIDatIoN DE SaBa”nous devons poursuivre notre NoUS SoUHaItoNScroissance en Espagne» aPPLIQUER UNE PoLItIQUE tRESLe nouveau directeur général de saba miseSéLéCtIVE QUI PRIVILéGIEsur le potentiel de la société pour consolider La QUaLIté, Lasa position et gagner de nouveaux marchésRENtaBILIté Et La SéCURIté PaRTexTe eT PHoTos saba RaPPoRt a La taILLE” Au mois de mai dernier Jordi Díez miser sur l’Italie, un projet qui incarne l’avenir (Barcelone, 1964) a été nommé pour saba . Nous avons un projet qui grandit,directeur général de saba , l’unité qui gère dans lequel nous avons beaucoup investi etla branche des parkings du groupe abertis. qui comporte d’autres investissements trèsLe directeur général expose les défis qu’ilimportants qui seront réalisés au cours desrelève en vertu de sa nouvelle fonction et prochaines années. Nous devons travaillerles projets sur lesquels la société doit miser pour consolider ce projet, essentiel à la proprepour continuer à croître.consolidation de saba .n n nn n nComment abordez-vous cette nouvelleQuel rôle l’internationalisation de la so-étape professionnelle comme directeurciété sous votre direction jouera-t-elle?général de saba ?L’internationalisation doit être renforcée pourEvidemment, je l’aborde avec beaucoupdiversifier le risque. C’est ce qu’a démontréd’espoir et de responsabilité. saba est unel’expérience de saba depuis 1996, année dusociété excellente, tant grâce à ses actifsdébut de son expansion internationale,qu’à son équipe et à son histoire, c’est paren particulier au Portugal. Dansconséquent un privilège d’assumertous les cas, nous pensonscette fonction. qu’outre notre parin n ninternational, noussur quels éléments pensez- devons poursuivreProfilindispensables pour aborder tout nouveauvous que la société doit se notre croissance et projet de développement.Diplômé en sciencesconcentrer? notre consolidation n n nÉconomiques etTout d’abord, sur la gestion desen Espagne. d’entreprise à l’Université Dans quelle mesure le rôle que la so-exploitations afin de les optimiser.n n nAutonome de Barcelone,ciété doit jouer est-il important dansJe veux dire par là, améliorer son Quels sont actuel- il occupait depuis 2003 ses relations avec les administrationsefficacité, maximiser les recet-lement les mar- la fonction de sous-publiques ?tes et améliorer les contrats.chés présentant ledirecteur général de saba.Il est essentiel, ce sont nos partenaires. Les Ensuite, il est très impor-meilleur potentielconcessions sont de plus en plus changean-entre 1997 et 2003,tant de travailler à la rénova- pour saba?Jordi Díez était directeurtes. Les éléments du contexte, les besoins destion des concessions de la villeC’est sans aucun doutefinancier de saba.villes, les modifications de la législation, lesde Barcelone, qui repré-les marchés émergents améliorations des infrastructures... obligent unesentent aujourd’huicomme le Brésil et leil avait précédemment adaptation du contrat de concession. Depuisoccupé des postes àune part très impor- Mexique. Dans tous les toujours, saba a collaboré avec les administra-responsabilité cheztante des recettes de cas, nous devons être CaixaHolding (1994-1997)tions publiques afin de trouver les meilleuresla société et dontattentifs à toute opportu-et chez Arthur Andersen solutions de mobilité urbaine.l’horizon temporel nité intéressante qui appa-(1988-1994).Une relation fluide et fondée sur larestant est rela-raît sur d’autres marchés et confiance mutuelle et notre crédibilité entivement court. qui réponde aux conditionstant que gestionnaires nous avantage pour Enfin, nous de stabilité politique et éco- aborder avec succès le renouvellement de cescontinuerons à nomique et de sécurité juridique,concessions. n56 n link abertis n août 2010 août 2010 n link abertis n 57
  • 30. NOUVELLESPARKINGSsaba Italia inaugure un parkingau centre de PiseDurant les travaux de construction, on a découvert des restesarchéologiques importants, qui ont été préservés et que l’on pourravoir depuis l’intérieur du parkingFiliale de saba à 100%, saba Italia a de la politique de la société de privilégierinauguré le 28 mai dernier un nouveau l’innovation, les nouvelles technologies et laparking situé près du centre historique de la conception du parking comme élémentville de Pise. Le parking compte 283 places essentiel à la mobilité.au total, réparties sur trois niveaux, ouvert Après cette inauguration, saba conserve24h/24, 365 jours par an. Situé sur la placeson leadership dans ce secteur en Italie, oùVittorio Emmanuele II, il s’agit de la première elle gère un réseau de 54 parkings, et totali-infrastructure souterraine réalisée près du sant quelque 28.000 places, installés dansvieux quartier de la ville. les principales villes du pays: Rome, Milan,Durant la réalisation des travaux deVérone, Venise-Mestre, Bologne, Gênes,construction du parking, on a découvert des Pérouse, Trieste et Sassari, entre autres. nrestes archéologiques importants, parmilesquels des vestiges de la porte et du pontde San Gillo, datant du XIIème siècle, que l’ona préservés et qui seront visibles depuis l’in-térieur du parking. Le parking de Pise Le parking disposesaba Italia a équipé le parking de diffé-est la premièrede rampes d’entréerents systèmes destinés à garantir la sécurité infrastructure et de sortie séparées.et le contrôle des accès. Cette installation souterraine construite près durépond à l’objectif de saba d’offrir à ses quartier historiqueclients un service de qualité, en applicationde la ville italienne. PARKINGSsaba ouvre son premier parkingà Palma de MajorqueLe parking est situé place de Porta Sant Antoni, au cœur du quartierhistorique de la ville des Baléares, et compte 284 placessaba a ouvert son premier parkingcomme élément essentiel à la mobilité. Caractéristiquesaux Iles Baléares. La société a récem- L’activité du parking a commencé ende l’installationment acheté à la société S’Estel Nou Palma,2006, à la suite de la mise en œuvre du PERILe parking dispose d’unSL un parking à Palma de Majorque, si- (plan spécial de réforme intérieure) dans le niveau souterrain, detué place Porta Sant Antoni, d’une capa- quartier de Sa Gerreria, en plein centre derampes d’entrée et decité de 284 places. Il représente la premiè- Palma, et a entraîné la construction de plus sortie séparées et de quatrere unité de stationnement de saba auxde 300 appartements et de 5.000 mè-accès piétonniers équipésIles Baléares. tres carrés de locaux commerciaux, restau- de caisses automatiques.Le parking dispose d’un niveau sou-rants et bureaux.Il est situé dans le quartierterrain, de rampes d’entrée et de sortie La place Porta Sant Antoni est situéeSa Gerreria, qui a fait l’objetséparées et de quatre accès piétonniersdans le quartier historique de la ville, auen 2006 d’un plan spécialéquipés de caisses automatiques. Ces ins-croisement des Avenidas, de la route d’Incade réforme intérieure, quitallations répondent à l’objectif de sabaet de la route de Manacor. Il est égalementincluait la construction ded’offrir à ses clients un service de qualité,situé tout près des nouveaux tribunaux, de plus de 300 appartementsen application de la politique de la socié-la plaza Mayor et de la Mairie de Palma, ainsi et de 5.000 mètres carrésté de privilégier l’innovation, les nouvellesque de la rue del Sindicat, zone piétonnière de locaux commerciaux,technologies et la conception du parking et commerciale de la ville. nrestaurants et bureaux.58 n LINK abertis n août 2010août 2010 n LINK abertis n 59
  • 31. NOUVELLESANALYSE ÉCONOMIQUEla compétitivité des biens et services expor-dans le pire des scénarios”. Juan María Nin,XXVIème Réunion dutables.Artur Mas, président de CiU, et Mariano directeur général de “la Caixa” a qualifié deRajoy président du Parti Populaire, ont exposé défis “le chômage comme le plus importantleurs alternatives à la crise, préoccupation et la réforme du secteur financier”. SimónCercle d’Economia à Sitgespartagée par José Montilla, président de laGeneralitat de Catalogne. Pedro Barceló, président de l’Institut de l’En- treprise Familiale (IEF), a déclaré que la criseDébat positif sous le thème ‘Pour que l’économie reparte’ avec Salvador AlemanyJuan María Nin a touché le fond dans la plupart des secteursLa réforme du système des retraites DIRECTEUR GÉNÉRALet que “la relance viendra de l’extérieur grâced’hommes politiques, d’économistes et d’entrepreneurs de premier plan Les retraites ont été l’un des autres problèmesPRÉSIDENTDE “LA CAIxA” aux pays émergents”. D’ABERTISTExTE Albert Bassols | PHOTOS Lluís Cuéllar objet du débat ouvert lors de ces journées. “Le chômage et le “Le relance dépend réforme du secteurCelestino Corbacho, ministre duTravail, a assuré aussi des politiques financier sont En conclusion,que “l’économie réelle commence à prendrede l’UE”.nos défis les plus un message optimiste et européisteDans un climat réaliste face à la situa- et du Commerce a pour sa part indiquéune certaine couleur, la Sécurité Sociale gagne importants”. Le discours de Salvador Alemany, président dution économique, la XXVIème Réunionqu’il faut initier la réforme du travail et la res-des affiliés et le chômage est contenu”. Il ajoute Cercle d’Economia, a clôturé ces rencontresdu Cercle d’Economia, qui s’est déroulée à Sitgestructuration du système financier “en vue de que la population doit comprendre qu’il faudra ainsi que la conclusion optimiste de Joaquín(Barcelone) fin mai, a pris une tournure positivefournir aux exportateurs les ressources quitravailler plus longtemps et renforcer la perma- Almunia, vice-président et Commissaire à laavec la présentation de propositions dans le financeront leur expansion”. Miguel Sebas- nence des effectifs. José Maria Fidalgo, ex-secré- concurrence de l’Union européenne. La propo-cadre budgétaire, financier, des pensions ou detián a annoncé un plan intégral de politique taire de CCOO et président du Foro Negocia,sition du Cercle passe par la réduction desla réforme du travail afin de relancer l’économie, industrielle à l’horizon 2020. s’est déclaré partisan de la réforme des retraites dépenses publiques, la réforme du systèmeComme l’annonce le thème de ces journées. “car l’on ne pourra maintenir le système uni-financier et du crédit, du marché du travail, de JoaquínMiguelPendant trois jours, les 600 participants n’ontServices exportables quement selon le principe actuel de répartition”.AlmuniaSebastiánl’éducation et des retraites et par une révisionpas caché leur inquiétude au sujet d’une éco-Lors de son intervention, Miguel Boyer, ex-Cándido Méndez, secrétaire général de l’UGT, COMMISSAIRE DE MINISTRE DEdu système fiscal. SalvadorAlemany s’est référénomie qui ne semble pas trouver son cap, ministre des Finances, a signalé que “les pro- a souligné que l’emploi sera relancé par laLA CONCURRENCE L’INDUSTRIE, à la politique économique européenne, car “la À L’UNIONDU TOURISMEet pour laquelle le Gouvernement a proposé blèmes structurels peuvent être corrigés car croissance et non par la réforme du travail. EUROPÉENNE ET DU COMMERCE relance dépend aussi des politiques de l’UE”.un plan de redressement très pointu. la plupart découlent du surinvestissementLe débat, modéré par Josep Oliu, président Pour Joaquín Almunia, “il y a des raisons “Il y des raisons“Il faut initierComme l’a rappelé Salvador Alemany dans la construction”. Selon lui, “la rigidité dude Banc Sabadell, a compté avec la présenced’être optimiste, en la réforme d’être optimiste, en raison des données de–président d’abertis et du Cercle d’Econo- travail et des salaires est excessive”, c’est pour-du directeur général de la régulation de laraison des données du travail et la croissance en Espagne et en Europe ainsimia– dans son discours inaugural,“le risque ne quoi il a été mis en œuvre une réforme basée Banque d’Espagne, José Maria Roldán, qui a de croissancerestructurationqu’aux États-Unis et en Asie”. Le commissaire Les journéesen Espagne du systèmeréside pas uniquement dans la gravité dessur le contrat à durée indéterminée et sur la ont compté avecrappelé qu’en 2002 il y avait déjà eu des aler-et en Europe”. financier”.a reconnu que l’amélioration a été compliquéesacrifices, mais dans l’incertitude dans la- formation professionnelle. Dani Rodrik, pro-la présencetes sur le risque immobilier. Roldán a justifiépar le cas de la Grèce, mais a ajouté que “la d’experts réputésquelle nous vivons cette situation”. Miguelfesseur à Harvard, a recommandé que l’Espa- et de responsables la réglementation sur la provision des crédits situation est contrôlée grâce à la BCE et auSebastián, ministre de l’Industrie, du Tourismegne réduise les dépenses internes et augmente politiques.impayés “afin de garantir la survie des sociétés Fonds Monétaire International”. n60 n LINk abertis n AOûT 2010AOûT 2010 n LINk abertis n 61
  • 32. NOUVELLESFONDATION ABERTISsûre. Chaque triptyque –500 ont été distri-Reconnaître le jeune bués– inclut une carte Madrid Card Cultu- ra, qui donne droit à une entrée gratuite dans plus de 40 musées de la Communau-conducteur responsable té et à des promotions en matière culturelle et touristique. De plus, les chanceux ontL’initiative ‘Il te reste une vie. Ne la perds pas sur la route’ associe été tirés au sort pour gagner un stage d’an- glais dispensé en Irlande.la conduite responsable avec culture et éducationTExTE Albert Rosell | PHOTOS Servimedia Dans le même langage Comme l’initiative Il te reste une vie s’adressait à des moins de 30 ans, la campagne a employéIl te reste une vie. Ne la perds pas sur Municipalité de Madrid, de la Croix Rouge, de le même langage que les jeunes et a utiliséla route. Par ces mots, la fondation l’Hôpital des Paraplégiques deTolède, de Micro- internet et les nouvelles technologies pourabertis a fait prendre conscience à des jeunes soft et des sociétés abertis autopistas, abertiss’adresser à eux. La fondation a ainsi lancéde moins de 30 ans de la Communauté de telecom, iberpistas, castellana et saba.le microsite www.tequedaunavida.com unMadrid des risques de la conduite. L’initiative aCinq volontaires de la Croix Rouge Espa-site web qui informe les jeunes de manièreconsisté à décerner aux jeunes, négatifs aux gnole accompagnaient la Garde Civile et lapédagogique et ludique, sur les principalescontrôles d’alcoolémie, une carte Madrid CardPolice Municipale de Madrid aux 20 contrôlescauses des accidents de circulation. Des ban-Cultura. Menée au cours des nuits de deux week-d’alcoolémie réalisés dans la Communau- nières sur différents supports numériquesends de juillet, cette action s’inscrivait dans le té de Madrid et dans la capitale, près des quar-ont été déployées afin de susciter davantageUn volontaireProgramme de Sécurité Routière de la fondation tiers de fête nocturne. Les conducteurs dede visites sur le site de la campagne.remet une carteVolontaires de à un jeuneet a bénéficié de l’appui du Ministère de l’Inté-moins de 30 ans avérés négatifs au test ontLe microsite inclut le jeu interactifconducteurla Croix Rougerieur, de la Délégation du Gouvernement, de la reçu de la part des volontaires, un triptyqueà un point 9 vies en jeu pour aider à faire prendreresponsable.Direction Générale du Trafic (DGT) et de lade conseils pour une conduite responsable et de contrôle. conscience aux conducteurs des réels dangersdes mauvaises pratiques au volant: boireAmparoValcarce, déléguée du Gouvernementde l’alcool, utiliser son téléphone portableà Madrid; Pedro Luis Calvo Poch, conseiller àou programmer le GPS tandis que l’on conduit, la Sécurité et à la Mobilité de la Municipaliténe pas attacher la ceinture de sécurité de tous de Madrid; Cristóbal Cremades, chef provincialles sièges, ne pas respecter les distances de du Trafic de la Communauté de Madrid;Antonisécurité, ne pas enfiler de casque, les condui- Riu, sous-directeur général de l’Éducation,tes exhibitionnistes ou compétitives, conduirede la Divulgation et de la Formation Routiè-fatigué, dépasser les limites de sécurité, ne pas re de la DGT; José Antonio López de la Man-utiliser les feux intermittents ou avoir deszara, médecin chef de l’Hôpital National desrétroviseurs mal réglés.Paraplégiques de Tolède; Jesús María Mora,Il faut tenir compte du fait que les jeunes président de la Croix Rouge de la Communautésont la population la plus vulnérable, selonde Madrid; et Sergi Loughney, directeur desles données de la DGT. En 2009, 22% des per-Relations Institutionnelles d’abertis et de lasonnes décédées dans un accident de la cir- fondation abertis y participèrent. Tous lesculation en Espagne avaient entre 24 et 35partenaires sont convenus du caractère inno-ans. Pour la seule Communauté de Madrid,vant de l’initiative et le lien entre conduite etl’année dernière 43 jeunes entre 15 et 34 ans loisir responsable.sont décédés à la suite d’un accident.Il te reste une vie est une action pionnièreen Europe et a pour unique précédent la mê-Administrations et société civile me campagne que la fondation abertisLe Ministère de l’Intérieur a soutenu la cam- a réalisée l’année dernière en Catalogne. L’ini-pagne, à travers la collaboration de la direction tiative a été aussi bien accueillie pour associergénérale du trafic et de la section circulation la conduite à la culture et à l’éducation. A cetde la Garde Civile. La Municipalité de Madrid égard, la fondation a toujours soutenu que lay a participé via la police municipale et a cédésécurité routière était plus liée à la transmissiondes espaces pour placer des mupis.de valeurs qu’à la détresse au volant. n La Croix Rouge Espagnole a participé àtravers ses volontaires. L’Hôpital des Paraplé-giques de Tolède a apporté le point de vue de Linksceux qui ont subi des traumatismes irréversi-bles à cause d’un accident de la route. Le sou- Campaigne ‘Il te reste une vie’tien institutionnel s’est manifesté lors de lawww.tequedaunavida.comprésentation de l’initiative, qui a eu lieu à fondation abertisla Délégation du Gouvernement de Madrid.www.fundacionabertis.org62 n lINk abertis n août 2010 août 2010 n lINk abertis n 63
  • 33. NOUVELLESFONDATION ABERTISFeu vert à la nouvelleLoi sur la Sécurité RoutièreLe texte modifié accentue le caractère pédagogique des sanctionset réduit la durée des procédures répressives pour éviter le sentimentd’impunité de certains contrevenantsLe 25 mai, la réforme de la Loi sur laPour sa part Josep Pérez Moya, direc-Circulation et la Sécurité Routière est teur du Servei Català de Trànsit, a qualifié latotalement entrée en vigueur. C’est pourquoinouvelle loi de “moderne, souple et adaptéela fondation abertis a organisé des journéesaux besoins de la société”. “En renforçant lesNouvelle Loi sur la Sécurité Routière, qui se politiques de sécurité routière, elle permet ausont déroulées au Palau Robert (Barcelone) et citoyen de ne pas se sentir démuni face à l’ad-à la Casa América (Madrid), respectivementministration”, ajoute-t-il.le 16 avril et le 26 mai. L’objet de ces forumsétait de permettre aux représentants des grou-Transparence et simplificationpes parlementaires à la commission non per- En ce qui concerne les représentants des grou-manente de la sécurité routière et de préven- pes parlementaires, il y eut les interventionstion des accidents de circulation de la Cham- d’Emilio Olabarría, président de la Commissionbre des Députés d’exposer leur point de vue.de la Sécurité Routière et porte-parole duLa nouvelle norme “partie du consensusgroupe basque (EAJ-PNV); de Juan Carlosraisonnable et de la divergence assumée”Corcuera et Eloísa Álvarez, pour le groupecomme l’a indiqué Jordi Jané, vice-présidentsocialiste; Federico Souvirón, porte-parole dudu Congrès et porte-parole du groupe de CiU groupe populaire; y Jordi Jané, porte-parole duà la commission.groupe catalan (CiU). Ils ont souligné la transparence et laNouvel investissement danssimplification de la procédure répressivela prévention et la sécurité routière –avec l’introduction du courrier électroniqueLe directeur général de la Circulation, Pereen tant qu’adresse pour envoyer les notifica-Navarro, a démenti que la nouvelle loi soit untions– ainsi que le caractère plus pédagogiquemoyen de récupérer des taxes et pour le des sanctions.démontrer, il a assuré que des listes de per-Pour le groupe abertis, il y eut les inter-ception mensuelle de taxes seraient bientôt ventions de José María Morera et José AntonioEn haut à droite:publiées afin de les comparer avec celles des López Casas, respectivement directeur géné-Loughney, Jané,années précédentes. ral et directeur général adjoint d’abertisÁlvarez y Souvirón à la journéePere Navarro ajoute que “ce que l’Admi- autopistas; du directeur et du président dede Barcelone.nistration récupérera sera partagé avec les la fondation abertis, Sergi Loughney etcitoyens” car une bonne partie de l’argent perçuMiquel Roca, qui a déclaré que “la sécuritéEn bas à gauche:Navarro, Olabarríasera réinvesti dans la prévention, dans la sécurité routière s’inscrit dans un objectif plus général,et Pérez Moya,routière et dans les associations de victimes.qui est la valeur du civisme”. n à Madrid. FONDATION ABERTIS abertis et la fondation abertis signent la Charte Européenne de la Sécurité Routière abertis a renouvelé son engagementforme de plus de 1.450 signataires (entrepri- de 2006 en signant la Charte Euro-ses, autorités publiques, associations, centres péenne de la Sécurité Routière, engagementde recherche, etc.) qui mènent des actions qui inclut à présent le concessionnaire d’auto- concrètes et qui partagent les bonnes prati- routes sanef. La fondation abertis signeques afin de parvenir une mobilité plus pour la première fois ce document, une plate- sûre et de réduire le nombre de victimes. n64 n LINk abertis n août 2010 août 2010 n LINk abertis n 65
  • 34. NOUVELLESFONDATION ABERTISLes phrases cléLe tourisme en Antarctique:“La consommation énergétique d’un touristerisques et opportunités en Antarctique atteint 4,4 tonnes de CO2, la moitié de la consommation annuelle d’un barcelonais”.Le tourisme représente à la fois une menace pour les écosystèmes Martí Boada, membre dudu continent polaire et une opportunité pour sensibiliser les gens Comité Scientifiquesur la nécessité de conserver sa grande biodiversité de la fondation abertis.TEXTE Albert Rossell | PHOTOS Josep Loaso / Juan Kratzmaier “L’autorégulation de l’Organisation des Opérateurs de TourismeLa croissance du tourisme commercial l’Innovation et la fondation abertis. Cette en Antarctique esten Antarctique –presque 50.000 visi- étude fut menée pendant la 3ème Année insuffisante. Nous devonsteurs par an selon l’Association International Polaire Internationale, entre mars 2007 être plus ambitieux”. Javier Benayas, professeurdes Opérateurs de Tourisme en Antarcti-et mars 2009. Les coordinateurs de cette à l’Université Autonomeque– est une menace pour les écosystèmes recherche étaient Javier Benayas, professeur de Madrid.du pôle. C’est ce qui a été mis en évidenceà l’Université Autonome de Madrid ; et Martílors de la journée sur Les effets du tourismeBoada, membre du Conseil Scientifique de“Il faut une régulation eten Antarctique, organisée par la fondation la fondation abertis et professeur à l’Uni- une meilleure organisationabertis au siège de la Fondation Francisco versité Autonome de Barcelone.du tourisme dans les lieux les plus visités”. AndrésGodia à l’occasion de la Journée Mondiale Barbosa, chercheurde l’Environnement.Impact environnementalau Musée des SciencesAu cours de la rencontre, les recherches Selon cette étude, les principaux impacts Naturelles de Madrid.réalisées sur ce continent au cours des der- inhérents au tourisme proviendraient du coûtniers mois furent analysées et l’on transmit environnemental des déplacements en émis- “Nous ne devons pas De gauche à droite:les données de l’étude Evaluation de l’impactsions de CO2: chaque visiteur génère environMolina, Boada, décider s’il faut du tourisme Benayas, Barbosaou non. Ce qu’il faut,environnemental du tourisme commercial 4,4 tonnes de dioxyde de carbone. Le trans- et Kratzmaier,c’est minimiser l’impactsur les écosystèmes antarctiques, comman-port maritime génère 56% des émissions, à la table rondeenvironnementaldée par le Ministère des Sciences et dealors que le transport aérien est responsable de la journée.du tourisme”. Juan Kratzmaier, chef d’expéditions touristiques en Antarctique. des 44% restants. D’autres impacts, d’uneployer du combustible lourd dans les eaux signification croissante, sont les altérations polaires en raison du risque d’accident et de des sols de la zone, les modifications du com- fuites de fuel, difficiles à éliminer. Selon portement de la faune et de la flore, les espè-l’équipe de chercheurs, la nouvelle norme ces envahissantes et le réchauffement cli- aura un grand impact sur l’industrie touris- matique. Il faut ajouter le risque des accidents tique à partir de la prochaine saison, et tou- maritimes, comme celui subi par le paquebotchera un tiers des opérateurs. Certains des MS Explorer en 2007. opérateurs choisiront de remplacer le carbu-rant par du fuel léger, mais beaucoup d’autres Dernières nouveautés cesseront de naviguer en Antarctique, ce qui L’hiver dernier, les chercheurs ont œuvré àfera diminuer la future offre touristique. l’obtention de données de suivi des impactsOnt participé à la table ronde Evaluation des activités humaines en Antarctique. Les de l’impact du tourisme sur l’Antarctique : effets des traces des groupes dans les mous- Andrés Barbosa, chercheur au Musée des ses furent évalués (la végétation dominanteSciences Naturelles de Madrid, et Juan Kratz- de ces écosystèmes) et il fut conclu que maier, chef de croisières de tourisme en 20 traces suffisent à affecter les bryophytesAntarctique, ainsi que Javier Benayas et Martí les plus inondés. Des poubelles ont été trou-Boada. Le journaliste Tomás Molina fut l’ani- vées sur certaines plages, témoins de l’activité mateur. L’ambassadeur espagnol auprès du des bateaux de pêche principalement. Traité Antarctique, Juan Antonio Martínez-Link Le changement significatif de l’annéeCattaneo, a prononcé le discours institution- fondation abertis 2010 a été d’interdire aux paquebots d’em- nel de la journée. nwww.fundacioabertis.org66 n LINK abertis n août 2010 août 2010 n LINK abertis n 67
  • 35. brefsTéLéCOMMUNICATIONS GESTION ENTREPRISEabertis telecom, Salvador Alemany,nommée Executive membre d’honneurMember dedu Forum CarlemanyGalileo Services Le Forum Carlemany a organisé la V° rencontre annuelle, à laquelle 120 Lors de sa première Assemblée réuniepersonnes ont participé. Cette année fut dési- le mois dernier, l’association Galileogné membre d’honneur Salvador Alemany,Services a désigné abertis telecom, opérateurAéROPORTS président d’abertis, qui a donné une confé-d’infrastructures de télécommunications dugroupe abertis et associé de référence des Gestion et efficacité rence intitulée Pour une relance de l’économie: décisions, attitudes et engagement. Son objec-systèmes de satellite Eutelsat (32%) et Hispa- aéroportuaire tif était de transmettre certaines réflexions,Salvador Alemany, président d’abertis,sat (33,4%), Executive Member. L’association principalement articulées autour des attitudes et Marc Sansalvadó,Galileo Services regroupe plus de 28 sociétésLe directeur d’abertis airports, Car- face à la crise actuelle, de la grande complexité président dudu secteur privé européen, opérateurs de télé- los del Río, a participé en compagnie et du découragement des entreprises. nForum Carlemany.communications, sociétés du secteur aéros- de Juan Ignacio Lema, président d’Aena, àpatial, du transport maritime et terrestre et du la première rencontre du Cycle des Infras-secteur de la sécurité et de la défense. tructures, organisée le 7 juillet dernier parLe système Galileo de positionnement Gestiona Fórum. Sous le titre Gestion aéro-par satellite a été développé sous les auspicesportuaire: l’efficacité de la prestation dede l’UE, comme alternative aux systèmes GPSservice, la rencontre a été l’occasion d’ana-et GLONASS, respectivement développés parlyser le futur immédiat et les nouveaux défisles États-Unis et la Russie. Son administrationdu secteur aéroportuaire. nest d’ordre civil et sa mise en service est prévuepour 2014. abertis telecom peut jouer un rôleimportant dans son exploitation, du fait de saprésence tant dans le secteur des télécommu-nications que dans les secteurs où elle propo-sera ses services. En tant qu’Executive Member,elle participera aux groupes de travail qui serontformés dans cet objectif et coordonnera lestravaux nécessaires à son développement. n SANTé Castellet accueille SOLIDARITé des experts Don du internationauxsang 2.0 de l’OMSà Castellet Le château de Castellet, siège de la fondation abertis, a accueilli la La fondation abertis a prêté le châ- seconde session de la réunion de plus deteau de Castellet au Département 100 experts internationaux de l’Organisa- de la Santé de la Generalitat de Catalogne tion mondiale de la santé (OMS), organiséepour l’acte institutionnel de promotion par l’institut Guttmann, pour débattre surde la Journée Mondiale de Don du Sang, les principaux problèmes comportementauxorganisée le 14 juin et dont le siège était provoqués par le traumatisme crânio-céré- la ville de Barcelone en 2010. Le thème bral (TCE) –souvent provoqué par un acci- Sang nouveau pour le monde souhaitait dent de circulation– et établir les bases decapter l’attention des jeunes. Au Castellet, leur traitement. La journée a été organisée cela fut l’occasion de présenter le site www. dans le cadre de la réunion des experts debar-celonatesang.org, qui offre les possibi- l’OMS, de l’ICF Core Sets for TBI, qui eut lieu lités des réseaux sociaux Facebook et entre le 26 et le 28 mars à Barcelone. nTwitter pour promouvoir le don de sang parmi les jeunes. n68 n LINk abertis n août 2010
  • 36. ÉCOnOMiE EnViROnnEMEnT BREfSConférencesLe programme ‘Espai Terra’Esade Alumni décerne les prix Paisatge i entornINvEStoR’S BILAN BOURSIER 74Au mois de mai dernier fut organisée Le directeur du programme de TV3la quatrième session du cycle de confé-Espai Terra, Tomàs Molina, a présentéLes actions d’abertis ontrence de Esade Alumni, où l’on analysa les le gala de remise des prix Paisatge i entorn clôturé le dernier exercicenouveaux axes de l’économie et à laquellequi s’est déroulé au château de Castellet. Lesparticipa Josep Martínez-Vila, directeur géné- gagnants de cette première édition étaient: la directriceavec 31% de hausse de Televisió deral des Activités et Opérations d’abertis. LaGuillem Maneja, du collège La Salle deCatalunya, Mònicajournée était dédiée à l’industrialisation. Face Manlleu (Barcelone), pour son travail de bac- Terribas; le conseillerau défi de trouver un nouveau modèle decalauréat Les sources de Manlleu; et Lauraà l’Education de la Generalitat,croissance de l’économie, où la productivité Puyo, Laura Árias, Tecla Legasa et Helena Ernest Maragall; leest un facteur clé et où l’industrie joue un rôleCristóbal, du centre Santa Teresa de Jesús de président d’abertis,essentiel, l’ouverture de la session a été mar-Tarragone, pour leur travail d’ESO Les conte- Salvador Alemany; et le présentateurquée par la réflexion sur les prochaines étapesneurs et les déchets spéciaux. Le prix est un Tomàs Molina,à franchir par l’industrie et l’administration.stage d’anglais dispensé en Irlande. navec les lauréats.Participèrent également à cette journée:Simón Rosado, secrétaire d’Action Syndicale,Politique Sectorielle et Santé auTravail de CCOOde Catalogne;Antoni Soy (EMPA 04), secrétaireà l’Industrie de la Generalitat de Catalogne;et Antoni Marsal (Lic&MBA 76), présidentde l’Union Patronale de la Métallurgie.Tous les intervenants ont analysé la situa-tion de l’Espagne dans le contexte actuel derécession et ont souligné l’urgence d’un pacted’Etat en matière d’éducation, de régulationdu marché du travail ou d’investissement dansles infrastructures de production. nEnViROnnEMEnTLondon Luton réduit ses émissions de CO2L’aéroport de London Luton, géré cipation à ce forum est ouverte aux petitesl’aéroport britanniquepar tbi, s’est associé à Resource Effi-et moyennes entreprises associées àtravaille à la réductionde son impactciency East pour réduire les émissions del’aéroport, soucieuses d’évaluer l’emploienvironnemental.dioxyde de carbone de l’aéroport. Il a or- actuel des ressources et d’iden-ganisé un forum sur la réduction des émis- tifier les possibi-sions, qui inclut un programme de réunions lités d’amé-régulières et d’ateliers pratiques. La parti-lioration. ninTERnETPrix décernéà l’entrepriseAu mois de juin dernier, abertis a obtenuune Mention aux IX° Prix décerné à l’en-treprise espagnole fournissant la meilleureRésultats 2009abertis consolide soninformation financière sur internet. Le concours,qui distingue la transparence et la fiabilité del’information d’entreprise, est organisé par l’As-sociation Espagnole de Comptabilité et d’Ad-ministration des Entreprises (AECA). JoséAljaro,directeur général financier, a reçu la distinctionlors d’un événement organisé à Madrid. n le directeur général financier d’abertis, José Aljaro, reçoit le prix en présence du président de l’AECA, leandro Cañibano (au centre). modèle d’entreprise70 n link abertis n AOût 2010 MARZO 2010 n link abertis n 73
  • 37. EXERCICEL’Assemblée a approuvé les comptes annuelsAUGMENTATION Approbation de laPLAN DEL’Assemblée a approuvé2009et les rapports de gestion de l’exercice 2009.DE CAPITAL traditionnelle augmentationFIDÉLISATION la prolongation du plan deLes actionnaires ont approuvé la distribution d’unde capital, dans la proportion fidélisation et l’accès desINvestor’sdividende complémentaire de 0,30 euro par actiond’une nouvelle action pour employés à l’actionnariatLINKcorrespondant au résultat de l’exercice 2009,et qui a été payé le 5 mai dernier.20 anciennes, d’une valeurnominale de 3 euros par action. du Groupe, par un Plan de remise d’actions.1 2abertis infraestructuraset de Julio Sacristán Hidalgo comme conseillerdominical sur proposition d’ACS. L’AssembléeAssemblée Généralea également approuvé la proposition du Conseilde reconduire pour une période de cinq ansPabloVallbonaVadell, comme conseiller domi-nical sur proposition d’ACS; Miguel Ángeldes ActionnairesGutiérrez Méndez, comme conseiller indépen-dant; et Comunidades Gestionadas SA, commeconseiller dominical sur proposition d’ACS.Programme annuel d’émissionsIl a été décidé et approuvé de concéder uneLe 27 avril, les actionnaires d’abertis se sont rendus au rendez-vous annuel au nouvelle autorisation au Conseil d’Adminis-Palais des Congrès de Catalogne à Barcelone, pour assister à l’assemblée ordinairetration d’acquisition directe ou indirecte d’ac-tions de la société et de droits préférentielsTEXTE ET PhOTOS abertis de souscription de celles-ci, jusqu’à un maxi-mum de 10% du capital social d’abertis. 3 4L’Assemblée a approuvé de déléguer au Conseil Avec 5.342 actionnaires représentant de capital, dans la proportion de 1 actionles pouvoirs d’émission de billets, obligations, tions du Conseil, de poursuivre le plan de —1— Intervention du président 67,81% du capital social, l’AssembléeL’aSSEMBLéE a RatIFIé nouvelle pour 20 anciennes, d’une valeur nomi-bons et autres valeurs, pour un montantfidélisation et d’accès des employés à l’ac-Salvador Alemany àa approuvé les comptes annuels et les rapportsnale de 3 euros par action, ce qui représente total maximal de 6 milliards d’euros, dont 1 tionnariat du Groupe, selon un plan d’attribu- l’Assemblée des Actionnaires.LES NoMINatIoNS DE —2—de gestion de l’exercice 2009. Les actionnaires un montant total de 105,5 millions d’euros. milliard d’euros pourra être consacré à l’éta- tion d’actions à l’ensemble des employésont également approuvé la distribution d’un FRaNCISCo REYNéS CoMMEDe plus, l’Assemblée des Actionnaires blissement d’un programme annuel d’émis- d’abertis et de ses filiales, qui bénéficiera àVue d’ensemble du Conseil d’Administration.dividende complémentaire correspondant au CoNSEILLER EXéCUtIF Etd’abertis a ratifié les nominations effectuéessions de l’entreprise. environ 400 directeurs intermédiaires de l’en-—3— Francisco Reynés, durantrésultat de l’exercice 2009 de 0,30 euro brut DE JULIo SaCRIStÁN CoMMEpar le Conseil d’Administration le 26 mai 2009: Enfin, l’Assemblée des Actionnairestreprise; et un plan d’options sur les actionsson intervention.par action, qui a été versé le 5 mai dernier. Francisco Reynés Massanet comme conseillerd’abertis a approuvé, à l’instance de la Com-pour l’équipe dirigeante de l’entreprise destinéCoNSEILLER DoMINICaL —4—Approbation de la traditionnelle augmentation exécutif sur proposition de Criteria CaixaCorp, mission des Nominations et des Rémunéra- à environ 200 exécutifs. n Accréditations.72 n LINk abertis n août 2010 août 2010 n LINk abertis n 73
  • 38. OFFiCE DE Au cours de deuxième semestrePROGRAMME L’objectif du Programme inVESTOR’SL’Investor’s Day fut l’occasion l’ACTiOnnAiRE 2010, l’Office de l’ActionnairePRÓXiMO PRÓXIMO est de fournir desDAY d’exposer la stratégie deINvestor’sa prévu de programmer trois forumsinformations de premièrel’entreprise, sa structureLINKd’actionnaires à Valladolid, Madridet Barcelone.main sur l’entreprise etdans divers domaines.financière ainsi quel’application de la FRIC 12. Transparence et rigueur inVESTOR’S DAY Ce programme répond à l’un des engagements de l’Office de l’Actionnaire d’abertis, qui base son travail sur la transparence et la rigueur de abertis fête la seconde l’information transmise à la communauté des investisseurs. Les présentations incombent au édition de l’Investor’s Day directeur général financier d’abertis, José Aljaro, au directeur des Relations avec les Inves-En présence de 88 personnes, abertis Documents tisseurs de l’entreprise, Steven Fernández, et àa fêté le 30 avril dernier la secondel’enregistrement de la la responsable de l’Office de l’Actionnaire duédition de son Investor’s Day (Journée de l’In-réunion est disponible Groupe, Anna Morera.vestisseur) à Barcelone. Destiné aux investis- sur le site d’abertis seurs institutionnels et aux analystes, l’événe- (www.abertis.com), ainsi Evénements programmés ment a consisté en plusieurs exposés sur que la documentation pour le second semestre 2010la stratégie de l’entreprise, sur sa structure ayant servi de support Au cours du deuxième semestre 2010, l’Officefinancière, sur l’application de l’IFRIC 12 et à la présentation, de l’Actionnaire a prévu de programmer troissur l’analyse de la branche des infrastructuresqui a été diffusée avant forums d’actionnaires à Valladolid, Madrid et des télécommunications.le début de la réunion Barcelone.A mesure que davantage de détailspar communication seront disponibles à ce sujet, ils seront publiés Perspectives de croissance à la CnMV. sur le site abertis à la rubrique Coin de l’Ac- L’événement s’est ouvert par l’intervention du tionnaire / Programme PRÓXIMO.président de l’entreprise, Salvador Alemany, Pour obtenir des détails sur ces conféren-suivie de celles de Tobías Martínez, directeur ces organisées dans différentes villes d’Espagne, général d’abertis telecom, et de Carlos Espinós, le site de l’entreprise dispose d’un systèmedirecteur de la Division Satellites d’abertis d’alertes qui ne se contente pas d’envoyer lestelecom, qui a exposé au cours de la première invitations du Programme, mais expose toutespartie de la journée les principales clés du sec- les communications de l’entreprise susceptibles teur des télécommunications du Groupe et ses José Aljaro, directeurde susciter l’intérêt. Autrement, l’actionnaire perspectives de croissance. général financierd’abertis. peut s’informer ou confirmer sa participationEnsuite Jordi Lagares, directeur de la pla- par téléphone au numéro d’Accueil de l’Ac-nification et du contrôle d’entreprise d’abertis, tionnaire (902 30 10 15). a présenté l’impact de l’application des normesOFFiCE DE l’ACTiOnnAiREIFRIC 12 sur les résultats du Groupe. Suivirent Journée de l’actionnaireles interventions de JoséAljaro, directeur géné-Programme PRÓXIMO 2010 Nous vous invitons à découvrir une nouvelle vision des autoroutes. Venez visiter l’un des deux centres d’opérations du réseau abertis autopistas, situés près de Barcelone et de ral financier d’abertis; de José LuisViejo, direc- teur financier; de David Díaz, directeur du développement commercial d’abertis; de Josep Martínez-Vila, directeur général commercialSaragosse, Valencia et Palma de Majorque furent les points de rencontreMadrid. et Opérations; et de Francisco Reynés, conseilleroù le Programme, principalement destiné aux actionnaires, a exposé la situationAu cours de cette visite vous pourrez délégué d’abertis. n voir par exemple, comment nous géronsactuelle du groupe abertis et ses expectatives plus de 700 kilomètres d’autoroute à partir d’un seul point de contrôle; nous vous expli- querons en outre la rémunération attractive Cette fois encore, l’office de l’actionnaire actuelle du Groupe, sa récente trajectoire et réservations de l’action abertis et notre système épargne/ d’abertis, à travers la direction desses expectatives futures. Si vous souhaitez assister investissement.relations avec les investisseurs, se rapprocheL’objectif de cette manifestation est deà la Journée de l’ActionnaireC’est une initiative par laquelle abertisde ses actionnaires. Cette année abertis s’estfournir des informations de première main sur d’abertis, composez le offre à ses actionnaires l’occasion de visiter lesdéplacé à Saragosse, à Valencia et à Palma de l’entreprise dans différents domaines (financier, 902 30 10 15, Office deactifs de l’entreprise. Dans ce cas, les centresMajorque les 1er, 2 et 3 juin respectivement. économique, boursier, entre autres), en expo- l’Actionnaire d’abertis. de contrôle des autoroutes gérées par abertis Dans ces villes et dans le cadre du Pro- sant aux participants la réalité d’abertis, Vos intérêts sont les nôtres.à Barcelone et à Madrid.gramme PRÓXIMO, il a été organisé des dis-comme l’un des principaux groupes interna- Cette visite sera suivie d’une discussioncussions, principalement destinées aux action-tionaux gestionnaires d’infrastructures pour lad’environ une heure pour commenter l’évolu-naires, actionnaires potentiels et établissements mobilité et les télécommunications, présenttion et la stratégie de l’entreprise et expliquerfinanciers souhaitant connaître la situationdans 18 pays et sur 3 continents.notre formule épargne/investissement. n74 n link abertis n août 2010août 2010 n link abertis n 75
  • 39. apport par secteurs 1er semestre 2010 (Mn €) recettes eBItDA recettes Pendant le premier semestre, n autoroutes 74%génération n espagne 50%apportsautoroutes a monopolisé n telecommunications 15%n france 35% Autoroutes 1.449 990 par secteurs de rentrées par secteursINvestor’sla plupart des recettes. n aéroports 7%n parkings 4% n autres 6%n royaume uni 4% Telecommunications Aéroports 301 129 12036lINkIl convient de souligner la croissance de sanef. n logistique 1%n chili 5% Parkings 76 29 Logistique 10 5 Données clés les différentes branches du 95% de la dette du groupe groupe ont maintenu leurest à long terme (contre forte capacité de génération92% en juin 2009) et 82% de trésorerie: le cash flow à taux fixe. le coût moyen avant investissements etde la dette est de 4,5% dividendes a augmenté de(contre 4,6% en juin 2009). 11,2%, atteignant les les recettes d’exploitation 772 millions d’euros. de la branche autoroutes, 50% des recettes et 47% jusqu’à juin, ont atteint de l’ebitda sont générés1,449 milliard d’euros hors d’espagne. 74% des (+7%). recettes proviennentle trafic sur les autoroutes de l’activité autoroutesdu réseau de sanef en et les 26% restants sontFrance a augmenté de répartis entre les activitésl’ordre de 1,6%. si l’on d’infrastructures deretranchait l’impact négatif télécommunicationset d’ores et déjà surmonté (à hauteur de 15%), des deux jours de grève en aéroports (7%), parkingsjuin dernier, la croissance (4%) et parcs logistiques serait de l’ordre de 2,4%. le (1%), lesquelles, dansreste des concessionnaires l’ensemble, maintiennentinternationales d’abertis leur poids au sein du groupe. (chili, argentine et puerto rico) ont enregistré une les données du trafic sur croissance de 3,5%, tandisl’évolution positive du trafic sur l’ensemble du réseauqu’en espagne le trafic les autoroutes du groupe, la forted’autoroutes d’abertis se autoroutier a diminué degénération de cash flow et sont stabilisées au même4,8%, bien loin de la chute la croissance d’abertis telecom ont marqué les résultatsniveau que durant de 9,8% enregistrée durant du premier semestre.le premier trimestreles six premiers mois de l’exercice, avec de l’année 2009. 21.704 véhicules (-0,7%). abertis telecom a maintenuJanvier-juin 2010LES RECETTES l’évolution du trafic poids lourds sur l’ensemble du une forte croissance durant le premier semestre.Résultats réseau d’abertis a étéles parkings de saba et D’EXPLoITATIoN oNT globalement positivel’activité aéroportuaire ATTEINT 1,970 MILLIARD (+0,9% pour le semestre d’abertis airports ont également augmenté leurs D’EURoS (+7,7%) et +2,2% pour le trimestre) recettes d’exploitation. pour la première fois depuis deux ans.Le bénéfice net d’abertis a augmenté de 5,1% durant le premier DURANT LE PREMIER semestre 2010, atteignant les 335 millions d’euros SEMESTRE 2010, LE RéSULTAT BRUT D’EXPLoITATIoN (EBITDA) Les résultats d’abertis correspondantau premier semestre 2010, clos selon lescritères IFRS et en tenant compte des ajuste-ments découlant de l’interprétation sectorielle335Millions d’eurosle réseau international d’autoroutes du Groupe,la capacité de génération de trésorerie, les fraisfinanciers limités, le contrôle de l’évolution desfrais d’exploitation et l’extension du périmètre 1,970 recettes A ATTEINT 1,177 MILLIARD D’EURoS (+6,6%) (*) Résumé des résultats présentés auprès de la Commission Nationale du Marché des Valeurs (CNMV). de bénéfice netd’exploitationLa version complète peut être des IFRS pour les activités concessionnelles (IFRIC constituent les clés de ce premier semestre.durant le premierd’abertis (+7,7%),LE TRAFIC PoIDS LoURDS consultée sur www.abertis.com, 12), confirment la tendance à la hausse des semestreCes six premiers mois ont été marqués paren milliard d’euros.dans la section Relation avec les principaux postes de l’entreprise: recettes, Ebitda 2010 (+5,1%). la consolidation de la récupération du trafic surA AUGMENTé DE 2,2% Investisseurs ou demandée par téléphone au Service à l’Actionnaire et résultat net. L’évolution positive du trafic sur les autoroutes de sanef, en France, mais aussi DURANT LE TRIMESTRE au numéro 902 30 10 15.76 n link abertis n AoûT 2010 AoûT 2010 n link abertis n 77
  • 40. —1— au Chili. On observe également que, durant (contournement sud de Reims et extension de7% du total ce deuxième trimestre de l’exercice, le trafic l’A13) ; tandis que ceux enregistrés dans le sec-des recettescorrespondent à poids lourds a augmenté sur le réseau d’abertis, teur des télécommunications (33 millionsl’activité aéroports. après deux années de baisse ininterrompue. Les d’euros) correspondent au déploiement de la— 2 et 3 —activités de diversification quant à elles conser- TNT et aux constructions du satellite Hispasatla brancheautoroutes avent leur poids au sein du Groupe, avec une1E par Hispasat.contribué pourlégère augmentation de la branche télécom-Dans la branche aéroports, les investisse-74% aux recettes. munications résultant du déploiement de la ments opérationnels ont atteint les 11 millionsTNT et l’évolution positive du secteur satellite.d’euros, correspondant pour la plupart aux tra- vaux d’amélioration de l’Aéroport Internationalrecettes d’exploitationde Belfast et de celui de Cardiff.Les recettes d’exploitation d’abertis, durant leDans le secteur des parkings, les investisse-premier semestre 2010,ont atteint 1,970 milliard ments en hausse (15 millions d’euros) sont liésd’euros, soit 7,7% de plus que pendant la même essentiellement à la croissance de saba en Espa-période de l’année précédente.L’apport de sanefgne (construction d’un nouveau parking à Palmaà ce poste a été de 699 millions d’euros (35%de Majorque) et en Italie, tandis que dans celuidu total des recettes). 50% des recettes d’ex- des parcs logistiques, ils résultent des travaux deploitation du groupe abertis ont été généréesconstruction des parcs du Chili et du Portugal.en dehors de l’Espagne et proviennent essentiel-lement de France, du Royaume-Uni et du Chili.structure de la dette74% du total des recettes proviennent de Au 30 juin 2010, la dette nette d’abertis étaitla branche autoroutes tandis que 15% corres- de l’ordre de 14,722 milliards d’euros, dontpondent au secteur des infrastructures de télé-57% correspondent à la garantie de ses pro-communications et 7% à celui des aéroports.pres projets (sans ressource). 95% de la detteL’activité parkings contribue pour 4% aux recet- est à long terme et 82% à taux fixe ou fixé au1 2 tes du Groupe tandis que l’apport de la branchetravers de couvertures. Le coût moyen de laparcs logistiques correspond à 1% seulement. dette est de 4,5% (contre 4,6% l’année précé-Durant cette même période, le résultat brutdente) et l’échéance moyenne est de 7 ans.d’exploitation (Ebitda) a atteint 1,177 milliardd’euros (+7%) tandis que le résultat net d’ex- évolution des activités: autoroutesploitation (Ebit) s’est situé aux alentours de 704 Durant le premier semestre, l’activité autorou-millions d’euros (+4%). Le résultat financier de tes d’abertis a contribué pour 1,449 milliardcette période a été de -268 millions d’euros. Lesd’euros aux recettes du Groupe (74% du totalrésultats de mise en équivalence font apparaître,des recettes du Groupe) et pour 990 millionsdurant la période de janvier à juin 2010,un apport d’euros à l’Ebitda (84%). Le trafic routier surde 51 millions d’euros provenant essentiellement l’ensemble du réseau d’autoroutes d’abertisde la participation d’Eutelsat.jusqu’au 30 juin 2010 reflète une stabilisationLe groupe abertis a atteint un bénéficede l’Intensité Moyenne Journalière (IMJ) avecnet de 335 millions d’euros (+5,1%) durant le21.704 véhicules (-0,7%).premier semestre 2010. Durant ce même se-Cette période se caractérise par une conso-mestre, abertis a généré un cash-flow (avant lidation de la récupération du trafic autoroutierinvestissements et dividendes) de 772 mil- en France avec une IMJ enregistrée sur le réseaulions d’euros (+11,2%).de sanef de 22.362 véhicules (+1,6%) de janvierL’effectif moyen d’abertis durant cetteà juin 2010. Des valeurs positives ont égalementpériode était de l’ordre de 12.400 employés, été enregistrées sur les autoroutes du Chilidont 59% travaillaient en dehors de l’Espagne. et d’Argentine: gco (Argentine) a enregistré, jusqu’au 30 juin, une IMJ de 70.158 véhiculesBilan et investissements (+5,8), tandis que pour les concessionnairesL’actif total d’abertis au 30 juin 2010 se mon-autoroutières chiliennes, l’IMJ a été de 64.103tait à 24,978 milliards d’euros et son patrimoinevéhicules (+2,6%) sur le réseau Autoroutenet était de 5,145 milliards d’euros. Les inves- centrale, de 23.002 véhicules (+2,2%) sur letissements du Groupe durant cette périoderéseau Rutas del Pacífico et de 5.186 véhiculesse chiffraient à 253 millions d’euros, dont 195(+2,1%) sur elqui.millions (soit 77%) ont été destinés à son expan-En Espagne, on observe également unesion organique et les 59 millions restants à des atténuation de la baisse du trafic avec une IMJinvestissements opérationnels. de 20.689 véhicules pour la période de janvierParmi les investissements en hausse dans à juin 2010 (-4,8% au lieu de -9,8% durant lala branche autoroutes (138 millions d’euros) semême période en 2009).distinguent ceux menés à bien par acesa (exten-Sur les autoroutes d’abertis en Espagne,3 sion des autoroutes AP-7 et C-32) et sanef 36,5% des transactions ont été réalisées par78 n link abertis n AoûT 2010AoûT 2010 n link abertis n 79
  • 41. télépéage. Sur le réseau acesa, l’utilisation du—1—télépéage comme mode de paiement a repré- la branchelogistique asenté, durant la même période, 40,6% du total contribuédes transactions tandis que sur le réseau deau chiffre d’affairessanef en France elle a été de 37,1%.à hauteur de 1%.— 2 et 3 —les parkingsinfrastructures de saba ontde télécommunications représenté 4%des recettes duL’activité de télécommunications prend de groupe.plus en plus de place au sein du Groupe, avec —4—des recettes d’exploitation de 301 millions le secteurinfrastructures ded’euros (+19%) et un Ebitda de 120 mil- télécommunicationslions d’euros (+5%). Ce secteur d’activi- a généré 15%té représente 15% du total des recettes des recettes.d’abertis et 10% de l’Ebitda.Parmi les facteurs qui ont contribué à1cette tendance à la hausse figurent essentielle-ment le déploiement de laTélévision NumériqueTerrestre (TNT) et l’augmentation de la couver-ture (de l’ordre de 98% contre 95,1% en juin2009), sans compter les nouveaux contrats deservices de radiocommunications commele système d’urgences de la communautéde Navarre ou le service à la Direction Généra-le de la Marine Marchande, qui compensentl’effet de l’arrêt de la télévision analogique.Dans la branche satellites, Eutelsat aapporté 37 millions d’euros suite à la mise enéquivalence tandis que l’apport d’Hispasata été de 11,9 millions d’euros. L’activité satelli-tes a contribué pour 28 millions d’euros nets(y compris les frais financiers des acquisitions)au résultat d’abertis.aéroportsLes recettes d’exploitation de la branche aéro-ports ont atteint, durant la période de janvierà juin 2010, 129 millions d’euros, soit 7%2 4des recettes totales d’abertis, tandis quel’Ebitda de ce même secteur se montait à 36 3millions d’euros (+6%), soit 3% du bénéficetotal du Groupe.Durant cette période,les recettes du Groupeont enregistré une augmentation de 3% dansle secteur d’activité aéroports (malgré une acti-vité moindre de tbi, avec 9,8 millions de passa-gers durant le premier semestre), grâce à uneaugmentation de la recette par passager de6,9% et à un plus grand apport, dans l’ensemble,de dca lié essentiellement à l’évolution positivedu trafic aérien.parkingsDurant le premier semestre 2010, les recettesd’exploitation de saba ont atteint 76 millionsd’euros, soit une hausse de 6% due essentielle-ment à la variation du périmètre. La brancheparkings a apporté 4% du total des recettesd’abertis et 2% de l’Ebitda, avec 29 millionsd’euros. saba gère un total de 130.985 places80 n link abertis n AoûT 2010 AoûT 2010 n link abertis n 81
  • 42. COMPTE DE RÉSULTATSde stationnement réparties entre différents 1er SEMESTRE 2010 (IFRIC 12)parkings en Espagne, en Italie, au Chili, auAU TERME DU PREMIER (Mn €)Portugal, en France, au Maroc et en Andorre.SEMESTRE L’ACTIF juIn juIn VAr. Le nombre de places de stationnement a 2010 2009augmenté de 11,5% par rapport à la même ToTAL D’ABERTIS Recettes période de l’année précédente. La rotationA ATTEINT 24,978 d’exploitation 1.970 1.829 8% Frais de véhicules a atteint les 28 millions, soit uneMILLIARDS D’EURoS. d’exploitation -793 -725 9%hausse de 3,9% par rapport à l’année précédenteebitda 1.177 1.104 7%tandis que le nombre d’abonnés a atteint les Dotation 34.862, soit une hausse de 1,8%.LE PATRIMoINE NET amortissement -473 -429 10% résultat DU GRoUPE SE MoNTAIT d’exploitation 704 675 4%parcs logistiquesabertis logística, durant le premier semestre A 5,145 MILLIARDS Résultat financier -268 -252 7% Résultat mise 2010, a enregistré des recettes d’exploita- D’EURoSp. équivalence 51 40 29%tion de 10 millions d’euros (-30%), soit 1%résultat du total des recettes d’abertis, avec un ap- avant impôts 486 463 5%port de 5 millions d’euros d’Ebitda. Les recet- LES INVESTISSEMENTS Impôts sur les sociétés -118 -119tes de ce premier semestre ne sont pas com- DU GRoUPE SE résultat parables à celles du premier semestre 2009CHIFFRAIENT À de l’exercice 368 344 7%en raison des changements intervenus dansIntérêts la consolidation de l’entreprise Areamed qui,253 MILLIoNS D’EURoS minoritaires -33 -26fin 2009, a été incorporée à la branche auto-résultat accionnaires de la société 335 318 5%routes. Sans ces effets, la baisse des recettesaurait été de 9%.Durant cette période,la superficie construitede la branche parcs logistiques a augmentéde 6,4% (atteignant les 511 869 mètres carrés),le niveau moyen d’occupation des entrepôtset bureaux étant de 65,2%. n82 n link abertis n AoûT 2010
  • Fly UP